Le successeur du Q

cedric-paris
Avatar de l’utilisateur
Membre des Amis
Messages : 4565
Depuis le 20 oct 2013
Europe, surtout Genève
En climat chaud (et même relativement sec!), la condensation sur le verre est inévitable en cas de forts écarts de température entre les espaces climatisés et l'extérieur. Aucune tropicalisation au monde ne peut prévenir cela. La bonne nouvelle, c'est que cette condensation disparaît d'elle-même si on veille à ne pas évoluer avec des changements de température brusques. Dans bien des endroits hélas, ils n'utilisent la clim' que sur la position "maximum", y compris dans les véhicules. Astuce: voyager à l'ancienne, sans la clim, fenêtres ouvertes: comme ça vous êtes prêt à photographier.

(Pour plus d'explication: plus la différence entre la température ambiante et le point de rosée est faible, plus il y a risque de condensation en cas de changement d'environnement vers l'intérieur ou l'extérieur (voiture, hotel, autres espaces intérieurs avec chauffage ou climatisation...). Il faudra prévoir du temps pour que la température des objectifs rejoigne la température ambiante et dissipe la condensation. Le verre met plus de temps à changer de température que l'air. L'air chaud qui se pose sur une surface de verre froid se condense et de l'eau se forme sur le verre. En été, vous roulez dans une voiture climatisée, et soudain vous vous arrêtez pour sortir dans la canicule = condensation. )
Carpe Noctem
Fan de La Poste (Colissimo) et de PayPal
"+1" de la part de : Lighteracy
todoweb
Messages : 30
Depuis le 25 fév 2018
Avignon
cedric-paris a écrit :
En climat chaud (et même relativement sec!), la condensation sur le verre est inévitable en cas de forts écarts de température entre les espaces climatisés et l'extérieur. Aucune tropicalisation au monde ne peut prévenir cela. La bonne nouvelle, c'est que cette condensation disparaît d'elle-même si on veille à ne pas évoluer avec des changements de température brusques. Dans bien des endroits hélas, ils n'utilisent la clim' que sur la position "maximum", y compris dans les véhicules. Astuce: voyager à l'ancienne, sans la clim, fenêtres ouvertes: comme ça vous êtes prêt à photographier.

(Pour plus d'explication: plus la différence entre la température ambiante et le point de rosée est faible, plus il y a risque de condensation en cas de changement d'environnement vers l'intérieur ou l'extérieur (voiture, hotel, autres espaces intérieurs avec chauffage ou climatisation...). Il faudra prévoir du temps pour que la température des objectifs rejoigne la température ambiante et dissipe la condensation. Le verre met plus de temps à changer de température que l'air. L'air chaud qui se pose sur une surface de verre froid se condense et de l'eau se forme sur le verre. En été, vous roulez dans une voiture climatisée, et soudain vous vous arrêtez pour sortir dans la canicule = condensation. )


La tropicalisation n’empêche pas la condensation à l’intérieur de l’appareil ?
cedric-paris
Avatar de l’utilisateur
Membre des Amis
Messages : 4565
Depuis le 20 oct 2013
Europe, surtout Genève
La tropicalisation empêche les grosses gouttes déjà formées (la pluie, les embruns, les projections) de pénétrer dans l'appareil. Mais la condensation, c'est de l'eau qui se forme à partir de molécules d'air qui sont déjà dans l'appareil et dans l'objectif. Les appareils et les objectifs ne sont pas "sous vide" (ça viendra peut-être): ils contiennent de l'air (entre les lentilles, entre le capteur et l'objectif, etc). Donc, bien sûr même un appareil "tropicalisé", qui ne laissera pas entrer d'eau, sera sujet à la condensation à l'intérieur.
Carpe Noctem
Fan de La Poste (Colissimo) et de PayPal
"+1" de la part de : Jean60
Marc14
Avatar de l’utilisateur
Habitué
Messages : 994
Depuis le 6 nov 2008
92
J'apprends quelque chose !
Merci Cédric
La musique n'est pas dans le piano.
todoweb
    Re: Le successeur du Q
Messages : 30
Depuis le 25 fév 2018
Avignon
Pareil, merci
Jean60
    Re: Le successeur du Q
Avatar de l’utilisateur
Membre des Amis
Messages : 684
Depuis le 1 juil 2008
Idem pour moi.. Merci.
gillesdebda
Avatar de l’utilisateur
Régulier
Messages : 214
Depuis le 11 avr 2013
Bois d'Arcy, Yvelines
Comme mes petits camarades. Tu m’as appris quelque chose. Merci
Leica Q Leica CL Leica APO-Vario-Elmar-TL 55-135 f/3,5-4,5
On m'a dit de manger des pommes. Alors j'ai acheté un Mac.
robind75
Avatar de l’utilisateur
Habitué
Messages : 708
Depuis le 12 jan 2010
IDF
Salut,
il y a un bouton +1 sous le message original, qui permet d'eviter les pages remplis de #MeToo ou equivalent.
Ca rend la lecture plus agreable sur petit ecran, merci pour eux :mrgreen2:
"+1" de la part de : cedric-paris, todoweb
todoweb
Messages : 30
Depuis le 25 fév 2018
Avignon
robind75 a écrit :
Salut,
il y a un bouton +1 sous le message original, qui permet d'eviter les pages remplis de #MeToo ou equivalent.
Ca rend la lecture plus agreable sur petit ecran, merci pour eux :mrgreen2:


