Le Digilux 2 est GRATUIT !

fred'oz
    Le Digilux 2 est GRATUIT !
Messages : 1
Depuis le 21 avr 2004
Etonnant non ? Un Digilux 2 gratuit !

Amoureux des belles photos ou des belles choses, que vous fassiez des photos avec l'hémisphère gauche ou droit de votre cerveau suivez mon raisonnement.
Prendre une photo c'est faire arriver des photon (lumière) sur une pellicule après avoir traversé un objectif. Le boitier n'est là que pour tenir le tout ensemble et assurer eventuellement la mesure d'exposition. Tout ceci avant l'arrivée du numérique où les choses se compliquent un peu. Mais l'essentiel est l'OBJECTIF ! C'est pour celà que vous êtes amoureux de LEICA. Un objectif LEICA n'est pas un accessoire.
Avec un Digilux 2 à 1800 € vous avez un VARIO-SUMMICRON 28-90 f/2.0-2.4 Asphérique de 13 éléments en 10 groupes. Mais 1800 € c'est la moitié du prix d'un tel caillou !!! Le boîtier est offert ! Et la qualité des images LEICA est là.
A titre de comparaison le tout nouveau LEICA VARIO-ELMARIT-R 1:2,8-4,5/ 28-90 mm ASPH est à 3200 € et il ne vous reste plus qu'à acheter un boîtier de serie R. Pour 1800 € vous pouvez aussi avoir en occasion un M6 et un 50 mm ou bien un CL et ses 3 cailloux (poux, hiboux, choux, ...) de 28, 40 et 90 mm.

Que celui qui trouve que le Digilux 2 est cher me jette la première bière !
LaurentT
Avatar de l’utilisateur
Spécialiste
Messages : 1950
Depuis le 9 juil 2003
Ile de France Sud
Bonne optique peut-être (quoique sûrement plus simple que le R) mais capteur bruité : heureusement qu'il est gratuit ! :D
alain.besancon
    bouhh!
Avatar de l’utilisateur
Vieux briscard
Messages : 9938
Depuis le 23 mai 2003
Dijon
Fred'oz soyez prudent et ne tombez pas dans des arguments purement marketting: si le boîtier tombe en rade ou ne vous donne pas satisfaction, allez vous récupérer votre achat = objectif et le monter sur un autre boîtier :?:
Que les uns ou les autres nous prennent pour des cons, c'est leur droit le plus strict, reste à savoir ce qu'ils attendent de nous :lol:
Le seul problème: l'ensemble fait il des photos à hauteur du prix? Le reste n'a strictement aucun intérêt.

Alain
BadzMiaoo
Messages : 57
Depuis le 15 avr 2004
Rentré à Paris
Ben oui il est cher!! 1800 € pour un tel appareil ça reste cher, surtout qu'ici il y a plutôt la réplique panasonic qui coûte un peu moins cher et je dirai que sur le D2 on paye vraiment le nom LEICA.. :( (300$ sur les prix annoncés... )
De plus, du fait des coeficients liés à la taille des capteurs, tu n'as pas un VARIO-SUMMICRON 28-90 f/2.0-2.4 mais juste un VARIO-SUMMICRON 7-22.5 f/2.0-2.4 ce qui n'est pas réellement la même chose.. quoique je sais pas quels focales sont moins cher ...
alain.besancon
    suivez
Avatar de l’utilisateur
Vieux briscard
Messages : 9938
Depuis le 23 mai 2003
Dijon
Je suis bien incapable de donner un avis quelconque sur 2 appareils que je ne connais pas ... si ce n'est que, par principe, je me méfie du "aussi bien que X mais bcp moins cher prenez donc x" ... l'arnaque est rarement loin, pour ne pas dire permanente car si le vice ne touche pas X ... alors c'est x .... C'est ainsi que j'ai préféré le Contax SL300RT au Kyocera ... qui pourtant est bien moins cher.
Bon, lisez et suivez ce fil, il mérite d'être suivi avant toute décision.

Alain
http://www.photim.net/nci/discu.php3?code=20040418180158Phiko
PS: j'espère que Sophie a suivi ce fil, ça va l'intéresser
Richard
Avatar de l’utilisateur
Vieux briscard
Messages : 9711
Depuis le 27 mai 2003
bigoudénie en Pen ar Bed (29120)
Raisonnement basique mais efficace, sauf que je crois que le zoom équipant le digilux 2 n'est que "designed by Leica" comme le sont les 4/80/200 et 3,5/35/70. Ce qui en ferait un apareil 100% nippon.... :roll: .
à vérifier...
XavierB
Messages : 23
Depuis le 7 avr 2004
Finlande
Richard,

Le Digilux 2, zoom et boitier sont produits au Japon mais selon le design et les specifications de Leica. Connaissant le savoir faire des nippons en matière de production d'appareils numeriques et le savoir faire Leica en matière d'optiques, c'est un peu le meilleur de 2 mondes, non?
Personnellement je trouve le design du D2 vraiment réussi, il se démarque vraiment des autres APN numériques. J'ai beaucoup de mal avec le design des bridges et meme des DSLR nippons.

