de la triche ou pas le post traitement des films Argentique?

Marc Nolin
Avatar de l’utilisateur
Spécialiste
Messages : 1048
Depuis le 1 mai 2006
Trois-Rivières (Québec)
Clic a écrit :
Marc Nolin a écrit :
Moi, j'ai dû l'abandonner parce que je suis devenu hypersensible aux acides, qui provoquait chez moi une dermatose assez sérieuse.


Quand je tire du 30x40 ou 40x50 les pinces ne sont pas adaptées je trempe mes mains dans la soupe avec comme protection des gants jetables en nitrile.


Ce que j'aurais du faire il y a 30 ans... Mais j'aimais me tremper les mains dans la soupe, agir sur le papier de manière directe... Le corps a malheureusement mal réagi. Aujourd'hui, le simple fait de me retrouver dans un laboratoire où des vapeurs de produits sont présentes, la dermatose s'installe !
Si on veut des pommes, il faut secouer le pommier (proverbe bulgare)!
Eric Bascoul
Avatar de l’utilisateur
Membre des Amis
Messages : 18431
Depuis le 11 mai 2004
Paris
Gilles T a écrit :
J'avoue avoir quelques difficultés avec le sujet car, me semble-t-il, la photographie (argentique ou numérique) n'est QUE POST-TRAITEMENT, le cerveau "voit un truc" et puis ... il n'y a que les outils qui changent.
Les émulsions, la chimie, les logiciels, les écrans, le cerveau ... il n'y a pas de vérité, pas d'absolu, chacun "voit" ce qu'il veut ou peut.

Franchement et coucou Gilles T, je suis tellement d'accord avec ce point de vue !
J'aurai tellement à dire sur ce sujet...
Pour essayer de faire bref :wink:
A mon avis, en photographie le terme "objectivité" est un concept absolument vide de sens (ce n'est que mon avis hein)
L'objectivité n'existe que dans son souhait, une honorable intention que l'on "pose", et puis il y a la vie, comme dit si justement Gilles T :
"il n'y a pas de vérité, pas d'absolu, chacun "voit" ce qu'il veut ou peut."
Je me permettrais d'ajouter que chacun "voit à sa façon"
Et aucune "vision" ne saurait être "meilleure" qu'une autre à mon avis critiquable
Parc Martin Luther King/ Urban Pulse/ Flux dans le métro/ Réflexions/ Par Terre
Artiste plasticien, vente de tirages, formateur post-production RAW, préparation d'originaux pour expositions
"+1" de la part de : AJLO
cedric-paris
Avatar de l’utilisateur
Membre des Amis
Messages : 5292
Depuis le 20 oct 2013
Genéve
Gilles T a écrit :
J'avoue avoir quelques difficultés avec le sujet car, me semble-t-il, la photographie (argentique ou numérique) n'est QUE POST-TRAITEMENT, le cerveau "voit un truc" et puis ... il n'y a que les outils qui changent.
Les émulsions, la chimie, les logiciels, les écrans, le cerveau ... il n'y a pas de vérité, pas d'absolu, chacun "voit" ce qu'il veut ou peut.


+10
J'irai même plus loin: le cerveau a une émotion, à nous de la rendre le plus fidèlement possible avec tous les outils possibles, puisque tous ces outils sont imparfaits.
(et vive le traitement croisé!)
どうもありがとうございました
Robert
Avatar de l’utilisateur
Membre des Amis
Messages : 12154
Depuis le 21 déc 2006
Ile de France
viewtopic.php?f=16&t=10750&start=390

