Prague

LaurentT
    Prague
Avatar de l’utilisateur
Spécialiste
Messages : 1950
Depuis le 9 juil 2003
Ile de France Sud
Une journée de voiture et voilà Prague. Au cœur de la « vieille », et pourtant nouvelle Europe. Voilà le résultat de la sélection dans cinq bobines d’Ekta 100GX, sorties de mon M6ttl et ses deux summicrons. Un choix parfois un peu « bateau », pour vous donner envie d’y aller, ou vous remémorer les bons moments passés là-bas…

Prague, c’est un peu la ville de la musique, on y trouve des musiciens partout, en particulier dans les restaurants (et pas seulement les lieux à touristes !)



C’est aussi la ville des cafés, lieux de rencontre ou de flânerie solitaire, creusets de certaines pages de l’histoire récente… Le Slavia, déco désuète, vue sur les trams…



Les trams, omniprésents, transportent les pragois vers les interminables faubourgs pas très souriants, oubliés des touristes…



Et en effet, c’est aussi la ville des touristes, dont le haut lieu est le fameux Pont Charles, Karluvi Most dans le texte…



Pour nous, ce fut un peu la ville du froid…La semaine avant Noël n’était pas radieuse…



Et aussi la ville de la nuit, Nord-Est oblige, le décalage horaire devient sensible : en hiver le soleil se couche à 16h… Avec la nuit, le mystère, comme dans Amadeus….



Et aussi, la ville de l’architecture à travers les âges, notamment les immeubles sécession, mais aussi les maisons cubistes, le rondo-cubisme, l’art nouveau, … Le nez en l’air on circule sous des façades étonnantes :



Sans oublier le baroque, œuvre de la contre-réforme menée par les jésuites, et qui contribua à plonger l’Europe dans le chaos… Ici Notre Dame de Loretta



Là Saint Nicolas de Malastrana :



Symbole de temps difficiles, le monument à Jan Nepomuk, St Jean Népomucène, est toujours activement honoré sur le Pont Charles. En arrière plan, le château de Hradcany, siège du pouvoir des rois de Bohème et qui fut demeure impériale germanique sous Charles 4, au 14ème siècle. Le confesseur Nepomuk fut torturé par le successeur de Charles 4, en conflit avec l’Eglise, et servi de symbole chrétien lors des guerres hussites puis lors de la contre-réforme. Des fenêtres du château de Hradcany furent jetés les lieutenants de l’empereur Mathias de Habsbourg en mai 1618, événement qui déclencha la guerre de Trente Ans. Pourtant, comme aujourd’hui, les cultes vivaient alors en paix en Bohème…



Pour preuve le cimetière juif, le plus ancien du genre…



La communauté juive de Prague fut durement frappée par les nazis. Dans la synagogue Pinkel, les dizaines de milliers de noms des familles exterminées, désormais seuls témoins de leurs existences…



Plus près de nous, les restes d’autres temps difficiles pour les pragois, avec les graffitis de la place Velkoprevorske…



Voilà, j’achève cette promenade très touristique avec la rivière symbole au nom imprononçable, la Vltava (merci à Smetana pour la Moldau… !). D’abord un joli coucher de soleil, avec le flare habituel du cron…



