Hyperfocale : deux approches. Laquelle est la votre, et pourquoi ?

cedric-paris
Avatar de l’utilisateur
Membre des Amis
Messages : 4133
Depuis le 20 oct 2013
Europe, surtout Paris
Exact. La profondeur de champ ("zone de netteté") n'a pas à aller jusqu'à l'infini, c'est toi qui décides où elle commence et où elle s'arrête.

Voir ICI ce topic intéressant avec de nombreux liens externes cités.
mikebrand
Avatar de l’utilisateur
Vieux briscard
Messages : 3324
Depuis le 25 avr 2005
Paris/Antwerpen
Je pense que tu y penses trop.. Du coup ça te fait douter..
a.noctilux
Avatar de l’utilisateur
Membre des Amis
Messages : 7007
Depuis le 9 mars 2007
Montpellier
Mike a raison (comme d'habitude) et je suis d'accord pour "pratiquer et voir par soi-même" après avoir digéré les conseils divers et variés.

D'autant plus que la notion de netteté est fortement subjective.
Ce qui est net n'est pas forcément intéressant ou apporte des plus à la photo prise.
Certain flou peut faciliter la lecture, etc.
mikebrand
Avatar de l’utilisateur
Vieux briscard
Messages : 3324
Depuis le 25 avr 2005
Paris/Antwerpen
a.noctilux a écrit :
D'autant plus que la notion de netteté est fortement subjective.
Ce qui est net n'est pas forcément intéressant ou apporte des plus à la photo prise.
Certain flou peut faciliter la lecture, etc.


+1 :content-anim: :content-anim:
Totalement d'accord avec @a.noctilux!
bataillé
    Re: Hyperfocale : deux approches. Laquelle est la votre, et pourquoi ?
Avatar de l’utilisateur
Messages : 88
Depuis le 10 jan 2017
entre Badajoz, Seville et Olhao. Parfois vers Limoges ou Bordeaux
Effectivement Mike, je doute. Trop ? je sais pas.
J'ai toujours adoré faire des images en argentique avec un appareil M. Il y a dix ans, j'étais à mon "pic" de production avec quelques reportages, des trucs à l'étranger, des petites restitutions, rien d'exceptionnel.
Il y a eu un passage sans photo durant lequel j'ai fait d'autres trucs.
Là, j'y reviens sec, car tout plein de projets se dessinent. C'est très enthousiasmant, stimulant, ça me donne la pêche et je veux, dans la mesure du possible, me détacher au max des contraintes techniques afin d'avoir l'esprit plus occupé par le cadre et l'instant que par le reste.
Je crois qu'à l'époque où je photographiais régulièrement, je me posais pas toutes ces questions. Là, je veux comprendre au mieux l'outil que je possède.
Comme un type qui n'aurait jamais joué que sur 2 touches de son piano, et qui d'un coup découvrirait l'étendue des octaves.
J'aimerais bien en arriver là.
"n'allez jamais vivre dans les villes de moins de 4000 habitants"
Noir Boy Georges
DRUON
Avatar de l’utilisateur
Spécialiste
Messages : 1038
Depuis le 27 nov 2015
PARIS- SUD YVELINES.
Sinon, il y pas mal d'applis sur Smartphone :
dont celle-ci ( 0,99€)probablement aussi des gratuites:




ou sur le net:
http://35mm-compact.com/photographie/ca ... -champ.htm

mais la lecture sur l'objectif reste quand même plus sympa......

Après, je pense qu'un certain nombre de gens connaissent par coeur les zones de nettetés de leurs objectifs préféré.
"+1" de la part de : cedric-paris
mikebrand
    Rep : Re: Hyperfocale : deux approches. Laquelle est la votre, et pourquoi ?
Avatar de l’utilisateur
Vieux briscard
Messages : 3324
Depuis le 25 avr 2005
Paris/Antwerpen
bataillé a écrit :
Effectivement Mike, je doute. Trop ? je sais pas.
J'ai toujours adoré faire des images en argentique avec un appareil M. Il y a dix ans, j'étais à mon "pic" de production avec quelques reportages, des trucs à l'étranger, des petites restitutions, rien d'exceptionnel.
Il y a eu un passage sans photo durant lequel j'ai fait d'autres trucs.
Là, j'y reviens sec, car tout plein de projets se dessinent. C'est très enthousiasmant, stimulant, ça me donne la pêche et je veux, dans la mesure du possible, me détacher au max des contraintes techniques afin d'avoir l'esprit plus occupé par le cadre et l'instant que par le reste.
Je crois qu'à l'époque où je photographiais régulièrement, je me posais pas toutes ces questions. Là, je veux comprendre au mieux l'outil que je possède.
Comme un type qui n'aurait jamais joué que sur 2 touches de son piano, et qui d'un coup découvrirait l'étendue des octaves.
J'aimerais bien en arriver là.


Je vois, en même temps, un Leica, c'est pas une usine à gaz.. Un levier d'armement, un déclencheur. Et l'hyperfocale, c'est juste une règle universelle que tu retiens. Comme le sunny 16 ou le zone focus.. Et après, tu pioches dans ce qui fonctionne pour toi.

