Stand développement

Fenoll
    Voici la seconde
Avatar de l’utilisateur
Membre des Amis
Messages : 282
Depuis le 25 mai 2008
Paris
Re bonsoir

Pratiquez vous ce type de développement ?
A quelle durée ?
Pour quelle agitation (pas du tout, un coup toutes les 10 minutes, ...) ?
Et pour quels résultats ? Acutance élevée ?, effet compensatoire ?, autre chose ?
Et encore merci
detroupe
Avatar de l’utilisateur
Habitué
Messages : 320
Depuis le 22 jan 2012
Paris
Peu importe à quelle sensibilité a été exposé le film. Aucun souci avec les expos différentes sur la même pellicule 200-400-800.
Cuve Brooks (acier inox). Stand dev au R09 (rodinal). 1+100. 60minutes. 1 retournement de cuve à 30minutes.
Puis fix au : Rollei RXN neutre (pas RXA acide).
Ce changement est du à une restructuration de la politique du travail. Excellente initiative pour cette amélioration toute relative.
stevie voodoo
Avatar de l’utilisateur
Habitué
Messages : 802
Depuis le 18 juin 2011
Paris
Hello

Je crois qu'il y a déjà un post sur cette méthode, j'arrive pas à le retrouver par contre.
"Keep walking, don't smile"
Fenoll
Avatar de l’utilisateur
Membre des Amis
Messages : 282
Depuis le 25 mai 2008
Paris
Moi non plus.
Ceci explique cela. Je ne crois pas qu'il s'agisse d'un sujet entier dédié à ça.
Mais seulement quelques allusions.
stevie voodoo
Avatar de l’utilisateur
Habitué
Messages : 802
Depuis le 18 juin 2011
Paris
C'est ça non ?

http://www.summilux.net/forums/viewtopic.php?t=3393
"Keep walking, don't smile"
Fenoll
Avatar de l’utilisateur
Membre des Amis
Messages : 282
Depuis le 25 mai 2008
Paris
Non
2.coor.
Avatar de l’utilisateur
Habitué
Messages : 507
Depuis le 1 oct 2010
IOléron.
Qu'est ce que tu cherches a àvoir avec le "stand-dev" ?

(pour info, je reprends le labo dans peu de temps.)
Fenoll
Avatar de l’utilisateur
Membre des Amis
Messages : 282
Depuis le 25 mai 2008
Paris
Je suppose qu'on a un effet "compensateur" dù à l'épuisement local du révélateur dans les zones très illumininées, et un relatif surdéveloppement des zones sombres (peu illuminées), ceci du fait du manque d'agitation et du rallongement du temps de développement.
Ça c'est la théorie, c'est ce que décrit J. Steinmetz dans un vieux fil toujours alimenté, et que le regretté Paga commentait assez bien, et résumait assez abruptement.
Ce que je cherchais en initiant ce fil, c'était simplement la pratique qui en est faite par les summiluxiens. Le succès n'est pas vraiment là.
Je pense que ça rend tirable des films trop contrastés et mal exposés, j'aurais aimé avoir confirmation, ou le contraire, par des gens qui en ont, ou qui en ont eu l'expérience.
Ce fil tombe à plat, soit parcequ'il n'intéresse que moi, ou pour d'autres raisons connexes, fêtes de Noël, sapin, boules, etc ...
Ce sont des choses qui arrivent.
L'argentique aujourd'hui est surtout exploré par les jeunes pratiquants qui sont, par définition, peu ou pas expérimentés, les autres ont autre chose à faire, Chenz est mort, et Bernard Leblanc doit maintenant préférer la pêche à la ligne.

Par exemple, j'ai un lot de kodak double X (5222) avec lequel je pense que certains sujets, comme la scène ou le théâtre conviendraient très bien avec ce type de développement.
adrien de cannes
Messages : 68
Depuis le 11 juin 2012
Cipières
Bonsoir à tous. J'apporte mon grain de sel. J'ai 2 conseils à donner.
Développer dans le noir ou avec une lumière douce et un chiffon sur la cuve. S'il y a un voile, c'est peut-être que la cuve n'est pas parfaitement étanche à la lumière. On développe en 1h. C'est long.
Je pense aussi qu'il faut éviter de préparer ses chimies avec l'eau du robinet. Il peut y avoir des légères différences de ph d'une semaine sur l'autre. Et encore une fois, en 1h, ça peut faire une différence.
Comme cela, j'ai jamais foiré un négatif. C'est toujours homogène. Ça donne de beaux négatifs.
Par contre je trouve pas que ça améliore l'acutance. Et ça donne du grain !
Il faut essayer. On apprend qu'avec le rodinal, c'est pas nécessaire d'agiter toutes les minutes. Il faut lui laisser le temps...
Adrien
Fenoll
Avatar de l’utilisateur
Membre des Amis
Messages : 282
Depuis le 25 mai 2008
Paris
@fotd, je te remercie, mais ton lien ne mène nulle part.
Je suis très intéressé, pourrais tu vérifier ?
Merci
Victor Bel
Avatar de l’utilisateur
Artiste
Messages : 1927
Depuis le 19 mars 2008
Paris
Bonjour,

Le lien est celui-là
http://www.ens-louis-lumiere.fr/fileadm ... -photo.pdf
c'est un pdf volumineux, du developpement lent au stand dev

Quelques infos plus simples ici mais qui permettent d'aborder les rapports temps-dilution globalement
https://sites.google.com/site/francoisc ... etdilution

Victor
La réponse est oui
Fenoll
Avatar de l’utilisateur
Membre des Amis
Messages : 282
Depuis le 25 mai 2008
Paris
Merci
Merci
2.coor.
Avatar de l’utilisateur
Habitué
Messages : 507
Depuis le 1 oct 2010
IOléron.
`merci aussi pour les précisions.
patalout
Avatar de l’utilisateur
Vieux briscard
Messages : 3169
Depuis le 22 jan 2012
Toulouse
detroupe a écrit :
Peu importe à quelle sensibilité a été exposé le film. Aucun souci avec les expos différentes sur la même pellicule 200-400-800.
Cuve Brooks (acier inox). Stand dev au R09 (rodinal). 1+100. 60minutes. 1 retournement de cuve à 30minutes.
Puis fix au : Rollei RXN neutre (pas RXA acide).


Bonjour,

Je fais exactement comme ça, je l'utilise surtout pour le 6x6.
discus64
Régulier
Messages : 272
Depuis le 23 avr 2009
Pau - France
Bonjour -
Ca n'engage que moi, mais c'est le procédé qui m'a réconcilié avec le Rodinal : grain marqué mais sans excès, et sublimation de la latitude d'expo du film (HP5+ et TriX pour ce qui me concerne).
Si on n'aime vraiment pas le grain on passe son chemin, à un autre révélateur, et à un procédé de développement plus académique.
J'enfonce le clou : eau déminéralisé et cuve garantie 100% étanche.
Et je rajouterais : un bouchon de bouteille d'eau minérale percé entre la spire et le fond de cuve, et plus trace de zonage. Attention : prévoir dans ce cas 500 ml de solution pour traiter un film.
On trouve sur la toile pléthore d'info sur l'emploi d'autres révélateurs, voire même de mélanges de révélateurs qui semblent aussi donner de bons résultats en stand-dev. Je ne me prononcerai pas, je n'en ai pas l'expérience.

Pierre, convaincu sur le tard...
Dura Lux Sed Lux
Suivante

Retourner vers Labo argentique

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant cette section : Aucun utilisateur enregistré et 5 invités