M8, M8-2 ...les photos

Mathias
Avatar de l’utilisateur
Régulier
Messages : 212
Depuis le 14 déc 2006
Fribourg / Suisse
Merci pour vos commentaires :content:
Quand j'ai acheté mon M samedi passé, le vendeur (un gars très sympa à Zürich) souhaitait également vendre le grip ad hoc en m'expliquant que cela améliorait grandement la préhension de l'appareil. En fait, je n'en ai jamais eu avec mon M6 et l'ai pas pris sur le M8. C'est vrai que le Leica numérique me semble plus large mais ce n'est pas une gêne et il tient bien en main. Sinon j'ai fait des tests avec mon Jupiter 8, c'est bien mou à pleine ouverture mais avec un chouette rendu pour les portraits (ah, je n'aurais jamais dû revendre mon vieux Summarit...). Je posterai une photo à l'occasion.
ANDRESTEPHANE
C'est vrai qu'en N&B, le M8, sans filtre UV a quelque chose de spécial.





Leica M8.2 - Zeiss C-Sonnar.
PlainVanilla
Avatar de l’utilisateur
Spécialiste
Messages : 2481
Depuis le 4 fév 2013
Paris
Mon site.
Mon Insta.


" Le problème avec les citations sur internet, c'est qu'il est difficile de savoir si elles sont authentiques. " - Abraham Lincoln.
FerdinandP
Avatar de l’utilisateur
Régulier
Messages : 285
Depuis le 7 jan 2012
Ile de France
PlainVanilla a écrit :
ChtiBiloute a écrit :

pour en revenir sur à la correction d'exposition, ce qu'il manque vraiment sur le M8 c'est la mesure spot mais bon on fait avec. à savoir qu'il est préférable de sous exposer car le capteur CCD du M8 permet de bien récupérer les basses lumières (vu sur le forum...)

tout ceci n'engage que moi bien sur...


Quelques petites précisions, au sujet de l'exposition sur le M8 (et en général sur les appareils numériques). Même si le M8 permet de récupérer beaucoup de détails dans les basses lumières, je déconseille personnellement de sous-exposer, car cela induit une perte générale de dynamique dans l'image. Ça aplatit l'histogramme et favorise l'apparition de bruit lors de la correction de l'exposition en post-traitement. A titre personnel, en pleine journée et dans des conditions de lumière peu contrastées je cale à droite : je m'arrange pour que les hautes lumières se retrouvent bien à droite de l'histogramme, sans pour autant en sortir (cramage). Si la photo doit être plus sombre, je peux ensuite l'assombrir sous Lightroom sans perdre de dynamique, et sans ajouter de grain (que je peux ajouter moi-même si je veux qu'il y ait du grain sur telle ou telle photo). Je déconseille donc de sous-exposer mais plutôt d'éviter de surexposer, ce qui est légèrement différent. Essayez de vous arranger pour que vos hautes lumières soient très à droite de l'histogramme sans pour autant être brûlées, et vous obtiendrez des fichiers très flexibles et d'une très grande qualité dans des conditions de lumière simples en pleine journée.

Lorsque la lumière est très contrastée (grand soleil avec des ombres très découpées), il faut faire des concessions, car plusieurs solutions sont possibles. Si le sujet principal de votre photographie se trouve dans l'ombre, il va falloir autoriser raisonnablement le clipping (cramage des blancs) pour récupérer un maximum de détails dans l'ombre, qui est votre sujet principal. L'avantage du M8 CCD est qu'il permet aisément de récupérer pas mal de détails dans l'ombre, du coup vous pouvez limiter pas mal le clipping. Si le sujet principal de votre photographie se trouve en pleine lumière, caler à droite en évitant le clipping est peut-être une meilleure solution. Ou vous pouvez opter pour un choix intermédiaire.

Ici, dans les deux exemples que j'ai pris (lumière simple ou lumière contrastée), sous-exposer n'est pas utile. On obtient un meilleur résultat en exposant sur les hautes lumières. Cependant, si vous sous-exposez régulièrement avec le M8, rien de grave, car la flexibilité du capteur vous permet de récupérer beaucoup de détails sombres. Cependant, notamment si vous voulez faire de grands tirages, caler à droite vous permettra d'avoir un meilleur rendu. J'essaierai de faire une comparaison sur un portrait si vous voulez, en prenant deux fois la photo. Une fois en sous-exposant légèrement, et une fois en calant à droite. Je ferai des crops à 100% des deux photos après traitement, et vous remarquerez une légère différence dans la dynamique et le grain. La différence est très légère, mais selon ce que vous voulez faire avec vos photographies, ça peut jouer.