Pour moi, hyperfocal au Lux 50m, c'est juste NO GO, donc je me focalise sur des images plus lentes, plus posées.
Au 28mm, zone focus et non hyperfocale, plus un viseur externe sur mon M3 (trouvé ici auprès d'un très sympathique summiluxien..).

Après, bah y'a plus trop de technique.. Une fois calé, tu sors et shootes. Et de temps en temps, tu vérifies sur tes réglages sont toujours ok: vitesse x diaph qui va impacter sur un calage zone focus —changements de luminosité..

Donc finalement, c'est super fluide, et c'est pas forcément de la technique, juste un peu d'observation de l'environnement et un peu de bon sens.. :content-anim: :content-anim:
"+1" de la part de : cedric-paris
Fift
Vieux briscard
Messages : 3021
Depuis le 15 juin 2010
Paris
mikebrand a écrit :
a.noctilux a écrit :
D'autant plus que la notion de netteté est fortement subjective.
Ce qui est net n'est pas forcément intéressant ou apporte des plus à la photo prise.
Certain flou peut faciliter la lecture, etc.


+1 :content-anim: :content-anim:
Totalement d'accord avec @a.noctilux!



On s'en serait douté :lol: :wink: .


Bataillé> C'est marrant, moi plus j'avance et moins je m'occupe de technique. Je sors, je cale un couple vitesse / diaph et je n'y touche plus sauf changement radical de luminosité (entrée dans un bâtiment, extinction des lampes, etc).
Même en numérique, je ne change plus la sensibilité. Ce n'est pas que ce soit une décision de ma part, juste que je n'y pense même pas.
mikebrand
Avatar de l’utilisateur
Vieux briscard
Messages : 3324
Depuis le 25 avr 2005
Paris/Antwerpen
Fift a écrit :
mikebrand a écrit :
a.noctilux a écrit :
D'autant plus que la notion de netteté est fortement subjective.
Ce qui est net n'est pas forcément intéressant ou apporte des plus à la photo prise.
Certain flou peut faciliter la lecture, etc.


+1 :content-anim: :content-anim:
Totalement d'accord avec @a.noctilux!



On s'en serait douté :lol: :wink: .


Bataillé> C'est marrant, moi plus j'avance et moins je m'occupe de technique. Je sors, je cale un couple vitesse / diaph et je n'y touche plus sauf changement radical de luminosité (entrée dans un bâtiment, extinction des lampes, etc).
Même en numérique, je ne change plus la sensibilité. Ce n'est pas que ce soit une décision de ma part, juste que je n'y pense même pas.


:lol: :lol: :lol:
bataillé
    Re: Hyperfocale : deux approches. Laquelle est la votre, et pourquoi ?
Avatar de l’utilisateur
Messages : 88
Depuis le 10 jan 2017
entre Badajoz, Seville et Olhao. Parfois vers Limoges ou Bordeaux
oui Fift, perso, dans la photographie comme dans la musique, et dans tous les domaines qui m'intéressent je crois, la technique, je tends à en acquérir une certaine maîtrise, dans la limite de mes capacités, pour l'oublier, de manière à être moins contraint (ou du moins en avoir moins l'impression). Sans quoi, j'ai l'impression que les trucs qui ont un peu de gueule et ressemblent à quelque chose sont dus plus au hasard qu'à autre chose. Or malheureusement, dans ma pratique de la photo, je constate que quasiment tout est raté. Et je sais que ce que j'apprécie comme étant raté l'est faute d'un minimum de connaissance dans les fondamentaux. C'est pour ça, j'ai hâte d'apprendre. Surtout que là, pour le coup, j'ai la pression, une asso fait appel a moi pour documenter l'isolement des personnes âgées en milieu rural (personnes auprès desquelles elle intervient). Ça laisse présager (sur le papier) des images intéressantes. Et j'ai pas envie de me foirer ! La mort sociale, la vieillesse, la maladie et l'isolement, j'ai envie d'y aller "sérieusement" :)
"n'allez jamais vivre dans les villes de moins de 4000 habitants"
Noir Boy Georges
a.noctilux
Avatar de l’utilisateur
Membre des Amis
Messages : 7007
Depuis le 9 mars 2007
Montpellier
Il me semble qu'un musicien fait SA musique tous les jours.

Je pense que plus on pratique, plus la technique s'oublie.
L'inconscience prend le relais.

:idea:

J'ai trouvé quelques citations de Pablo Picasso concernant "sa vie et sa pratique":


"Si l'on sait exactement ce qu'on va faire, à quoi bon le faire?"





"Certains peintres transforment le soleil en un point jaune; d'autres transforment un point jaune en soleil."





"J'ai mis toute ma vie à savoir dessiner comme un enfant."





