Je suis en rogne d'avoir oublié l'argentique !

KPR64
Avatar de l’utilisateur
Messages : 66
Depuis le 23 juin 2018
Paris
L'argentique a toujours eu un coût... Seulement le numérique ayant balayé ces frais, évidement revenir à l'argentique peut faire choc.
"+1" de la part de : arnaudL
dadati
    Rep : Re: Je suis en rogne d'avoir oublié l'argentique !
Avatar de l’utilisateur
Membre des Amis
Messages : 363
Depuis le 14 mars 2017
68220
a.noctilux a écrit :
[

La pratique des diapos n'a jamais été bon marché comparée au n&b.

Par curiosité, j'ai comparé les tarifs que je retrouve de mémoire "100Francs" par Kodachrome 36 développement et mis sous cache compris.

d'après INSEE 1990 à 2018 ...100 FF serait 23,32€

Consultant un catalogue Odeon 1990, page 66 me donne PKR 64 à 86 F et PKL 200 x5 à 490F :cool: .
En même temps, même page, une Tri-X 36 vues était à 28F que l'on pouvait acheter en 15m à 139F , à peine un Kodachrome et demi :!:

Dans ce catalogue, le Leica M6 proposé à 15 310F (3 359,90€ "en corrigé"), Noctilux 1/50mm à 15 980F (3 726€ "en corrigé" ) une superbe affaire (si j'avais su ...).


Je me rappelle que j'achetais la Fuji en Suisse, le développement était inclus dans le prix avec une enveloppe verte pré-affranchie.
Par contre je n'arrive pas à me rappeler du prix exact, ni comment je récupérais les diapositives, surement renvoyées à l'adresse du boulot.
De mémoire, le prix pour la Sensia 36 poses dans les années 90 devait tourner aux alentours de 20CHF donc environ 80 FFR (La Sensia était surement moins chère que la Kodachrome) donc effectivement proche des 100 FFR cités.
M262 !
jeanrem
    Re: Je suis en rogne d'avoir oublié l'argentique !
Régulier
Messages : 156
Depuis le 11 nov 2007
Le numérique aussi coûte cher.
Les boitiers M ne sont apparemment pas aussi pérennes que les M argentiques.
Les logiciels sont chers. Ils deviennent rapidement obsolètes, tout comme les ordinateurs que nous sommes contraints de racheter au fil du temps… 
Et surtout, que faire de toutes les photos (fichiers) que nous prenons ? Si nous voulons être sûrs de les conserver un peu, il faut à minima trois sauvegardes dont deux à des endroits différents, ce qui implique achat de disques durs, abonnement à un cloud, graver des DVD-Rom, etc. Et encore, malgré toutes ces précautions, rien de dit que les DVD-Rom seront encore lisibles dans 10 ans, dans 20 ans, que l'entreprise Cloud à qui nous avons confié nos précieuses photos ne fera pas faillite et que les disque durs ne tomberont pas en panne. Donc, il faut faire des tirages… Bref, c'est la conservation des images numériques qui engendre des coûts et du temps… 
Au moins, en argentique, on fait un film, on le développe, on met les négatifs dans leur pochette (ou les diapos dans leur cache) et c'est marre… sauf si on a la malchance d'être victime d'un méchant dégât des eaux, ou pire, d'un incendie… 
En conclusion, la photo argentique ou numérique, c'est cher.
Peut-être que la solution consiste à ne faire qu'un film 36 poses par an. C'est Anton Corbijn je crois, qui photographiait très peu… 
"+1" de la part de : arnaudL, Robert
KPR64
Avatar de l’utilisateur
Messages : 66
Depuis le 23 juin 2018
Paris
Tu n'as pas tord, dans le numérique on y voit une certaine obsolescence programmé. Dire que j'utilise encore un Kodak Retina IIIc et qu'il me donne de beau résultat... j'ai du mal à croire que cet appareil date des années 50... Comme pour un rolleiflex d'ailleur !

Le principal défaut du numérique est bien évidement que l'on fait trop de photos à tord et à travers, en argentique il n'y a pas besoins d'avoir cette aisance.
Jc.
    Re: Je suis en rogne d'avoir oublié l'argentique !
Avatar de l’utilisateur
Habitué
Messages : 318
Depuis le 25 juil 2018
Nyons
Excellente réflexion Jeanrem, que je partage complètement. "Ils" se sont débrouillés pour que le numérique revienne finalement aussi cher que l'argentique.
Enfin, je n'ai pas fait de comparaison aussi précises que toi, mais lorsque tu changes d'apn il faut prévoir de changer aussi le soft de traitement car l'ancien ne supportera pas les raw du nouveau boitier, sans parler des upgrades des OS.
Bref, le retour à l'argentique a ce double avantage de te faire économiser les vues, ce qui devrait rehausser la qualité de celles ci, et ne payer que ce que tu consommes.
Ne roule jamais plus vite que ton ange gardien ne peut voler.
Blowupster
    Déjà publiées sur le site
Avatar de l’utilisateur
Membre des Amis
Messages : 5418
Depuis le 5 juin 2007
Genève Suisse
Je ne vois pas l’intérêt de convertir de la Kodachrome en N/B.
En scannant de vielles diapos et en les traitant un minimum, on peut récupérer des sur exposées ou des balances de couleurs douteuses.
Depuis longtemps j'ai remplacé la KPR par du Velvia sans regret profond. C'est différent mais homologue.
Quand j'ai dû attendre 1.5 mois et ai reçu un devis de 5000EUro pour la réparation du lecteur de carte SD de mon M240, je me suis dit que l'argentique n'est pas si cher et pas si long.


:iboitier: Leica M2 :iobj: Summicron 35 mm f/2 V1


:iboitier: Leica M2 :iobj: Summicron 35 mm f/2 :ifilm: Fuji Velvia 50


:iboitier: Hasselblad 1000F :iobj: 135mm :ifilm: Fuji Velvia 50


:iboitier: Hasselblad 1000F :ifilm: Fuji Velvia 50


:iboitier: Hasselblad 1000F :iobj: 135mm :ifilm: Fuji Velvia 50


:iboitier: Leica M7 :iobj: Summilux-M 35 mm f/1,4 Asph. :ifilm: Fuji Velvia 50


:iboitier: Leica M2 :iobj: Summicron 35 mm f/2 :ifilm: Kodachrome 25 :diaph: f:5.6 :obtuM: 1/125


:iboitier: Leica M2 :iobj: Summicron 35 mm f/2 V1 :ifilm: Kodachrome 25 :diaph: f:5.6 :obtuM: 1/60 (Image de 1986)

Précédente

Retourner vers Labo argentique

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant cette section : Aucun utilisateur enregistré et 1 invité