EDIT : je le trouve très beau, ce IIIf.


Le photographe aime les termes techniques, ceux-ci donnant l'air sérieux et connaisseur. Si ce terme est en anglais, c'est encore mieux :mrgreen: . La méthode d'exposition décrite ici par PlainVanilla est communément appelée l'ETTR : Expose To The Right. Permettant théoriquement d'améliorer la dynamique et de diminuer l'apparition du grain une fois l'image traitée.
Pour faire suite à nos digressions guitaristiques, c'est une "technique" dont j'ai pris connaissance....en studio d'enregistrement. Elle est effectivement répandue dans les milieux de l'audiovisuel, que ce soit pour une prise de vue ou une prise son. Dans le domaine de la musique, on parle de gain, qui est "l'exposition" de la piste audio sur laquelle on va enregistrer du son. Plus on pousse le gain, plus on peut capter un son d'un volume sonore faible. La contrepartie, comme en photo, étant l'apparition de "bruit" (aussi appelé "souffle"). Toutefois, si on pousse trop le gain, le système n'arrive pas à traiter le surplus de signal entrant et rend alors les armes : il sature et on note enfin l'apparition de "distorsion".
Il s'agit donc de pousser le gain (exposition) le plus possible tout en évitant la distortion (clipping/surexposition) de manière à avoir le moins de bruit (grain) possible.

Le signal sonore est matérialisé, comme en photo, par un histogramme. Il s'agit alors de régler le gain de manière à avoir le plus de fréquences le plus à droite possible, sans ne jamais les laisser saturer en "clippant" sur l'extrême-droite. On obtient ainsi un signal d'une qualité optimale qui ne nécessitera pas d'augmenter de beaucoup le volume de la chaine hi-fi pour qu'il soit audible : on limite alors l'apparition de bruit.

Exactement comme en photo. En photo, nous avons même l'avantage de pouvoir traiter le fichier RAW.
Comme l'a illustré PlainVanilla au dessus, un fichier exposé avec la méthode de l'ETTR peut apparaître comme surexposé sur l'écran du boîtier. Une fois le RAW importé sur l'ordinateur, les hautes lumières étant légèrement surexposées sont ajustées : par cette sous-exposition artificielle, on réduit l'apparition du grain dans ces zones tout en ayant la possibilité de conserver les détails dans les zones sombres en choisissant de ne pas les assombrir.
Il faut faire attention de ne pas crâmer les hautes lumières qui deviennent alors irrécupérables malgré la souplesse du RAW. Pour cela, il faut surveiller l'histogramme qui apparaît en appuyant sur la touche "info" lors de la visualisation des photos sur le boîtier. Il ne toutefois pas oublier que, même en shootant en RAW, l'histogramme affiché par le boîtier est celui du .Jpeg. On dispose, dans les faits, d'environ 1IL d'informations supplémentaires avec le RAW.

Jean Jacques : je préfère et aime beaucoup celle en couleur.
Merci pour ces explications sur cet instrument original.

ANDRESTEPHANE : J'aime bien la première.

PlainVanilla : Bonnes fêtes à toi aussi !
PlainVanilla
Avatar de l’utilisateur
Spécialiste
Messages : 2481
Depuis le 4 fév 2013
Paris
Absolument. Lorsqu'on monte l'exposition sous Lightroom ou autre, on créé du bruit, exactement de la même façon que lorsqu'on monte les zizos sur le boitier. Assombrir l'image ne provoque aucun bruit, contrairement à la manip inverse. Donc, on s'arrange pour n'avoir besoin de rien éclairer sur l'image au post-traitement, juste des choses à assombrir. C'est mieux d'avoir une image la plus claire possible aux limites du cramé (mais sans cramer, surtout), comme ça il n'y a plus qu'à assombrir les lumières et à donner à l'image un rendu naturel.

Ça donne les meilleurs fichiers. :content:

Et effectivement, en audio c'est exactement pareil. Si on enregistre le son d'une guitare de loin, et qu'ensuite on monte le volume du fichier enregistré pour bien distinguer toutes les notes, on créé des parasites.

C'est mieux de monter le son de la guitare à l'enregistrement, pour ne pas avoir à monter le volume du fichier enregistré.