En toute subjectivité :razz:
alexcosy
    Re: de la triche ou pas le post traitement des films Argentique?
Régulier
Messages : 295
Depuis le 17 juil 2015
Paris 18
L'inversion d'un négatif est toujours toujours une interpretation (chimique, optique, numérique, peu importe).
Si chaque film possède des caractéristiques (bien sur), un même cliché donné à 5 tireurs produira 5 variations de ce cliché. SI l'on ajoute à cela un vrai travail de tirage en fonction de la vision du photographe (ce qui s'est fait de tout temps)... on voit donc qu'il n y a pas de vérité pure. Comme si Ansel Adams avait lui même été dans la pure retranscription scientifique de la réalité des paysage... pas du tout !
Rien que le choix des chimies et du papier...
Donc la retouche numérique des couleurs et contraste, du dodge du burn, du recadrage, ce n'est jamais qu'une retranscription numérique de ce qui a toujours existé.
Si je rejoins le point de vue qui consiste à dire qu'ajouter et retirer des éléments n'a pas sa place, dans le reportage en tout cas, on pourrait aussi se dire qu'il n y a pas de raison que ca n'existe pas non plus... que serait Méliès sans cela... est ce que le trucage en cinéma (c'est de la photo qui bouge, c'est pareil ;) est moins un art que le documentaire ?
Emmener les bleus de sa kodak vers un bleu de fuji, ca ne trahit rien, c'est purement technique, ca n'a rien à voir avec "l'art" et l'authenticité...
La pellicule est un medium, pas le saint graal.
"+1" de la part de : FRISCO
AJLO
Avatar de l’utilisateur
Habitué
Messages : 614
Depuis le 28 déc 2009
Marignane
Bonsoir à Tous,
Si on revient à la question initiale, en ce qui me concerne je considère le métier de tireur comme un métier à part entière et à ce titre il va mettre en évidence ce que l'auteur souhaite obtenir de son image en prise de vue. Je ne vois pas ce qu'il y a de "triche " dans la restitution.
Je pense que l'on peut voir la "triche" par rapport à une question posée
exemple: lors d'une prise de vue un ciel peut avoir peu de nuage, lors du tirage on peut arriver à faire sortir un ciel plus sombre et donner une autre image de la réalité, à mon sens il n'y a pas "triche" c'est une restitution artistique, à contrario si à la question " lors de la prise de vue le ciel était aussi sombre que cela ? et que la réponse est "oui", là il y'a triche.
Je pense que l'on peut capter une image et la tirer sous des formes différentes, c'est bien ce que font les peintres, les dessinateurs et c'est cela la création.
Sur un autre fil, RAX , ( à juste titre) me fait part de sa vision que l'utilisation que je fais d'un objectif de 1954 donne des résultats plus "métallique" que "la douceur de l'époque" (je fais court) mais en aucun cas il n'y' a "triche". et RAX ne parle pas de triche, ce n'est qu'une perception différente.
Si je fais du numérique et que je mets du grain pour obtenir un effet TRI X et que je dis que je fais de l'argentique là il y'a triche et malhonnêteté.
En bref, exploitons les outils pour créer et c'est là le sublime. Ce n'est que mon humble avis.
Merci de votre attention
"Ma motivation à faire des photos c'est le plaisir"
"+1" de la part de : FRISCO
Laurentß
    Re: de la triche ou pas le post traitement des films Argentique?
Avatar de l’utilisateur
Habitué
Messages : 369
Depuis le 26 oct 2018
Andorre
La retouche doit avoir pour but d'améliorer l'image.
Cela peut basculer dans la triche, mais c'est utilisé le plus souvent simplement pour donner un meilleur rendu.
Voir ces photos légendaires, qui ont été largement retouchées https://petapixel.com/2013/09/12/marked ... -darkroom/
AJLO
Avatar de l’utilisateur
Habitué
Messages : 614
Depuis le 28 déc 2009
Marignane
Bonjour à Tous,
Merci LaurentB de ce lien très intéressant , pour moi il n'y a pas triche, c'est du grand talent d'un tireur.
Cordialement
"Ma motivation à faire des photos c'est le plaisir"
"+1" de la part de : José
FRISCO
Avatar de l’utilisateur
Membre des Amis
Messages : 3974
Depuis le 20 nov 2008
CARRÉMENT À L'OUEST
Je suis d’accord je ne comprends pas pourquoi alors il en serait différent en numérique.
Et que certains veulent y voir une triche systématique lorsque que l’on retouche le fichier source d’une photo.
Il y a là une interprétation artistique. Une vue de l’esprit dans certains cas. Un acte de retranscription dans d’autres.
Quel que soit l’acte. Là aussi c’est le savoir faire de l’infographiste ou du photograveur.
Les motivations de changements, corrections apportées sont les mêmes seuls les outils ont changés.
Qualifier une photo de tricher lorsque l’on est simple lecteur c’est facile.
Imaginer le cheminement du photographe de l’artiste du photograveur c’est tout autre.
LE PLANAR C'EST LE PANARD
igemo
Spécialiste
Messages : 1175
Depuis le 18 oct 2005
Paris
Le problème du post-traitement c'est quand on remarque plus le travail du tireur que celui du photographe... C'est comme quand on écoute une chanson trop produite et on entend plus les effets de studio rajoutés par le producteur et/ou l'ingé son que les mélodies du musicien.

Un bon tireur doit/devrait s'effacer derrière l'image qu'il tire et subtilement mettre en valeur celle-ci.
"That's what you try to get on a record, a few of those one-offs where you say, I'm NEVER gonna be able to do that again"

Keith Richards 1985 (et en photo c'est PAREIL!)
"+1" de la part de : telemetrix
Marc Nolin
Avatar de l’utilisateur
Spécialiste
Messages : 1048
Depuis le 1 mai 2006
Trois-Rivières (Québec)
Selon Stephen Shore, la photographie se limite à quatre actes séquentiels, basés sur le jugement délibéré du photographe vis-à-vis d'une scène réelle : le point de vue (le corps bouge jusqu'à obtenir l'angle et l'alignement des éléments désirés), le cadrage (le choix de l'optique et le pointage voulus), la profondeur du champs (mise au point sur l'élément voulue) et le moment (le déclic et sa durée au moment voulu), toute cela en fonction de la lumière disponible (naturelle ou ajoutée).

