Tirage - Papier baryté

Claude&minus
Avatar de l’utilisateur
Membre des Amis
Messages : 90
Depuis le 26 juin 2017
Luxembourg
Bonsoir Summiluxiens,


Après avoir effectué quelques recherches sur le zone système, j'ai pour objectif de me remettre au tirage.

Je suis en train de calculer la sensibilité "réelle" de trois films TMAX 100, 400 et 3200asa.
Pour passer à l'étape suivante, je dois choisir un support papier BARYTE (pour le standard print time et l'exécution de tirage d'épreuves test).

Le choix du papier me semble être un "casse tête chinois" :
- A quoi ressemble véritablement ton neutre, ton froid ou ton chaud ?
- Le choix du papier sera "définitif".

Quelques Informations supplémentaires, cependant. J'utilise comme révélateur du tetenal eukobrom. Jusqu'à présent, j'ai l'impression de préférer d'avantage les tonalités neutres voir froides.

Merci d'avance pour votre aide.
Math
Spécialiste
Messages : 1771
Depuis le 26 juil 2009
Bruxelles
Bonjour,

Je vous répondrait de d'abord voir ce que vous pouvez vous procurer le pus facilement (magasin "en dur" ou internet ?).
Après, vous aurez autant de réponses que de tireurs sur ce site et pour vous faire une idée de la tonalité des papiers dans votre révélateur et vos conditions, de travail, il vous faudra essayer... Pour ma part, je suis fidèle au papiers Bergger en baryté. Il me semble qu'il vendaient une pochette de quelques feuilles de leur gamme en 8x10, pour découvrir. Allez faire un tour sur leur site, pour voir.

Bonne reprise du la chambre noire :applaudir:
Claude&minus
    Re: Tirage - Papier baryté
Avatar de l’utilisateur
Membre des Amis
Messages : 90
Depuis le 26 juin 2017
Luxembourg
Bonsoir,

Je pense plutôt commander sur internet. Juste pour une question de facilité : le Luxembourg n’est vraiment pas un grand vendeur de fournitures pour l’argentique.

Je vais faire quelques essais avec différents papiers et une même photographie, histoire de voir les différences.

Merci :wink:
cg49
Avatar de l’utilisateur
Messages : 34
Depuis le 13 jan 2009
angers


Pour la découverte, Labo Argentique propose cet échantillon.
Claude&minus
    Re: Tirage - Papier baryté
Avatar de l’utilisateur
Membre des Amis
Messages : 90
Depuis le 26 juin 2017
Luxembourg
Merci, sympa les échantillons.

Je vais essayer.
Aden
Membre des Amis
Messages : 500
Depuis le 27 avr 2014
France
Claude&minus a écrit :
Après avoir effectué quelques recherches sur le zone système, j'ai pour objectif de me remettre au tirage

Quel courage. Bravo!
J’aimais bien l’Eukobrom, jadis. Tout de bon à toi.
fabrice pejout
    Re: Tirage - Papier baryté
Messages : 64
Depuis le 8 juin 2005
Paris, proche Roissy CDG
Bonjour.
Je vous conseillerais quand même d'essayer deux ou trois couples papier/révélateur différents car la différence entre un ton neutre et légèrement chaud est ténue et difficile à apprécier dans l'absolu. Par contre deux tirages côte à côte de la même image avec par ex du Bergger et du ilford warmtone dans de l'Eukobrom (plutôt froid) montreront leur différences.
Les deux papiers cités sont très bons et sont utilisés par des tireurs pro. On pourrait ajouter le ilford classic qui sera proche du bergger.
Le Warmtone peut apparaître bcp plus chaud avec un révélateur dédié "chaud" mais avec de l'eukobrom il ne sera que légèrement plus chaud que le Bergger surtout parce que sa base l'est elle même légèrement.
Bref si vous préferez une certaine neutralité testez en croisant le Bergger, le ilford WT avec de l'eukobrom et du Dektol
Il n'y a jamais de choix définitifs, les goûts peuvent évoluer et surtout certaines images peuvent demander des choix différents.
Perso en ce moment j'aime bien le Warmtone avec du Ilford LS (formule trouvable sur internet et préparation perso avec les produits de base)
Claude&minus
    Re: Tirage - Papier baryté
Avatar de l’utilisateur
Membre des Amis
Messages : 90
Depuis le 26 juin 2017
Luxembourg
Merci pour vos avis éclairés.