Pareil pour la photo. Arrangez-vous pour ne rien avoir à éclairer, mais juste des choses à assombrir. Notez que ça ne marche que dans de bonnes conditions de lumière. Dès que la lumière est contrastée, vous allez chercher à limiter le cramage, et donc vous aurez forcément des ombres à éclaircir.
Mon site.
Mon Insta.


" Le problème avec les citations sur internet, c'est qu'il est difficile de savoir si elles sont authentiques. " - Abraham Lincoln.
Mathias
Avatar de l’utilisateur
Régulier
Messages : 212
Depuis le 14 déc 2006
Fribourg / Suisse
Quelques images d'une ancienne usine de chocolats toujours au C-Biogon 2.8/35. Bonnes fêtes à vous et merci d'avoir crée ce fil qui m'a bien motivé à rechercher un M8 en occase :content:

:iboitier: Leica M8

:iboitier: Leica M8

:iboitier: Leica M8
PlainVanilla
Avatar de l’utilisateur
Spécialiste
Messages : 2481
Depuis le 4 fév 2013
Paris
J'insiste un peu sur le fait que cette technique ne peut fonctionner qu'en plein jour, dans des conditions de lumière peu contrastée.

Aussi, pour que les digressions techniques n'enlèvent rien à la bonne humeur de ce fil, je rappelle que dans des conditions de lumière plus compliquées, il n'existe pas de bonne solution. Quoi que peut vous sermonner un photographe de mode sur Facebook (le seul photographe qui n'a jamais à faire de concessions sur ses photographies car il a toujours le contrôle sur sa lumière), lorsque vous êtes face à une lumière contrastée sur laquelle vous n'avez pas le contrôle, la vraie bonne solution mathématique n'existe pas. C'est à vous d'écouter votre cœur et de savoir comment vous aimeriez votre photo, mais il y aura forcément des défauts sur celle-ci, ce qui peut même lui donner du charme. Soit vous exposez sur les hautes lumières et vos ombres seront bouchées, soit vous cramez un peu les lumières pour récupérer les ombres... Et vos lumières seront cramées.

J'ai choisi deux casseroles pour illustrer mes propos. Et comme les photos que je suis le plus à même de juger sont les miennes, ces deux casseroles sont de moi.


La première :



En taille 100% ici : http://farm6.staticflickr.com/5333/9676 ... 3028_o.jpg

Cette photo à été prise à Port-Vila, au Vanuatu, le 31 août ou le 1er septembre dernier, je ne sais plus. J'ai vu cet enfant qui me regardait dans ce pickup, et le soleil tapait très fort. Dès f/2.8 en ISO160 je commençais à cramer les blancs au 1/8000ème. J'ai eu un choix à faire.

- Soit, ne pas cramer les lumières, quitte à devoir pousser pas mal les manettes sur Lightroom pour récupérer les visages dans le pickup.
- Soit, ouvrir d'un diaph pour récupérer plus de lumière dans le pickup quitte à flamber le ciel.

Dans ce genre de condition, je me pose la question "qu'est-ce qui est le plus important pour la photographie ?" Le ciel, ou les détails dans le pickup ?

J'ai choisi de brûler le ciel et de le perdre complètement, pour ne pas avoir à trop forcer sur Lightroom pour récupérer les expressions sur les visages. De toute façon, le ciel était intégralement bleu, et j'avais fait le choix de traiter la photo en monochrome.


La deuxième :



En taille 100% ici : http://farm6.staticflickr.com/5511/9889 ... 5d19_o.jpg

C'était en septembre dernier, j'étais invité à déjeuner dans une tribu kanak à Maré (également appelée Nengoné), une île de Nouvelle-Calédonie. Un jour par semaine, c'est à un foyer désigné au hasard de faire à manger pour toute la tribu. Tout le monde est convié au déjeuner, et ensuite des jeux sont organisés pendant que certains vendent du lait de coco. Après avoir mangé le poulet/igname/légumes, je suis allé voir quelques vieilles femmes qui jouaient aux dominos avec une dextérité assez impressionnante. Ça allait super vite, et elles misaient de l'argent. Elles jouaient dans la bonne humeur, c'était vraiment un bon moment et j'avais envie de prendre une photo du jeu tel que je le voyais. Donc je n'ai pas bougé de ma place et j'ai pris la photo de mon point de vue. Et je revois les choses telles que je les voyais à ce moment là lorsque je regarde la photo. On devine la rapidité et la dextérité des femmes. On voit que l'une d'entre elles vient de poser un domino sur la table, alors que celle qui est au premier plan à gauche dégaine déjà. A droite, on voit une main qui tient cinq dominos en rangée. On devine la feuille et le crayon au premier plan pour compter les points, et on voit l'argent misé au bout de la table. Je pense qu'en regardant la photo, on peut voir les choses telles qu'elles étaient à ce moment là, et on devine la bonne humeur à la proximité des quatre femmes.