LaurentT, pour ce qui est du bruitage des capteurs, j'ai cru comprendre qu'aucun capteur à l'heure actuelle aussi professionel soit il n'est épargné par le bruit. J'imagine donc que le numerique n'est tout simplement pas fait pour vous pour l'instant.
Pour les autres, le D2 ne présente pratiquement aucun bruit à 100 ISO et au dela le bruit ne sera réellement problèmatique que si on prévoit un impression au delà du A4 voire du A3... :D
LaurentT
Avatar de l’utilisateur
Spécialiste
Messages : 1950
Depuis le 9 juil 2003
Ile de France Sud
citation :
J'imagine donc que le numerique n'est tout simplement pas fait pour vous pour l'instant


Eh oui, c'est bien mon avis que j'ai écrit dans un autre fil sur ce forum.
Le nettoyage du bruit reste le problème esthétique du numérique : tous les capteurs ont peu ou prou le même niveau de bruit à température ambiante, le nettoyage logiciel (je ne suis pas spécialiste mais je suppose qu'il est fait par une électronique frontale très rapide) va être plus ou moins poussé (selon le prix et les batteries) et dans tous les cas il livre une image sans "texture", très lisse, que l'on reconnaît assez facilement avec un peu d'habitude.
D'où le succès des plugins type power-retouche qui redonnent de la texture à l'image, surtout en N&B.
C'est une autre photo qui apparaît, totalement construite par logiciel. En ce sens le numérique ne remplace pas l'argentique. Il ne s'agit plus d'envoyer une lumière bien maîtrisée sur une surface sensible passive. Le rôle de l'optique y est donc assez différent de celui qu'elle tient dans la photo argentique. C'est pourquoi je m'interroge sur la présence et la place de leica dans cette galère...
Summicron2
    Leica obligé de suivre
Avatar de l’utilisateur
Vieux briscard
Messages : 3759
Depuis le 19 juin 2003
Nancy, France ;
Parce que les ventes argentiques dégringolent (voir mon fil : Leica "dégraisse" encore).

C'est une question de survie.

Sans numérique, Leica est mort.
XavierB
Messages : 23
Depuis le 7 avr 2004
Finlande
citation :
Le nettoyage du bruit reste le problème esthétique du numérique : tous les capteurs ont peu ou prou le même niveau de bruit à température ambiante, le nettoyage logiciel (je ne suis pas spécialiste mais je suppose qu'il est fait par une électronique frontale très rapide) va être plus ou moins poussé (selon le prix et les batteries) et dans tous les cas il livre une image sans "texture", très lisse, que l'on reconnaît assez facilement avec un peu d'habitude.

Effectivement, ca devient du traitement du signal qui engendre obligatoirement une perte d'information. Néanmoins les APN comme le D2 offrent un format RAW qui à priori n'a pas subbi de traitement anti-bruit et qui conserve donc un maximum d'information.
citation :
C'est une autre photo qui apparaît, totalement construite par logiciel. En ce sens le numérique ne remplace pas l'argentique. Il ne s'agit plus d'envoyer une lumière bien maîtrisée sur une surface sensible passive.

Là c'est moins évident, j'ai l'impression que beaucoup de personnes ont cette idée romantico-nostalgique d'une photographie argentique "pure" comparée au numerique ou tout est manipulé par "logiciel" (bien grand mot qui veut dire tout et n'importe quoi). L'argentique n'est il pas une histoire de manipulations chimiques? Différentes époques, différents moyen techniques...
On pourrait aussi parler des filtres utilisés pour accentuer un ciel par-ci saturer des couleurs par-là ou encore le tirage en labo...
alain.besancon
    bruit "bruyant"
Avatar de l’utilisateur
Vieux briscard
Messages : 9938
Depuis le 23 mai 2003
Dijon
Pour en revenir au bruit (qui en fait pas mal), juste une constation, très basique: sur mes 3 appareils numériques, j'ai une fonction sensibilité "auto" dont la valeur sup est toujours très en retrait des capacités maximales théoriques de l'appareil (par ex 160 ISO sur mon Minolta Xt qui peut aller jusqu'à 400).
Ne faut il pas voir là (et l'admettre) une indication limitative de chaque constructeur qui reconnaît ainsi la perte de qualité au delà mais offre cette possibilité de dépannage? (mon Contax à 800 ... c'est "la boîte de petits pois")
En d'autres mots, ce critère ne devrait il pas être mis plus en avant, permettant un choix comparatif plus discriminant et moins source de cruelles déceptions :?:

