du numerique vers l'argentique avec M

DRUON
    Re: du numerique vers l'argentique avec M
Avatar de l’utilisateur
Spécialiste
Messages : 1029
Depuis le 27 nov 2015
PARIS- SUD YVELINES.
oubliez définitivement les passe-vues si vous avez un scanner à plat.
Si c'est le cas, foncez chez leroy OU Casto acheter une vitre anti-reflet ( pour éviter les ronds "newton"
C'est expliqué ici:
viewtopic.php?f=30&t=29323&start=120

amicalement,
Dominique
rudobra
    putain, 1 an
Avatar de l’utilisateur
Habitué
Messages : 706
Depuis le 30 août 2016
Lyon
ben voila, déjà un pti peu plus d'un an que j'ai lancé ce fil, alors que je songeais à une transition numérique/argentique. Le temps passe vite !
Une soixantaine de peloche et quelques bidons de D76 et Rapid Fixer plus tard, je profite de cet "anniversaire" pour dresser un bilan.
Non sans galère et surtout grâce a pas mal de conseils, encouragements et critiques constructives de la part de Summiluxiens, je suis arrivé à être autonome de A à Z dans le processus allant de la prise de vue au tirage papier et c'est pour moi une grande satisfaction. L'argentique se pratique vraiment différemment du numérique et je trouve que ça m'a fait progresser photographiquement. Surtout en ayant utiliser un boitier sans cellule. On ne dépend plus d'un posemètre ou d'un mode prio vitesse ou diaphragme. Ce sont des contraintes de plus qui forcent le photographe à adopter une attitude plus circonspecte face à son sujet.
bref, pas mal de positif !

mais il y a encore bcp de progrès à faire. je ne suis pas toujours pleinement satisfais des résultats. J'ai encore des expositions ratées, des négatifs pas très clean qui nécessitent un post traitement laborieux et un rendu en deçà des mes attentes par rapport à ce que je peux observer ça et là. Peut être dois je faire évoluer mon matériel aussi(scanner, boitier avec posemetre...).

en gros, expérience très enrichissante, j'encourage tout ceux qui y ont songé à passer à l'acte. C'est aussi un budget conséquent, dans les 600€ si je compte les pellicules, les chimies, les accessoires labo divers, mais quand on "M", on ne compte pas
L'ombre du numérique plane toujours, pour sa souplesse et sa tolérance et sa rapidité aussi, mais quoi qu'il en soit chaque discipline a ses particularités, bons et mauvais côtés. je n'ai absolument pas l'intention d'établir un classement entre l'une et l'autre, je me réjouirai simplement de disposer des deux technologies....
"+1" de la part de : jean67
a.noctilux
Avatar de l’utilisateur
Membre des Amis
Messages : 6999
Depuis le 9 mars 2007
Montpellier
Le doute permet de progresser.
La certitude est statique...
Elmer
    Rep : putain, 1 an
Avatar de l’utilisateur
Régulier
Messages : 259
Depuis le 11 sep 2016
Belgique
rudobra a écrit :
......
je suis arrivé à être autonome de A à Z dans le processus allant de la prise de vue au tirage papier et c'est pour moi une grande satisfaction.
.....
je ne suis pas toujours pleinement satisfais des résultats.
........


Félicitations, le plus dur est fait. Persévère, et ce ne sera que du bonheur :content:
rudobra
Avatar de l’utilisateur
Habitué
Messages : 706
Depuis le 30 août 2016
Lyon
Merci ! 'est vrai que c'est un plaisir particulier, inimitable, mais la frustration est parfois importante. c'est après midi je me suis fais du tirage, j'y arrivais pas trop mal avec le durst 609. Mais depuis que je l'ai échangé pour un 301 afin de me simplifier la vie, eh ben je foire 3 photos sur 4... :cry:
Elmer
Avatar de l’utilisateur
Régulier
Messages : 259
Depuis le 11 sep 2016
Belgique
Effectivement, c'est frustrant. Pourquoi as-tu changé si tu avais des bons résultats?
rudobra
    Re: du numerique vers l'argentique avec M
Avatar de l’utilisateur
Habitué
Messages : 706
Depuis le 30 août 2016
Lyon
parce qu'il est dédié au 6x9 et que les condenseurs ne me permettaient pas de tirer au dela du 18x34, et puis il est quand même très volumineux par rapport au m301. mais bon, un peu de patience et ça devrait aller...
Elmer
Avatar de l’utilisateur
Régulier
Messages : 259
Depuis le 11 sep 2016
Belgique
Je fais comme toi, un 601 pour le 6x6 et un 305 pour le 24x36. C'et mieux que de changer les condenseurs pour passer d'un format à l'autre. Ceci dit, ça fait un bout de temps que je ne les ai plus utilisés...va falloir retrouver mes marques :content:
j2ailes
    Re: du numerique vers l'argentique avec M
Messages : 35
Depuis le 15 mai 2017
toulouse
Bonsoir à tous,
je reprend la conversation de ce fil, pour apporter mon témoignage.
Je suis rentré dans le monde Leica grâce au leica Q... J'ai eu quelques temps plus tard la mauvaise (bonne ??;-) idée de toucher un M10... !!! Aïe... un crédit plus tard, me voilà en possession dudit boitier... Depuis le M10, je touche beaucoup moins le Leica Q. J'aime retrouver mes sensations d'il y a 30 ans du tout manuel (avec la visée télémétrique en plus qui amène une conception totalement différente du cadrage, de la composition etc...)
Bref, tout va bien avec mon M10, mes photos me conviennent, le piqué est extraordinaire... un peu trop parfois... je post-traite pour coller à ma vision du sujet... je "dégrade" un peu l'image, le grain me manque... mon regard photographique a été éduqué avec de la pellicule...