Et sinon, vous avez remarqué que la route était complètement cramée ?

La lumière était plus contrastée encore que lorsque j'ai pris l'autre photo, au Vanuatu. Là ce n'est plus le ciel qui flambe, c'est la route, et le contraste entre sous l'ombre du porche et le dehors était énorme. L'important dans ma photo, c'était le jeu de domino, et j'ai choisi de cramer les lumières pour éviter les ombres complètement bouchées au premier plan. Sur le fichier brut, le premier plan était vraiment très sombre, j'ai dû pas mal pousser sous Lightroom pour lui rendre sa luminosité telle que je la percevais avec mes yeux, et on voit d'ailleurs qu'il y a un peu de bruit par endroits.

Voilà, deux concessions sur des photographies qui n'auraient pas pu, de toute façon, être parfaites. Alors parfois sur la première on me dit "oulà, ton ciel est cramé là", mais souvent, ça vient de la part de gens qui ont toujours photographié en studio, qui ont toujours eu un contrôle total sur leur lumière, et qui ne savent pas ce que c'est que d'être là, dehors, avec son Leica, et de vouloir photographier quelque-chose. Et pas "le ciel". Quelque-chose d'autre, de certainement plus touchant.

EDIT : super photos Mathias, surtout la première qui a une ambiance très forte. Ça fait très "Charlie et la chocolaterie". L'atmosphère est presque effrayante.
Mon site.
Mon Insta.


" Le problème avec les citations sur internet, c'est qu'il est difficile de savoir si elles sont authentiques. " - Abraham Lincoln.
Blad81
Avatar de l’utilisateur
Membre des Amis
Messages : 477
Depuis le 9 juin 2010
Tarn, Albi
Bonjour à tous.
J'ai reçu mon M8 ce dernier we. Une prise en mains agréable, boitier sobre et fonctionnel. Peut être un correcteur d'expo sans passer par le menu serait mieux mais bon, j'aime cette sobriété.
Je dois aussi apprivoiser LR (j'ai téléchargé la version d'essai de LR5) habitué que j'étais à dxo qui ne prends pas en charge les dng du M8 …
Bon aujourd'hui belle lumière d'hiver, un peu dure mais j'aime les contrastes. Alors je me lance. Dites moi !







Donc M8-1 et Summicron C 40mm :wink:
"Pour percevoir la lumière, il faut connaître la valeur du noir". Tunga
Victor.P
Avatar de l’utilisateur
Membre des Amis
Messages : 1306
Depuis le 13 août 2011
Rhône-Alpes / BCN de coeur
ANDRESTEPHANE a écrit :
C'est vrai qu'en N&B, le M8, sans filtre UV a quelque chose de spécial.




Tout à fait d'accord ;)
Si vous continuez avec vos images je vais devoir me reprendre un M8 "argent" comme mes 2 anciens …











Bonnes fêtes à tous,
Victor
M un jour, M toujours…
Robert
Avatar de l’utilisateur
Membre des Amis
Messages : 13269
Depuis le 21 déc 2006
Ile de France
:smile:
chewie
Membre des Amis
Messages : 657
Depuis le 3 avr 2011
Région Parisienne
Le M8, le boitier qui renait toujours de ses cendres :content:

PlainVanilla
Avatar de l’utilisateur
Spécialiste
Messages : 2481
Depuis le 4 fév 2013
Paris
Blad81 a écrit :
Bonjour à tous.
J'ai reçu mon M8 ce dernier we. Une prise en mains agréable, boitier sobre et fonctionnel. Peut être un correcteur d'expo sans passer par le menu serait mieux mais bon, j'aime cette sobriété.
Je dois aussi apprivoiser LR (j'ai téléchargé la version d'essai de LR5) habitué que j'étais à dxo qui ne prends pas en charge les dng du M8 …
Bon aujourd'hui belle lumière d'hiver, un peu dure mais j'aime les contrastes. Alors je me lance. Dites moi !







Donc M8-1 et Summicron C 40mm :wink:


Hello m'sieur, et bienvenue sur ce fil !