"Je ne peins pas ce que je vois, je peins ce que je pense."
daf
    Re: Hyperfocale : deux approches. Laquelle est la votre, et pourquoi ?
Régulier
Messages : 179
Depuis le 16 sep 2016
Paris
En fait, il y a une notion fondamentale pour comprendre la profondeur de champ, c'est le cercle de confusion (C.O.C).
Lorsque l'on parle de profondeur de champ, il faut se rappeler qu'il n'y a qu'un seul point net, celui de la mise au point, ensuite la profondeur de champ, c est un flou qui parait net, ou disons un psuedo net, ou un flou acceptable comme net... celui ci s'etend devant et derriere la zone de mise au point a 50-50.
Mais beaucoup d optique ont du focus shift, soit un decalage de la zone de mise au point vers l arriere lorsque l'on ferme de le diaphragme, on a toujours 50-50 mais comme cette zone s'est décalée vers l'arriere, on peut partir sur 1/3 -2/3.
Pour revenir au C.O.C, C'est la limite de perception du net/flou, et c'est totalement depends de la taille du tirage final et de sa distance d'observation:
Par exemple, pour une meme sensation de netteté entre 2points distants, il faudra peut etre f5,6 pour un tirage 20x30 mais f8 pour un 40x60 regardé a la meme distance. Maintenant si on double la distance d observation du 40x60, alors f5,6 suffira ....
Perso, si je prevois juste des petits tirages (max20x30) je me base sur l'echelle de l'optique, si je tir grand(40x60) je prends 1diaph de moins, si je prévois très grand(70-100) je prends 2diaph de moins...
Pour le foucs shift, j essaye de trouver celle qui en ont le moins, sauf mon 40summ mais je l aime bien, alors ... :)
bataillé
    Re: Hyperfocale : deux approches. Laquelle est la votre, et pourquoi ?
Avatar de l’utilisateur
Messages : 88
Depuis le 10 jan 2017
entre Badajoz, Seville et Olhao. Parfois vers Limoges ou Bordeaux
merci Nocti, merci Daf !

je charge de la Foma et je sors tester.
"n'allez jamais vivre dans les villes de moins de 4000 habitants"
Noir Boy Georges
countryboygil
Avatar de l’utilisateur
Habitué
Messages : 565
Depuis le 24 mai 2017
PARIS
a.noctilux a écrit :
Il me semble qu'un musicien fait SA musique tous les jours.

Je pense que plus on pratique, plus la technique s'oublie.
L'inconscience prend le relais.

:idea:

J'ai trouvé quelques citations de Pablo Picasso concernant "sa vie et sa pratique":


"Si l'on sait exactement ce qu'on va faire, à quoi bon le faire?"





"Certains peintres transforment le soleil en un point jaune; d'autres transforment un point jaune en soleil."





"J'ai mis toute ma vie à savoir dessiner comme un enfant."





"Je ne peins pas ce que je vois, je peins ce que je pense."




Picasso a mis toute sa vie a savoir dessiner comme un enfant, mais il n'y est jamais arrivé; ça s'apprend pas de dessiner comme un enfant!....
"Je ne peins pas ce que je vois, je peins ce que je pense." Ca, on avait remarqué! Et c'est pas joli, joli! J'en donnerai pas un pécos de son travail quelles ques soient ses périodes.
Mon oreille avait entendu parler de toi, maintenant mon œil t'a vu. (Job 42. 5) La nuit est fort avancée, et le jour s'est approché. (Rom.13. 12)
a.noctilux
Avatar de l’utilisateur
Membre des Amis
Messages : 7007
Depuis le 9 mars 2007
Montpellier
countryboygil a écrit :
a.noctilux a écrit :
Il me semble qu'un musicien fait SA musique tous les jours.

Je pense que plus on pratique, plus la technique s'oublie.
L'inconscience prend le relais.

:idea:

J'ai trouvé quelques citations de Pablo Picasso concernant "sa vie et sa pratique":


"Si l'on sait exactement ce qu'on va faire, à quoi bon le faire?"





"Certains peintres transforment le soleil en un point jaune; d'autres transforment un point jaune en soleil."





"J'ai mis toute ma vie à savoir dessiner comme un enfant."





"Je ne peins pas ce que je vois, je peins ce que je pense."




Picasso a mis toute sa vie a savoir dessiner comme un enfant, mais il n'y est jamais arrivé; ça s'apprend pas de dessiner comme un enfant!....
"Je ne peins pas ce que je vois, je peins ce que je pense." Ca, on avait remarqué! Et c'est pas joli, joli! J'en donnerai pas un pécos de son travail quelles ques soient ses périodes.


Je n'achèterai certainement pas un de ses tableaux :ravi:

Un peu plus chers que tous nos Leica réunis (certains tableaux du moins) ils trouvent preneurs (qui se bousculent aux enchères).
Mais certaines personnes les achètent et trouvent du génie en lui.
Va comprendre :langue: .

En tout cas grand merci des commentaires constructifs.

J'aurais mis des citations de HCB, j'aurais eu des "remarques" de ses détracteurs.
Mais ce ne sont que des citations, on prend ou on laisse, comme on veut...
PrécédenteSuivante

Retourner vers Comment feriez-vous pour...?

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant cette section : Google [Bot] et 2 invités