Lightroom et profils M9

tenmangu81
Avatar de l’utilisateur
Membre des Amis
Messages : 1390
Depuis le 7 jan 2012
Paris
Richard a écrit :
faites donc l'acquisition d'un Color Checker et là vous obtiendrez "vos profils"...


Tout à fait vrai, à ceci près qu'il faut photographier la mire dans des conditions drastiques, qui nécessitent presque d'avoir recours à un studio, ce qui m'a toujours arrêté.
"Les masses sont de plus en plus éclairées, mais les lumières sont de plus en plus basses".
Jean Grenier

Mon site
ric
Avatar de l’utilisateur
Habitué
Messages : 402
Depuis le 6 sep 2004
Hérault
Richard a raison, théoriquement chaque boîtier doit avoir son propre profil. Je n'ai jamais eu 2 boîtiers M9, mais par contre j'ai eu 2 5D3 et actuellement 2 5Dsr et je n'ai pas noté de différences entre les profils réalisés avec chacun des 2 boîtiers. Je n'utilise donc qu'un seul des 2 profils réalisés. Avec les derniers boîtiers je suis passé ensuite à un profil réalisé avec la mire de Christophe Métairie.

Avec le Color Cheker Passport, il suffit de photographier la mire d'assez près pour que le logiciel puisse repérer les patchs et ceci avec différents illuminants. Je faisais des clichés sous un beau soleil, un ciel couvert clair, un ciel couvert sombre et avec des flashs de studio. Ne faisant pas de clichés en lumière artificielle d'autre nature que les flash, je n'ai pas poussé plus et je n'ai pas essayé non plus de faire des profils à double illuminant.

Par contre avec la mire CMP, il faut le faire impérativement avec 2 flashs et ne pas créer de reflets sur la bordure noire, tout au moins avec la première version de sa mire qui est assez brillante. Sa dernière version pose moins de problème à ce niveau.

La différence entre les profils des différents illuminants Color Cheker existe, mais elle est vraiment liminaire et le gain par rapport aux profils Adobe est visible… mais on donne un peu dans la sodomisation des diptères !
Ce n'est par contre pas le cas avec les profils livrés par C. Métairie, on récupère nettement dans les deux extrémités de l'histogramme et en fidélité des couleurs, mais il y a une contrainte à la prise de vue. En effet ces profils donnent des fichiers très "plats" et il est aussi souhaitable d'exposer à droite, soit une correction de +⅓ à + ⅔.

En conclusion : cela fait 6 ans que j'utilise ces profils, j'en ai pris l'habitude, mais je vivrais aussi bien sans et mes images ne seraient pas vraiment moins bonnes (si elles le sont !).
Précédente

Retourner vers Labo numérique

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant cette section : Aucun utilisateur enregistré et 1 invité