Excellent choix, le Summicron C 40mm ! Tu peux le faire limer pour qu'il déclenche le cadre du 50mm sur le M8 qui lui est plus adapté. Il paraît que c'est le "must" pour obtenir un cadre très proche du rendu de l'optique sur ce boitier.

C'est une lumière un peu dure en effet, avec des contrastes assez forts mais l'exposition m'a l'air très correcte à la prise de vue (il y a peut-être un léger clipping à gauche sur la troisième, mais difficile à voir sur un fichier après traitement). Par-contre, c'est une lumière matinale d'été qui apparaît sur les clichés, avec ces lumières très claires. Personnellement, j'aurais assombri le rendu général au traitement pour la première et la dernière. Mais ça, c'est moi. :mrgreen:

Si ces images transmettent exactement ce que tu voulais qu'elles transmettent, tu es le seul juge tout puissant sur ton travail.

Ce que je peux déjà dire avec ces trois premières images, c'est que tes photographies racontent quelque-chose. J'aime beaucoup la deuxième.


Victor.P a écrit :
ANDRESTEPHANE a écrit :
C'est vrai qu'en N&B, le M8, sans filtre UV a quelque chose de spécial.




Tout à fait d'accord ;)
Si vous continuez avec vos images je vais devoir me reprendre un M8 "argent" comme mes 2 anciens …











Bonnes fêtes à tous,


Belles images. Il m'a l'air plein de vie, ce petit monstre. :mrgreen:



ChtiBiloute a écrit :
et bien bravo à tous pour votre nouvelle (ou future) acquisition de ce superbe M8 avec en plus de belles images...

Elie je te rejoins complètement, un exemple de surexposition sur cette "image" qui lui va bien.






Yes. Les couleurs sont vraiment sympa. Old school style. :wink:




Avis aux gens qui suivent ce fil et qui songeraient à acquérir le fameux boitier, il y a des M8 en vente en ce moment sur le forum :

viewtopic.php?f=20&t=62369&p=867503#p867503

viewtopic.php?f=33&t=62391

viewtopic.php?f=20&t=62488

Deux remises en mains propres et un CCL, ça m'a l'air tout bon. Feu vert.
Mon site.
Mon Insta.


" Le problème avec les citations sur internet, c'est qu'il est difficile de savoir si elles sont authentiques. " - Abraham Lincoln.
PlainVanilla
Avatar de l’utilisateur
Spécialiste
Messages : 2481
Depuis le 4 fév 2013
Paris
bertrand.C a écrit :
On va finir par monter un groupe avec des n° de membres.
je sais...je sors :arrow-anim: :mrgreen:


On fera des soirées 'M8 only' en jalousant secrètement les utilisateurs du MM.


bertrand.C a écrit :
une bien nulle de fin d'aprem mais vu que je me suis fait rinçer et défriser avec 100km/h de vent sur la pointe du décollé à St Lunaire, je n'ai pas pu m'empêcher de poster.
Un sac congélation zippé, 2 filtres en sandwich pour faire un hublot...l'appareil était au sec, lui :content:


Canon RF 50mm iso160 1/2000 F/1.2

On fera mieux demain...


Quel temps de merde ! Et dire que je me suis levé pour prendre le train pour Brest.

BREST. Terminus du monde. Tous les voyageurs descendent de voiture...

JOYEUX NOËL !!!
Mon site.
Mon Insta.


" Le problème avec les citations sur internet, c'est qu'il est difficile de savoir si elles sont authentiques. " - Abraham Lincoln.
Ben
Avatar de l’utilisateur
Habitué
Messages : 487
Depuis le 26 oct 2008
Lyon
PlainVanilla a écrit :

BREST. Terminus du monde. Tous les voyageurs descendent de voiture...

JOYEUX NOËL !!!



Tututut :non:

Rappelle-toi PlainVanilla
Il pleuvait sans cesse sur Brest ce jour-là
Et tu marchais souriant
É panoui ravi ruisselant
Sous la pluie


[....]





Brest n'est pas une ville où l'on pourrait passer par hasard, au cours d'un voyage. C'est une destination, un peu un terminus je te l'accorde... mais pas le terminus du monde... rappelle-toi PlainVanilla!
Robert
Avatar de l’utilisateur
Membre des Amis
Messages : 13269
Depuis le 21 déc 2006
Ile de France
La Bretagne est très belle sous le franc soleil, mais aussi sous la pluie et le vent :smile:

PrécédenteSuivante

Retourner vers Divers (photos)

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant cette section : Aucun utilisateur enregistré et 5 invités