Alain
PS: quelqu'un l'a fort bien soulevé avant moi; la Fuji 800 ISO = bien; en 1600 ... c'est vraiment granuleux
LaurentT
Avatar de l’utilisateur
Spécialiste
Messages : 1950
Depuis le 9 juil 2003
Ile de France Sud
citation :
Néanmoins les APN comme le D2 offrent un format RAW qui à priori n'a pas subbi de traitement anti-bruit et qui conserve donc un maximum d'information


Un capteur ccd est intrinsèquement bruité car il n'a pas de sensibilité spectrale limité au seul visible. Le débruitage est un remplacement d'une information observée par une info "extrapolée", un pixel bruité ne contient aucune info exploitable.
Le "premier" signal de niveau 0 est donc nettoyé une première fois par un traitement de premier niveau qui donne le signal limité au visible.
Il y a ensuite d'autres post-traitements (illuminants, débruitage fin, ...). Le Raw n'est qu'une étape dans cette chaîne, il est déjà post-traité sinon ça ne serait pas une image (le signal niveau 0 n'est pas encore une image).
Simplement le raw n'est pas compressé (jpeg ou autre).

A+
Laurent A
Avatar de l’utilisateur
Spécialiste
Messages : 1751
Depuis le 19 mars 2004
Val d'Oise
Un fichier RAW est aussi « brut de capteur » que possible, un peu comme une image latente sur un film. Mais comme pour l’image latente qui doit être développé, le fichier RAW doit être retraité : non pas par le logiciel embarqué dans l’appareil, mais dans le logiciel installé sur l’ordinateur. Evidemment, les paramétrages possibles dans la prise en compte d’un RAW sur l’ordinateur sont plus importants que ceux du logiciel embarqué, et il est possible de peaufiner autant de fois qu’on veut ; dans le fond, la nature du traitement est la même. On ne visualise jamais directement un fichier RAW.

--
Laurent
BadzMiaoo
Messages : 57
Depuis le 15 avr 2004
Rentré à Paris
L'image brut capteur comme le dit Laurent A n'existe pas. Déjà on remarque que l'image obtenu ne fait pas la même taille que de pixels physique... il y en a beaucoup qui sont "malades" et déjà il y a un filtrage effectué sur tout ces pixels.
LaurentT
Avatar de l’utilisateur
Spécialiste
Messages : 1950
Depuis le 9 juil 2003
Ile de France Sud
citation :
j'ai l'impression que beaucoup de personnes ont cette idée romantico-nostalgique d'une photographie argentique "pure" comparée au numerique ou tout est manipulé par "logiciel" (bien grand mot qui veut dire tout et n'importe quoi). L'argentique n'est il pas une histoire de manipulations chimiques? Différentes époques, différents moyen techniques...
On pourrait aussi parler des filtres utilisés pour accentuer un ciel par-ci saturer des couleurs par-là ou encore le tirage en labo..


Bien entendu, il y a du passionnel et de l'irrationnel dans la photo comme dans tout art. Ne pas oublier que de nombreux photographes sont issus du monde des beaux-arts et ne sont pas scientifiques.
Ce qui fait que l'on lit parfois des choses surprenantes sur la photo numérique. Les astronomes amateurs, pour éliminer le bruit, font plusieurs milliers d'expositions successives d'une planète et post-traitent tous les fichiers, la loi de Poisson étant ce qu'elle est.

L'avantage de la surface sensible argentique est qu'elle est indépendante du matériel. On peut choisir en fonction des objectifs créatifs et quel que soit le matériel le rendu sera là : cela permet de dissocier l'approche ergonomique de l'approche artistique (une velvia posée à 50 reste une velvia dans un M comme dans un F5 voire un MF, une triX reste une triX, ...).

En numérique chaque chaîne capteur + traitement a son rendu/piqué : pour changer de rendu/piqué il faut changer de boitier. A moins d'accepter le fait que la photo se pratique désormais devant un ordinateur, le post traitement se chargeant des changements de rendu. Ca n'est pas connoté de ma part mais il est évident que l'on ne s'adresse plus forcément au même public, surtout dans la période transitoire que nous vivons, où les deux mondes coexistent.

Sans juger, je me demande comment leica envisage de se positionner dans cet univers en expansion. Pour le moment j'ai l'impression qu'il essaie de sauver les meubles de sa clientèle existante, ce qui est louable (dos R, M numérique), à ceci près que sa clientèle est plutôt branchée argentique !
Mais au delà ? Quelle sera le photo dans 5 ans, dans 10 ans ? Et quelle place pour leica ? Comment gagner des parts dans un marché dominé par des manufacturiers photos qui ne sont plus des opticiens/mécaniciens mais des électroniciens/informaticiens ? Pas simple...

Un appareil photo n'est pas une montre, objet personnel que l'on porte en permanence. Et même, je tiens de mon grand père une longines du début du 20ème siècle, qui fonctionne parfaitement, et de mon père une Omega automatique vieille d'au moins 35 ans... Le marché ne se renouvelle pas vite... :D
Suivante

Retourner vers Compacts

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant cette section : Aucun utilisateur enregistré et 3 invités