Leica Nocticron 1,2/42,5mm

ManuRM
Avatar de l’utilisateur
Régulier
Messages : 184
Depuis le 23 août 2008
Le Mans
Pour débuter, un de mes 2 modèles à fourrure !
Je débute avec madame, encore toute jeune à l'époque : 1 an, en 2016.

Nocticron à 1.4 pour la 1ère et à 2.8 pour la seconde.
Jpeg direct du PenF
"+1" de la part de : Manunagra5
ManuRM
Avatar de l’utilisateur
Régulier
Messages : 184
Depuis le 23 août 2008
Le Mans
Un portrait à 6 mois, en 2015.

Nocticron à 1.2, en intérieur.
Jpeg direct de l'EM1 (version 1)

ManuRM
Avatar de l’utilisateur
Régulier
Messages : 184
Depuis le 23 août 2008
Le Mans
Je termine par monsieur chat, en n&b avec l'EM1, en 2015, à 6 mois, comme sa sœur !

Nocticron à 1.2 pour les 2 photos, jpeg direct du boitier.







Voilà pour ces quelques portraits félins.

Manu
"+1" de la part de : Manunagra5
Marc14
Avatar de l’utilisateur
Membre des Amis
Messages : 2312
Depuis le 6 nov 2008
(Ile de) France
J'ai acquis récemment un GX8 pour les portraits à moyenne distance.
J'ai hésité à prendre le 42,5 "Leica" et au final j'ai opté pour le 75 f:1,8 Olympus.
La focal correspondait plus à mon besoin.

Ce qui m'a poussé à choisir ce format, c'est la compacité du matériel.
J'ai eu un 135 f:1,8 Zeiss sur un A850. L'ensemble pesait environ 2,5kg.
Là, l'ensemble pèse 900g...
Quant à la qualité, j'avoue que les portraits au 135 étaient exceptionnels. Mais le 4/3 avec un équivalent 150 ne défend bien et surtout, il est beaucoup plus discret, notamment pour la photo de rue.
"Je suis convaincu de mes doutes, un peu moins de mes certitudes."
ManuRM
Avatar de l’utilisateur
Régulier
Messages : 184
Depuis le 23 août 2008
Le Mans
Pour la compacité du 75 1.8 Olympus, c'est vrai qu'il est vraiment très compact pour une telle focale.
Monté sur des boitiers tout aussi compacts comme un PenF, ou son cousin le GX8, ça passe quasi inaperçu en photo de rue, c'est vrai.
Mais ça donne un équivalent 150 mm ! C'est quand même un peu long comme focale.

Pour de la photo de rue, j'apprécie car pas "agressif" envers les "sujets".
On ne se fait pas remarquer du tout et cela permet de garder pas mal de spontanéité.
Mais malheureusement, un 150 mm n'est pas utilisable tout le temps.

J'aimais bien le Nocticron, car la focale est plus passe partout, un peu une focale intermédiaire.
Revers de la médaille, il se voit un peu ...
C'est quand même un beau bébé !

Pour plus de compacité, le 45 1.8 Olympus est en ce cas redoutable de compacité.
Mais il n'ouvre qu'à 1.8.

Bref, au final, il faut toujours faire un choix, car aucune solution n'est parfaite.
Marc14
Avatar de l’utilisateur
Membre des Amis
Messages : 2312
Depuis le 6 nov 2008
(Ile de) France
J'ai utilisé le 75 pour des portraits en réunion de famille.
Cela permet de cadrer serré en restant à distance tout en laissant les uns et les autres discuter naturellement.
C'est l'avantage de cette focale. La stabilisation aide bien !
Et j'avoue que le résultat est très plaisant, même si comme toujours, cela impose certains choix de prises de vue.

Je retrouve ce plaisir avec le 135 f:2,8 que je viens d'acheter pour compléter le 55 f:1,8 du Sony A7RIII.
Le Sony permet pas mal de choses en intérieur avec son AF de compétition, sa stabilisation et sa gestion des ISO.

J'ai regardé de près le Nocticron... et de loin son tarif :grin: Il ne faut pas se tromper de focale quand on fait ce choix !

J'ai eu un 85 1,8 dans une vie antérieure avec un Nikon. Je l'aimais beaucoup.
J'ai également adoré le 90AA sur le M6. C'est certainement avec ce couple là que j'ai fait les plus beaux portraits.

Mais aujourd'hui j'ai un plaisir que je n'aurais jamais imaginé à photographier eu 50. Je pourrais n'avoir que cet objectif.
D'où pour moi le 135 (ou 150) en complément de la focale standard plutôt que le 85 (ou 90).

En cela je constate que les goûts photographiques changent avec le temps. Et l'âge peut-être...
"Je suis convaincu de mes doutes, un peu moins de mes certitudes."
Manunagra5
    Re: Leica Nocticron 1,2/42,5mm
Messages : 14
Depuis le 15 mars 2021
Limoges
Salut! Je me suis toujours demandé si le Nocticron était considéré par les Leicaistes comme un objectif Leica, et il semblerait que ça soit un peu le cas! Mon expérience avec cet objectif est inoubliable. Je l'avais acquis pour un voyage en Amérique du sud en 2016, dans le but de l'associer à un GH4 sur des reportages avec interviews. En parallèle, je souhaitais faire de la photo de rue avec le même materiel pour voyager léger. Je trouve cet objectif phénoménal pour un si petit format, et le rendu qu'il a donné à mes vidéos est tout simplement magnifique. Si je l'ai revendu, c'est uniquement car j'ai arrêté le micro 4/3. D'ailleurs, il me reste à vendre, un lot complet de filtre ND Heliopan en 67mm que j'avais acheté pour maintenir un shutter de 50ms en vidéo et ainsi me rapprocher le plus possible de l'effet cinéma. A part ça, j'ai croisé le week-end dernier sur l'île d'Yeu, un leicaiste d'un certain âge, qui a travaillé comme vendeur d'appareils photos au Kremlin-Bicêtre et qui a quant à lui, fait le chemin inverse. En effet, il a revendu tous ses bijoux Leica et pour se transformer en "olympien" (qu'il m'a dit), et s'est procuré un Olympus OM D EM5, avant de me lancer en guise d'au revoir: " Il faut vivre avec son temps!". Il a cru me moucher, mais ce ne fut pas le cas, mon temps est au Leica!
Pour en revenir au Nocticron, il est l'objectif qui m'a donné envie de rentrer dans l'univers Leica (belle stratégie commerciale de Leica au passage). Voici quelques images faites au Nocticron:




En pleine crise de la quarantaine, en pleine crise sanitaire et sociale, heureusement que la photo existe!
Précédente

Retourner vers Leica 4/3

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant cette section : Aucun utilisateur enregistré et 1 invité