Résurrection ! Leicameter MC

philipandre
    Nouveau sélénium sur Leicameter MC
Avatar de l’utilisateur
Vieux briscard
Messages : 4508
Depuis le 28 déc 2006
France
Bonjour !!!
Pour faire suite à ma série " résurrections et sauvetages ",
Les Leicameter MC.

Souvent en panne car la cellule au sélémium est morte, je me suis lancé dans la tentative
de changement de ce cette pièce majeure puisque c'est la source d'alimentation.
Je disposais de trois modèles :
Un MC de de 1954, un de 1963 et un minuscule " metraphot 3 " de 1954 devenu par la suite le
" Leica meter 3 " en 1955 pour appareil vissant.

Le démontage des deux premiers est simple.
Quelques vis et pièces à déposer dans l'ordre devant soit pour le remontage et un fil à dessouder.

Le plus délicat est de sortir les éléments avant sans toucher le galvano, au repos, l'aiguille est vers l'avant.
J'ai utilisé un simple morceau de cure dent pour la maintenir vers l'arrière. :content-anim:

Il faut sortir la pièce en plastique transparent, le nid d'abeille noir, le sélénium, les supports du diffuseur ou boosteur de coté
et selon le modèle, le ressort de pression.
Cela se fait délicatement ( c'est maintenu en force ) en soulevant l'ensemble par le bas avec,
de préférence, un outil en bois ou plastique qui me marque pas.
Les pièces de fixations du booster on une fonction d'alimentation. Vu de face, à gauche la masse, à droite l'alimentation.

Le séléniums d'origines sont bien sur introuvable ( enfin... je n'en ai pas trouvé ).
Je me suis donc retourné vers des cellules sélémium Russes. ( et oui, encore du matériel Russe :langue: ).

Celles ci sont un peu plus épaisses que celles d'origine, mais le ressort de pression compense.
Elles sont aussi un peu plus longues, il suffit de les recouper à la bonne dimension avec un disque monté sur un Dremel.

La cellule du modèle 1954 couvre toute la fenêtre,
celle de 1963 comporte deux mesures et donc la partie sélénium doit être
légèrement coupée et il faut lui souder un fil de contact ( ça, c'est pas évident... )

J'ai maintenu bien centrée la cellule dans la partie nid d'abeille noire avec de la néoprène ( re-démontage facile ),
et aménagé le passage des fils et le contact de l'alimentation du booster.
Comme ces éléments sélénium n'ont pas la même configuration que ceux d'origine, faut un peu " biaiser " et adapter.
Il faut isoler le support booster coté alimentation ( à droite ), afin qu'il n'y ai pas de court circuit avec la support métallique
de la cellule. la liaison se fait par le fil soudé sur ce support.

Le cellules retaillées, il est facile de tester si l'alimentation est correcte. On relâche l'aiguille du galvano et on alimente...

le remontage se fait bien sur dans l'ordre inverse du démontage, en prenant bien soin de mettre le bouton des vitesses sur B.

Après cette modification les MC refonctionnent parfaitement et les mesures sont justes.

Le Métarphot 3 est beaucoup délicat, car il est vraiment minuscule, mais la procédure est globalement identique.

Vous me pardonnerez la piètre qualité des photos,
c'est fait au smartphone très vite lors du démontage comme simple mémoire.

MODÈLE 1954 :








































MODÈLE 1963 :





































METRAPHOT 3 :
















Quelle prétention de dire que l'informatique est récente alors qu'Adam et Eve connaissaient déjà Apple...

"+1" de la part de : Doc Henry, Schnoor
a.noctilux
Avatar de l’utilisateur
Membre des Amis
Messages : 8457
Depuis le 9 mars 2007
Montpellier
:applaudir:

Bravo.

Merci Philippe.
:content-anim:
"+1" de la part de : Wolf49
philipandre
Avatar de l’utilisateur
Vieux briscard
Messages : 4508
Depuis le 28 déc 2006
France
Merci ;)
Quelle prétention de dire que l'informatique est récente alors qu'Adam et Eve connaissaient déjà Apple...

Wolf49
Avatar de l’utilisateur
Membre des Amis
Messages : 1042
Depuis le 23 sep 2012
Paris
Cela me rappelle un tuto que j'ai vu pour changer le clavier de mon MacBook... Après l'avoir vu, je suis allé porter le MacBook chez le réparateur...

Bravo Philippe !
philipandre
Avatar de l’utilisateur
Vieux briscard
Messages : 4508
Depuis le 28 déc 2006
France
Merci ;)
Quelle prétention de dire que l'informatique est récente alors qu'Adam et Eve connaissaient déjà Apple...

Schnoor
Avatar de l’utilisateur
Messages : 95
Depuis le 14 déc 2018
Annecy
Joli boulot !

Souvent des Leicameter sont vendus pas cher parce qu'en panne.

En lisant ce post, je suis bien tenté d'essayer d'en sauver un ou deux mais j'aimerai quelques précisions.

En théorie c'est : démontage, nettoyage, contrôle des connexions et remontage.

Autre chose ? des points à huiler ?

C'est vrai que le Sélénium ne se soude pas bien ?
philipandre
Avatar de l’utilisateur
Vieux briscard
Messages : 4508
Depuis le 28 déc 2006
France
Bonjour et merci de votre question ;)
Un Leicameter n'a pas besoin de lubrification, c'est une mécanique simple avec en fait peu de mouvement.
La meilleure chose à faire est du nettoyage, surtout pour les disques indicateurs extérieurs qui, souvent,
deviennent résistant par encrassement ou un peu d'oxydation de la rondelle de pression ou de la vis de fixation ou encore, une peu d'usure de l'alu.
Le sélénium n'est pas facile à souder effectivement.
Dans les cas que j'ai décrits, sur du sélénium Russe,
j'ai simplement gratté le vernis supérieur, utilisé du flux pour étamer le sélénium et le bout de fil à souder et ensuite, j'ai soudé les deux ensemble.
L'étamage permet d'éviter de trop chauffer pour obtenir une soudure fiable.
J'espère avoir répondu ;) Bon bricolage !
Quelle prétention de dire que l'informatique est récente alors qu'Adam et Eve connaissaient déjà Apple...

Schnoor
Avatar de l’utilisateur
Messages : 95
Depuis le 14 déc 2018
Annecy
Merci pour cette réponse rapide et très claire.
Je vais tenter le coup un de ces prochains jour, on en reparlera peut-être par la suite.
Bon week-end.
S.

Retourner vers Leica M : divers

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant cette section : Aucun utilisateur enregistré et 1 invité