Prix summilux 2013, Carnaval de Binche

Règles du forum "Prix summilux.net 2013 : les dossiers" :
Voici les dossiers du prix summilux.net tels qu'ils ont été présentés au jury par leurs auteurs.

Retrouvez les dossiers lauréats sur cette page.
yvesglo
    dossier 11
Avatar de l’utilisateur
Régulier
Messages : 263
Depuis le 10 sep 2007
Charleroi-Belgique
PdV, Leica M8 (Lux 35mm, Elmarit 24, Zeiss 25mm, Sonnar 50mm). Les PdV s'étalent de 2008 à 2013: pour le besoin du sujet: la constance de l'âme d'une collectivité, malgré le temps qui s'écoule. A Binche, la démarche intemporelle du carnaval (sur l'origine duquel on s 'interroge encore) , les masques et les déguisements rendent les individus originaux et les groupes cohérents.
L'exposition à eu lieu, à Binche, Belgique, dans le cadre des Fêtes de septembre (5 au 15 septembre 2013).
La finesse de rendu des détails des objectifs M permet de travailler aussi bien les extrémités de l'image que le centre.
Traitement des DNG dans LR4 et Capture One. Le cliché n'a été modifié, outre les réglages de base, qu'avec les pinceaux.
Aprés tirage sur papier mat, chaque image est travaillée à la peinture à l'huile, de façon légère ou intense, suivant mon analyse du sujet. Cette technique à l'huile est proche de celle des peintres de la Renaissance (en glacis).
Le but est de sublimer l'instant capturé.
Chaque image porte, en bas à gauche: le jour, l'année et l'heure de la prise de vue pour appuyer la réflexion sur le Temps.
Il faut souvent analyser, de près, chaque image pour saisir l'intervention "manuelle".
Deux formats d'impression: 40x60cm et 50x75cm pour des tirages "originaux" et uniques. Les images présentées ici sont des reproductions effectuées au M8 et Cron 75mm.
"Photoil" est le nom que j'ai attribué à cette technique qui, malgré l'intervention du pinceau de peintre, ne trahi pas l'image photographique, ici prise sur vif.
J'ai commandé le M 240 pour aller encore plus loin dans la recherche des détails :grin:





























Math
Spécialiste
Messages : 1721
Depuis le 26 juil 2009
Bruxelles
Je n'adhère pas au traitement très particulier de ta série.
Gilles T
Habitué
Messages : 829
Depuis le 27 juil 2013
Paris
On va bien au-delà de la photographie, c'est "extra-ordinaire" et la création est passionnante.
Je dois avouer qu'il me faut un peu de temps pour "rentrer dedans" mais le travail est vraiment très intéressant et le rendu laisse grand ouvert le questionnement.

Un grand bravo pour cette création, tant pour la conception que pour la réalisation :applaudir: :applaudir:
Gilles T
BRUNALP
Avatar de l’utilisateur
Habitué
Messages : 423
Depuis le 27 fév 2009
LYON
Bravo Yves pour cette vision originale des fêtes nordistes :applaudir: :applaudir: :applaudir:

Il faut du temps pour y entrer en effet, mais cela marche bien, notamment avec ce sujet.
Continuez à exploiter le filon, le travailler car cela peut donner de belles choses !
Bonnes photos à tous !
yvesglo
Avatar de l’utilisateur
Régulier
Messages : 263
Depuis le 10 sep 2007
Charleroi-Belgique
Merci à vous tous pour vos réactions; je comprends les différentes positions; il est vrai que, surtout vu en petit format, c'est difficile de se rendre compte de la "matière" apportée par la peinture à l'huile et les glacis.:les images sont soit en 40/60, soit 50/75cm.
Toutes ces photos ont été prises dans ce but: utiliser l'instant comme croquis pour, à postériori, "colorier" et transfigurer sans l'aide de programmes.
Je prépare une expo sur les "marches de l'Entre Sambre et Meuse" dans cette même optique (images traversant également plusieurs années, ce qui me permets de travailler sur le temps qui passe autant que sur le temps de pose :???:
Les réactions des visiteurs de mon expo sur le carnaval allaient toutes dans le même sens: voir à priori une photo ou voir d'abords une peinture, ensuite, beaucoup de questions sur le comment du pourquoi :smile:
j'en suis sorti épuisé après les 10 jours où j'ai gardé l'expo :ravi:
Maintenant, il faut dire que je n'aurais pu faire ce travail alors que j'étais encore en fonction car les heures de travail pour chaque image, je ne vous dis pas ... Je retrouve à peu près la même démarche que j'avais pour la gomme bichromatée, que j'ai enseignée et pratiquée durant de nombreuses années (j'ai eu le prix du préfet de l'Essonne à la foire à la photo en 1983 :rollrouge: avec ces gommes -Pierre Brochet m'a échangé une de ses photogravures, à l'époque et j'ai reçu, à Mons des ami français intéressé par ma techniques).
Pour la gomme bichromatée (et la technique photoil), je vais organiser un stage au musée de la photo de Charleroi, en 2014, dans le cadre d'une expo sur Léonard Misonne (pictorialiste du début du 20ème siècle.
Joe
Avatar de l’utilisateur
Membre des Amis
Messages : 137
Depuis le 30 mars 2013
Ajaccio
On aime ou pas mais il faut reconnaitre le travail !
Pour ma part je comprends la philosophie de tes photos mais je ne la retrouve pas sur toute (ex 2,4 et 7)
T'occupe pas de la marque du vélo, pédale.
igemo
Habitué
Messages : 977
Depuis le 18 oct 2005
Paris
Les ciels à la Van Gogh peuvent désarçonner un peu...
"Les photographes juifs, c’est la rue, la vie urbaine et la photographie goy, c’est le paysage. Ansel Adams c’est le typique photographe goy" - William Klein
yvesglo
Avatar de l’utilisateur
Régulier
Messages : 263
Depuis le 10 sep 2007
Charleroi-Belgique
Joe, désolé de réagir si tard. Pour les photos 2,4 et 7, le travail est aussi "long": plus de manip dans Capture One et travail sur la matière des visages et vêtements, en peinture à l'huile. Le problème des repros en 800pts, c'est qu'on ne voit pas la matière de la photo ... par contre, on la voit, et on la sent en passant le doigt sur l'image.
Igemo, pour les ciels, comme pour les sources de lumière, en général (lampadaires, soleil, ...) mai une technique ne fait pas place au doute de la manipulation: la matière est là; par contre, de loin, c'est l'image photo qui semble primer. J'opte, dans le cas du folklore, pour des images saturées le jour et des clairs-obscurs la nuit (en bonne logique, le M240 me permet des résultats inespérés auparavant; une image 6400iso, bien exposée, est parfaitement exploitable, sans arrière pensée technique).
Une chose qui semble importante, pour moi, c'est que j'ai essayé d'autres équipements que Leica/Zeiss et que je ne peux exploiter ces images avec ma technique: il manque de micro-contraste et de netteté pointue sur l'ensemble de l'image. Cette vigueur (rigueur?) de l'image M8 et maintenant M240 + M8 me permet de ne pas me sentir coincé par un DNG mou ou désaturé.
Je vais essayer de faire des macros de certaines zones d'images pour illustrer mon "discours".
Merci de votre intérêt.

Retourner vers Prix summilux.net 2013 : les dossiers

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant cette section : Aucun utilisateur enregistré et 1 invité