Oui, mais je suis bien élevé, alors je réponds par écrit :-)
litote33
    Le successeur du Q
Messages : 4
Depuis le 28 mai 2018
Aquitaine - Médoc
Bonjour, mon vieux Lumix LX100 vient de périr doucement d'une averse tropicale printanière, et il me faut le remplacer dès que possible, en mieux.

J'écarte a priori le LX100 II, car il ne m'apporte rien d'important si ce n'est une opérabilité un peu meilleure, plus de pixels, mais rien en sensibilité ni protection intempéries. De plus son prix, quoique accessible, me semble un peu sur-évalué.

Deux stratégies alternatives: les nouveaux hybrides full format, et le Leica Q existant.

Des annonces récentes (Nikon, Fuji et bientôt canon...) m'ont incité à examiner cette nouvelle opportunité. Très beaux, séduisants, mais un peu "encombrants", et disponibilité avec les objectifs lumineux à plusieurs mois (j'attends les bancs d'essai en réel pour conclure, et j'ai du matos argentique Nikon - un F3). Investissement équivalent à un Q.

Le Q est "disponible" et me semble parfaitement convenir dès maintenant à mes habitudes d'emploi de matériel léger et nettement plus avancé que ce que j'ai utilisé: il m'ouvre l'exploitation de plus faibles lumières et une finition de rêve.

Ce que je recherche avant tout c'est d'élargir mes possibilités de photos en faible lumière. Et le papy n'a plus les capacités de transporter du "lourd"... Ni même de l'envisager en milieu océanique (je navigue et ai trouvé des ciels à couper le souffle dans certains mouillages de la côte nord Espagnole).

Seulement il y a eu un "Buzz Q2" et je m'interroge sur l'acquisition d'un matériel qui pourrait évoluer sous peu vers plus de sensibilité, de définition, d'opérabilité (cartes mémoires entre autres), et peut-être aussi de tropicalisation (je n'ai pas oublié l'averse qui a meurtri mon fidèle et frustre Lumix), car cette exigence commence à être adressée par certaines des nouvelles offres "hybride FF".

Merci de m'exprimer vos recommandations (tout à fait partiales, j'en suis conscient, mais conviviales...). Bien entendu, je penche plutôt vers le "Q", quitte à le protéger des attaques environnementales. Mais je suis fébrile, malgré mon besoin de remplacement immédiat, à louper un saut évolutif consistant prochain. Devrai-je néanmoins et toutefois temporiser et me résigner à attendre en Lumix 100 II?
Marc14
Avatar de l’utilisateur
Habitué
Messages : 994
Depuis le 6 nov 2008
92
Des alternatives protégées des intempéries existent.
Les limites du Q sont pour moi son objectif fixe, son absence de stabilisation et de dos orientable.
Quoi qu'on en dise, on ne peut pas tout faire avec un 28mm.
Pour le reste je crois que tout le monde vente les qualités de ce boitier.

Pour conserver une bonne qualité d'image (sans égaler les sommets atteints par les tous meilleurs, tant en piqué qu'en tarif), avec un poids raisonnable et des performances très actuelles, après avoir quitté le FF je me suis intéressé au micro 4/3, notamment Panasonic.