Fabrice, je vais effectivement adopter cette comparaison.
Ilford FB classique et warmtone avec eukobrom, même tirage.
Je compte également essayer le Foma III glossy. J'en ai lu des commentaires très flatteurs, et son petit prix n'est pas pour me déplaire.

Plus qu'a adhérer au nouveau club de photographie pour commencer.
Claude&minus
    Re: Tirage - Papier baryté
Avatar de l’utilisateur
Membre des Amis
Messages : 90
Depuis le 26 juin 2017
Luxembourg
Au fait… Je lis que Ilford warmtone avec eukobrom donne des tons olive ?
J'entends également parler de virage au sélénium pour la première fois.
Quelqu'un pour m'expliquer et, appuyer cet avis ?
DARKVADOR
Habitué
Messages : 350
Depuis le 1 oct 2008
Grand Sud
Bonjour à tous

J'apporte ma (très) maigre contribution.

Pour le papier Bergger, l'essayer c'est l'adopter, je trouve les autres "biens" ou "beaux" mais le Bergger à , à mon sens un petit "plus" inqualifiable mais qui fait la différence.

Bon labo et belles images à vous.
elponey
    Rep : Re: Tirage - Papier baryté
Messages : 22
Depuis le 3 oct 2016
Paris 75010
Claude&minus a écrit :
Au fait… Je lis que Ilford warmtone avec eukobrom donne des tons olive ?
J'entends également parler de virage au sélénium pour la première fois.
Quelqu'un pour m'expliquer et, appuyer cet avis ?


Salut,

De mes modestes années de tirages argentiques, et aimant beaucoup ce couple WT + eukobrom, il y a bien une teinte verdâtre (légère, qu'on peut appeler olive) au séchage de ces papiers.
Cela peut donner un style un peu vieillot à ces images, mais de mon côté je ne suis pas fan.
Pour le selenium, c'est effectivement la solution (enfin l'une) pour neutraliser cette teinte. 45 secondes dans le selenium à 1+10 à 20°C et un bain de lavage successif à même température et on obtient un ton relativement neutre... malgré tout, la base du papier étant crème, on n'obtient jamais un ton "100% neutre".

Le sélénium est de mon point de vue, l'outil final du tirage argentique (la répique ça ne compte pas, ce n'est que de la souffrance et beaucoup de tasses de thés avalées :mrgreen: ), si tu te lances là dedans, il faut faire plein d'essais, l'idéal pour cela est de faire des tests sur les bandes d'essais, correctement lavés, afin de se faire un nuancier par couple papier / révélateur (bon courage, c'est plutôt chronophage comme activité :roll: ). Après avoir fait son nuancier, on découvre que l température du bain de lavage post virage influence énormément le rendu, tout comme la concentration du sélénium ou bien la température ... et après on découvre le pouvoir du ferrycianure, du virage à l'or, la thiourrée ...
C'est un sujet absolument infini, où de nombreux raté offrent de magnifiques surprises !

Un petit exemple de l'époque de mes tests, sur un autre papier, le tetenal baryté, même révélateur eukobrom et deux virages très différents, l'un froid, l'autre chaud...




(pardon ce n'est pas du leica, j'espère que ça ne dérangera pas)

Si l'on veut, se concentrer sur le travail en chambre noire, plutôt que les étapes ultérieures, je conseillerai le papier ilford cooltone qui est très beau sans aucun virage, mais il faut accepter une teinte froide, qui peut très mal aller sur certaines images, mais qui est sublime par exemple sur les marines à mon goût... mais chaque tireur te donnera sa recette magique, bon courage.

Une autre question importante est la finition du papier, brillant, mat, semi mat ... en fonction de ce qu'on veut faire, il faut y réfléchir (le brillant sous cadre, c'est rude) et cela aura une grande influence sur la chaîne de travail dans son ensemble.


Pour avoir plein d'infos, il y a un superbe article sur les virages sur le site galerie-photo, le bachelier est d'une bonne aide également, ou bien les livres d'adrian ensor qui offrent une mine de possibilités, mais demande beaucoup, beaucoup de pratique.

bon courage.

Alexis
Claude&minus
Avatar de l’utilisateur
Membre des Amis
Messages : 90
Depuis le 26 juin 2017
Luxembourg
DARKVADOR a écrit :
Bonjour à tous

J'apporte ma (très) maigre contribution.

Pour le papier Bergger, l'essayer c'est l'adopter, je trouve les autres "biens" ou "beaux" mais le Bergger à , à mon sens un petit "plus" inqualifiable mais qui fait la différence.

Bon labo et belles images à vous.