Une fois la prise de vue terminée, on peut exploiter le résultat recueilli à la prise de vue pour améliorer l'effet (recadrage, contraste, nettetée, etc.). Cela ne compromet en rien la scène l'action d'origine et le choix du photographe, mais cela demeure une interprétation de la réalité. Pour moi, la photographie se limite à cela.

Toute modification autre, comme éliminer des éléments, en ajouter, modifier les couleurs de manières importantes, ajouter du flou, de la texture, d'autres images supperposées, sont à mes yeux des dérivées. On entre alors dans le domaine du graphisme, où la photographie devient alors un matériau exploitable parmi d'autres, voué à d'autres fins que d'être une simple représentation (et interprétation) d'une scène réelle.

Mais bien sur, d'autres définitions de la photographie sont également possibles, d'où l'intérêt d'en discuter sur ce fil...
Si on veut des pommes, il faut secouer le pommier (proverbe bulgare)!
Laurentß
    Re: de la triche ou pas le post traitement des films Argentique?
Avatar de l’utilisateur
Habitué
Messages : 369
Depuis le 26 oct 2018
Andorre
Si on ne ment pas, peu importe les moyens mis en œuvre.
Même si je comprends l’encadrement de Stephen Shore, j’ai plutôt l’impression que la triche se situe au niveau du contexte, plutôt que sur la technique employée.
Si le photographe prétend avoir pris un cliché candide, alors que c’est posé, n’est ce pas aussi grave qu’enlever ou ajouter des éléments?
De plus, l’appareil photo ne voit pas comme l’oeil. Si l’artiste a besoin de travailler l’image pour retranscrire sa vision, cela ne devrait pas être mis au pilori.
Maintenant, c’est certain que la frontière semble très floue entre photographie et graphisme.
Marc Nolin
    Rep : Re: de la triche ou pas le post traitement des films Argentique?
Avatar de l’utilisateur
Spécialiste
Messages : 1048
Depuis le 1 mai 2006
Trois-Rivières (Québec)
Laurentß a écrit :
Si on ne ment pas, peu importe les moyens mis en œuvre.
Même si je comprends l’encadrement de Stephen Shore, j’ai plutôt l’impression que la triche se situe au niveau du contexte, plutôt que sur la technique employée.
Si le photographe prétend avoir pris un cliché candide, alors que c’est posé, n’est ce pas aussi grave qu’enlever ou ajouter des éléments?
De plus, l’appareil photo ne voit pas comme l’oeil. Si l’artiste a besoin de travailler l’image pour retranscrire sa vision, cela ne devrait pas être mis au pilori.
Maintenant, c’est certain que la frontière semble très floue entre photographie et graphisme.


Il ne faut pas non plus médiser le graphisme... C'est un art important autant que la photographie. Les photo-montages de Jacques Prévert ou de Pierre Guimond sont aussi respectables que les photos de Cartier-Bresson au Doisneau...
Si on veut des pommes, il faut secouer le pommier (proverbe bulgare)!
Clic
Avatar de l’utilisateur
Spécialiste
Messages : 1791
Depuis le 25 juil 2003
Besançon
citronvert a écrit :
Chaque films a ses spécifications , plus chaud, plus jaune, plus contrasté... (Portra, Agfa Vista 200...) etc...mais après avoir scanné le négatif, on peut toujours le manipuler! Donc changer légèrement la teinte et y mettre plus de contraste ou rendre plus chaud etc....et ce que c'est de la triche !? Je veut dire en tant que photographe doit-on utiliser le film tel qu'il est? donc utiliser une marque de film en fonction de leur style et ne pas retravailler en photoshop ou peut on quand même corriger cela selon notre goût!? Les Pro de la photo argentique comme Steve McCurry retravaille-t-il aussi ses photos en post-traitement !?
Je veut dire je shoote par exemple avec du Fuji, puis au final apres l'avoir scanné, cela vire plutôt vers le vert-bleu , tandis que le Kodak est plus chaud. Mais en post traitement, je change un peut la teinte, le contraste, au final mon film Fuji ben on dirai que j'ai shooté au Kodak Porta! :-)
Donc je me demande si c'est honnête tout ça ? Oui je sais drôle de question, je ne sais pas trop comment expliquer ou faire comprendre ce que je veut dire! désolé.
PS: désolé pour les fautes d'othographe! Je tiens encore à dire que je ne suis pas francophone...avant que l'on me critique pour ça! :-)


Tant qu'on joue sur les "manettes" pour moi ce n'est pas de la triche, c'est une photo.
Il y a tricherie quand on enlève ou que l'on rajoute des éléments, ce n'est plus une photo mais une image née dans le cerveau d'un bidouilleur.
"Lorsque vous photographiez des gens en couleur, vous photographiez leurs vêtements.
Mais quand vous photographiez des gens en noir et blanc, vous photographiez leurs âmes"
Ted Grant
Précédente

Retourner vers Labo argentique

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant cette section : Aucun utilisateur enregistré et 4 invités