Et quelques mouettes égarées…
herisson
Avatar de l’utilisateur
Spécialiste
Messages : 1237
Depuis le 18 juil 2003
Le Mans
Très bonne série !
Enrok
Avatar de l’utilisateur
Spécialiste
Messages : 1166
Depuis le 27 juil 2005
Lille
Superbe série!
:applaudir:
jeb
Avatar de l’utilisateur
Spécialiste
Messages : 1264
Depuis le 10 nov 2004
Suisse
Oui, c'est vraiment une belle invitation au voyage, mais je dirais que deux d'entre elles me ravissent complètement en tant qu'oeuvres d'art, ce sont la dernière, parfaite, et celle de la tombée de la nuit, avec ces ombres et ce superbe ciel bleu roi. Vive l'Ekta, n'est-ce pas ?
Chabada
Avatar de l’utilisateur
Vieux briscard
Messages : 6283
Depuis le 11 oct 2005
Paris / Saint Martin
Vraiment bonne série avec les commentaires qui vont bien 8)
Pourtant, je reste un peu sur ma faim. Il me manque des détails ou d'autres extraits.
la 1, l'ambiance n'est pas complétement restituée ou trop bien si il y avait peu d'ambiance. un peu trop de flou.
La 2, trop de noir et de flou.
La 3, t'es accroc à la ratp
La 4 j'aime l'action , le cadre, les gens
La 5 est prise à Lyon ?
La 6 est trop noir
La 7, c'est l'architecture qui me branche, d'autres immeubles peut-être ? En enfilade, une rue. C'est dur de photographier une façade (au 35mm?)
Il fallait demander à Coignet son 15mm
La 8 manque de netteté sur notre dame de Lorette, cadrage difficile. Gros potentiel
La 9 super nette, le décor à gauche est sans doute joli mais il dévie l'attention
La 10, un peu frustré car le monument est peu visible mais la scène compense
La 11 Super
La 12, j'imagine que tu as voulu montré les innombrables inscriptions, mais sans ton commentaire, on passe à côté. C'est trop flou et trop éloigné.
La 13 de face aurait eu ma préférence
LA 14 Coucher de soleil oui OK
La 15 Trés réussie
Tout ça c'est AMHA car c'est ce que voulais voir fait , je ne suis pas une référence artistique, ni technique loin s'en faut.
De toutes les façons, LaurentT Ronis estime à 0,3% le nombre de ces photos réussies :wink: :wink:
jeb
Avatar de l’utilisateur
Spécialiste
Messages : 1264
Depuis le 10 nov 2004
Suisse
J'ajoute, ce que je n'avais bêtement pas vu tout de suite, que le jeu des écritures entre le cimetière, le mémorial et le mur tagué est très fin et réussi. Non vraiment, chapeau. Cette série est pleine de choses en trois dimensions…

Chabada, ne serais-tu pas un tout petit peu numismate du revers de la médaille? :lol:
Chabada
Avatar de l’utilisateur
Vieux briscard
Messages : 6283
Depuis le 11 oct 2005
Paris / Saint Martin
Non, je me sens trop proche de la sensibilité de LaurentT.
D'instinct j'aurai fait les même photos, mais en réfléchissant beaucoup , j'aurai peut-être modifié mes réglages (angle map).

Le plus flagrant, c'est la façade et le mémorial. c'est extrêmement dur à photographier. J'en ai des tiroirs plein de bout de façade dont j'arrive pas à me satisfaire. et je pense que LaurentL ne doit être trop loin de penser cela.
Avec tjrs mon amitié et ma sincérité :wink: :oops:
LaurentT
Avatar de l’utilisateur
Spécialiste
Messages : 1950
Depuis le 9 juil 2003
Ile de France Sud
Merci pour les commentaires !
Chabada, je te réponds « non, au contraire ».
Je mets toujours beaucoup de réflexion dans mes pdv, en fonction de ce que je veux faire ressentir, et surtout dans l’assemblage des parties, pour faire le tout. Mais tout le monde ne partage pas la même sensibilité, fort heureusement. La forme n’est donc pas normative, puisque le fond ne l’est pas.
Exemple : le mémorial. J’y suis resté longtemps comme sidéré. Comme c’est une synagogue, le port d’une kippa est demandé au visiteur. Ce qui accentue physiquement le sentiment d’écrasement. Je me suis dit : « j’ai droit à une seule photo ». Par respect, on ne mitraille pas dans un tel lieu. On n’y vient pas pour photographier.
Donc on ne doit pas pouvoir lire les noms sur l’image. Le premier plan doit ainsi être flou, donc sombre. A l’arrière-plan, la lumière et la netteté, mais hors d’atteinte, en forme de modeste hommage. Ainsi, l’image finale n’est pas un gadget, une carte postale, mais un engagement. Une image à la lecture plus « immédiate » n’aurait de mon point de vue aucune force.
Et bien vu Jeb (décidément tu m’étonnes !) le jeu des miroirs n’est pas dans les inscriptions, mais dans ceux qui les créèrent…