Qu'est ce que vous qualifiez de "petit plus" ? D'ailleurs, vers quel produit avez vous porté votre attention : gamme de papier et révélateur ?
Claude&minus
    Rep : Re: Tirage - Papier baryté
Avatar de l’utilisateur
Membre des Amis
Messages : 90
Depuis le 26 juin 2017
Luxembourg
elponey a écrit :
Claude&minus a écrit :
Au fait… Je lis que Ilford warmtone avec eukobrom donne des tons olive ?
J'entends également parler de virage au sélénium pour la première fois.
Quelqu'un pour m'expliquer et, appuyer cet avis ?


Salut,

De mes modestes années de tirages argentiques, et aimant beaucoup ce couple WT + eukobrom, il y a bien une teinte verdâtre (légère, qu'on peut appeler olive) au séchage de ces papiers.
Cela peut donner un style un peu vieillot à ces images, mais de mon côté je ne suis pas fan.
Pour le selenium, c'est effectivement la solution (enfin l'une) pour neutraliser cette teinte. 45 secondes dans le selenium à 1+10 à 20°C et un bain de lavage successif à même température et on obtient un ton relativement neutre... malgré tout, la base du papier étant crème, on n'obtient jamais un ton "100% neutre".

Le sélénium est de mon point de vue, l'outil final du tirage argentique (la répique ça ne compte pas, ce n'est que de la souffrance et beaucoup de tasses de thés avalées :mrgreen: ), si tu te lances là dedans, il faut faire plein d'essais, l'idéal pour cela est de faire des tests sur les bandes d'essais, correctement lavés, afin de se faire un nuancier par couple papier / révélateur (bon courage, c'est plutôt chronophage comme activité :roll: ). Après avoir fait son nuancier, on découvre que l température du bain de lavage post virage influence énormément le rendu, tout comme la concentration du sélénium ou bien la température ... et après on découvre le pouvoir du ferrycianure, du virage à l'or, la thiourrée ...
C'est un sujet absolument infini, où de nombreux raté offrent de magnifiques surprises !

Un petit exemple de l'époque de mes tests, sur un autre papier, le tetenal baryté, même révélateur eukobrom et deux virages très différents, l'un froid, l'autre chaud...




(pardon ce n'est pas du leica, j'espère que ça ne dérangera pas)

Si l'on veut, se concentrer sur le travail en chambre noire, plutôt que les étapes ultérieures, je conseillerai le papier ilford cooltone qui est très beau sans aucun virage, mais il faut accepter une teinte froide, qui peut très mal aller sur certaines images, mais qui est sublime par exemple sur les marines à mon goût... mais chaque tireur te donnera sa recette magique, bon courage.

Une autre question importante est la finition du papier, brillant, mat, semi mat ... en fonction de ce qu'on veut faire, il faut y réfléchir (le brillant sous cadre, c'est rude) et cela aura une grande influence sur la chaîne de travail dans son ensemble.


Pour avoir plein d'infos, il y a un superbe article sur les virages sur le site galerie-photo, le bachelier est d'une bonne aide également, ou bien les livres d'adrian ensor qui offrent une mine de possibilités, mais demande beaucoup, beaucoup de pratique.

bon courage.

Alexis


Bonsoir Alexis,

Merci pour ton avis très complet et éclairé.
Tu dis donc apprécier WT + eukobrom, mais ne pas apprécier le teint Olive ? Tu as donc réussi a te rapprocher du résultat escompté avec le virage ? La recette que tu m'expliques 1+10 a 20° pendant 45sec ?

Je vais donc m'intéresser également a cette étape du virage, et jeter un coup d'oeil aux sources que tu me proposes.

Au fait, j'apprécie énormément les deux photos que tu m'as présentées. Surtout la première. C'est donc du tetenal avec un virage ?

Cordialement,
Math
Spécialiste
Messages : 1771
Depuis le 26 juil 2009
Bruxelles
citation :
Qu'est ce que vous qualifiez de "petit plus" ? D'ailleurs, vers quel produit avez vous porté votre attention : gamme de papier et révélateur ?


Il faut l'avoir en main pour le voir et le comprendre, c'est assez difficile à exprimer, mais je suis d'accord. Depuis que j'ai essaié les papiers Bergger, je ne prends plus que ça.
Il y a le rendu final, mais aussi la prise en main du papier au sortir de la boite, sa manière de réagir dans la chimie, etc, etc. Bref, du très personnel en somme !

à tester, comme tout le reste :langue:

Retourner vers Labo argentique

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant cette section : Google Feedfetcher et 3 invités