Je photographie aujourd'hui essentiellement avec un GX8 mais lorgne avec convoitise du côté du G9.
J'ai un 25 f:1,4, un 75 f:1,8 et depuis peu un 12-40 Olympus f:2,8. Soit, en équivalent FF des focales de 50mm, 150mm et 24-80.
J'ai donc pour le voyage une configuration à 869g (le zoom)
Pour la ville une configuration à 687g (le 25)
Et pour les portraits une configuration à 792g (le 75)

La plupart des objectifs M4/3 sont étanches aux projections d'eau et à la poussière, tout comme l'est le G9.

Tu trouveras chez Fuji aussi un choix intéressant, notamment le XT3 (si l'absence de stabilisation ne te gène pas) et le XH1. Leurs optiques sont au-dessus de tout soupçon et de grandes ouvertures existent : 16 f:1,4 (équivalent 24) 56 f:1,2 (équivalent 85) etc...

Reste bien sûr un M 240, avec l'hyper compact elmarit 28 (que j'ai bien connu) ou un summicron (voire summilux) 35 ou 50. Ni protégés contre les intempéries ni adapté aux longues focales, mais délicieux d'usage.

Bonne réflexion.
Marc
La musique n'est pas dans le piano.
steffell
Avatar de l’utilisateur
Régulier
Messages : 157
Depuis le 18 jan 2013
Autour de l'océan Atlantique
Marc14 a écrit :
Quoi qu'on en dise, on ne peut pas tout faire avec un 28mm.


Mais pourquoi faudrait-il donc pouvoir tout faire avec un appareil photo ?

Un tel appareil universel mériterait un être humain universel !
Hors je n'en connais pas.

Stéph.
Marc14
Avatar de l’utilisateur
Habitué
Messages : 994
Depuis le 6 nov 2008
92
steffell a écrit :
Marc14 a écrit :
Quoi qu'on en dise, on ne peut pas tout faire avec un 28mm.


Mais pourquoi faudrait-il donc pouvoir tout faire avec un appareil photo ?

Un tel appareil universel mériterait un être humain universel !
Hors je n'en connais pas.

Stéph.


Le monsieur répondait aux propos suivants :

"Bonjour, mon vieux Lumix LX100 vient de périr doucement d'une averse tropicale printanière, et il me faut le remplacer dès que possible, en mieux.
(...)
Deux stratégies alternatives: les nouveaux hybrides full format, et le Leica Q existant."


Il s'agit donc pour notre interlocuteur de remplacer un boitier disposant d'un zoom équivalent 24-75, polyvalence que ne permet pas le Q et son 28mm fixe selon moi.
Wala wala.
La musique n'est pas dans le piano.
rax
Avatar de l’utilisateur
Spécialiste
Messages : 1639
Depuis le 27 juin 2015
Lille
Marc14 a écrit :
Des alternatives protégées des intempéries existent.
Les limites du Q sont pour moi son objectif fixe, son absence de stabilisation et de dos orientable.


Le Q est stabilisé.
J'ai testé beaucoup de matériel... Beaucoup de format (du micro 4/3 au FF en passant par le moyen-format) : à moins de faire du paysage (et encore...), la différence de rendu entre un FF et un APS-C (a fortiori un micro 4/3) est importante. J'ai un Q depuis 3 ans (l'un des tous premiers sortis) : j'ai tenté de l'accompagner d'un Fuji X-T2... Je l'ai revendu : je ne parviens pas à me faire à cette différence de rendu ! Que ce soit en portrait, en photo de rue, la différence me saute aux yeux.

Si l'on veut rivaliser avec le Q, il faut le mettre en concurrence avec un Sony Alpha 7 ou un Leica M plus polyvalents (mais plus lourds).
Après, il reste il est vrai le problème des intempéries et j'avoue que soumettre un appareil de 4000 € au risque d'intempéries, cela me ferait sacrément hésiter.
cedric-paris
    Question de prix
Avatar de l’utilisateur
Membre des Amis
Messages : 4565
Depuis le 20 oct 2013
Europe, surtout Genève
Exactement ce qui m'a fait vendre le Q, hélas. Son rapport fragilité aux intempéries / prix, avant d'aller en saison des pluies en Asie du Sud-Est. Pour le même prix, on peut s'offrir 2 Sony A7 d'occase: pour le temps sec, un mark II (avec verre de capteur optimisé pour Leica), et un pas cher Mark I pour situation à risque (chocs, embruns, pluie, etc), pour ne pas trop avoir mal en cas de casse ...+ un bon parapluie!
Carpe Noctem
Fan de La Poste (Colissimo) et de PayPal
PrécédenteSuivante

Retourner vers Leica Q

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant cette section : Aucun utilisateur enregistré et 4 invités