La façade c’est complètement différent, un simple jeu de couleurs. Au 35, dans les rues étroites de Prague, impossible de faire autre chose…
Chabada
Avatar de l’utilisateur
Vieux briscard
Messages : 6283
Depuis le 11 oct 2005
Paris / Saint Martin
OK, je pige mieux :wink:
J'imagine ton sentiment dans la synagogue et comprend le flouté.
C'est flou ou rien.
Cela aurait été rien pour moi je pense :wink:
Jean-Sébastien (Focus16)
Avatar de l’utilisateur
Spécialiste
Messages : 1267
Depuis le 28 avr 2004
Montréal
Couleurs magnifiques qui réussissent à transcrire aussi une atmosphère.
Invité
Ce qu'il y a de bien avec LaurentT, c'est que l'on acquiert en trente secondes (pas plus) la certitude de l'inutilité d'un prochain voyage à Prague (ou à Venise, en Cornouailles, en Autriche - le fond d'écran te salue bien ! - et même à Gentilly... :lol: ).

L'essentiel, l'âme et le coeur de la ville sont parfaitement restitués.
Les cadrages sont au cordeau, tout semble pensé et maîtrisé. Rien de très surprenant, à vrai dire. La série est épatante - et comme il a été souligné, certaines images crèvent l'écran.
Pour ma part, je retiendrai la vue panoramique et les toits saupoudrés (c'est vrai que cela fait penser à Lyon... Mêmes traboules d'ailleurs). Le Pont Charles, la vue nocturne (superbe pochoir) et les six dernières. Je sais, ce n'est plus de la sélection !

Bravo ! :wink:
michel (proteus)
Avatar de l’utilisateur
Spécialiste
Messages : 2730
Depuis le 8 jan 2005
metz
merci pour cette visite de prague, laurent
les photo du cimetière juif et du mémorial dans la synagogue sont très fortes
la vue du coucher de soleil sur prague, particulirement réussie, est reposante
bien amicalement
si vous voulez voir l'invisible, observez attentivement le visible
Filament
Avatar de l’utilisateur
Membre des Amis
Messages : 14692
Depuis le 2 nov 2003
Montpellier
Très belle série LaurentT, j'ai une préférence pour la cinquième et les deux dernières.
Jean-Yves
Avatar de l’utilisateur
Spécialiste
Messages : 2909
Depuis le 13 nov 2004
Lille, Paris
LaurentT a écrit :
... Je mets toujours beaucoup de réflexion dans mes pdv, en fonction de ce que je veux faire ressentir, et surtout dans l’assemblage des parties, pour faire le tout. ... La forme n’est donc pas normative, puisque le fond ne l’est pas....


D'où l'intérêt, et dans le cas de Laurent T., l'importance, la nécessité, même, de communiquer sur ce qu'on fait. Les photos ne peuvent pas toutes se passer de légende. Je me suis fait cette réflexion en regardant la 2 : mon premier réflexe "Il se fout de nous" aussitôt suivi par une réflexion (prolongement du réflexe comme le jet est le prolongement de la main) "Non, ce n'est pas son genre de se relâcher ainsi. La masse noire de la personne de dos, qui dévore cette image, a dû lui faire apparaître le reste, le dehors, la vie, sa couleur et son mouvement, comme un pendant nécessaire, dont l'intérêt propre serait nul sans la tension créée par l'absence totale de détail (mais pas de sens) dans ce premier plan bouché (le dos, le vide, l'absence ou l'attente, certifiée par le regard tourné vers le tram). La passerelle entre ces deux composantes est sûrement le verre "entre deux" -mi-plein, mi-net, mi-lumineux-". C'est sûrement un peu de cela et au final : qui ne se reconnaît pas dans cette attente, ce reposoir bistrotier qui ponctue tous nos voyages ? :)
"La perfection des outils et la confusion des objectifs sont deux grandes caractéristiques de notre temps." Albert Einstein.
stéphane
Régulier
Messages : 205
Depuis le 15 nov 2004
il faut dire que prague est une ville aux multiples facettes et ces photos le retranscrivent très bien.
Quand on pense à tous les événements historiques qui s'y sont produits et que, à son tour, on se retrouve sur les lieux... C'est la même sensation que d'être sur la place rouge à Moscou, ou quand les regards de l'histoire se croisent avec soi même.
Vivement que mon MP arrive pour saisir des instants comme cela.

Encore merci pour ces photos qui font du bien...
Suivante

Retourner vers Voyages

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant cette section : gautier et 3 invités