A côté de cela, même si j'adore mon boitier, je ne peux m'enlever de la tête que c'est tout de même un concentré d'électronique et d'informatique, bourré d'algorithmes qui interprètent, plutôt pas mal, des données brutes de photons captés dans un capteur.
On est tout de même assez loin de la simplicité de fonctionnement des boitiers que j'ai connu dans mon adolescence... Je suis assez attaché aux choses qui durent, mécanique, réparable...
Là... le germe commence à pousser... la fibre argentique se réveille en moi... c'est décidé, j'y reviens !!!!

Je revend mon Leica Q. Cette vente me permet un équipement substantiel en argentique (merci le numérique de ce point de vue là !!)
Je craque sur un Hasselblad 503cx et son planar 80mm... Boitier inaccessible à l'époque pour moi !! enfin faire du MF.. wouhaou !! mais pour la rue, c'est un peu lourd et pas très rapide !!
Je craque également sur un magnifique Leica M6 et M4 (histoire d'avoir 2 pellicules dispo très différentes et 2 focales)

Là, franchement, c'est le véritable bonheur photographique retrouvé... la photo pensée avant, le shoot controlé qui permet d'avoir un ratio de bonnes images assez élevé, le vrai tout manuel, la cellule à main quelquefois pour être certain, la pratique du Zone system efficace. J'ai véritablement la sensation de faire de la photo (sans algorithmes)

Puis l'attente... de terminer son rouleau... de développer... choisir son révélateur. et dérouler son rouleau de la spire pour la mettre à sécher et regarder le résultat pendant le séchage... LE PIED !
J'en suis à la phase, du scan du négatif, et du tirages en Piezographie qui est très satisfaisant. Cependant, le fichier Tiff généré par le scan (à 4800dpi), reste lourd, et pour autant, peu modulable en post traitement. Là, on voit les limites du scan/Tiff par rapport au DNG/derawtiseur. Le DNG est extraordinairement modulable, c'est un vrai fichier numérique natif.

Le négatif, est par essence conçu pour être développé sous agrandisseur (sur un vrai Baryté !!). Je suis en train de remonter un labo pour tirer mes néga !! et mon post traitement ne se fera pas sous Capture One et PS, mais avec mes filtres MG, et mes masques en cartons et au ferricyanure de potassium, à la main !!

Alors il ne s'agit pas du tout de comparer, en terme de qualité, le numérique et l'argentique... ce sont deux approches différentes, avec des rendus différents, et pratiquer les deux est très enrichissant.
En ce qui concerne le coût, l'argentique n'est pas hors de prix (il le devient, parce que souvent nous pratiquons les 2, numérique et argentique). pour un choix strictement argentique, l'économie d'imprimante piezo, de scan, de boitier numérique permettrait presque une vie de chimie argentique !!! (je prend de la pellicule en rouleau de 30m, qui ramène la 36 poses à la moitié du prix de vente en magasin)
Dans cette pratique, l'idée surtout d'utiliser du matériel qui échappe à l'obsolescence programmée, increvable sinon réparable, sans électricité (pour la prise de vue !) et surtout du matériel Mythique (en Leica) me ravie vraiment...

Bref, je n'ai pas quitté mon M10, mais force est de constater qu'il sort quand même beaucoup moins !

Voilà, ma petite expérience du retour à la pellicule !!!
"+1" de la part de : monvilain, Yorda
Yorda
    Re: du numerique vers l'argentique avec M
Avatar de l’utilisateur
Spécialiste
Messages : 2452
Depuis le 27 août 2015
LH,NORMANDIE
C'est bon de lire Ca!:)
I just want to be lost somewhere
http://fabienlefevre.heritage.io
Elmer
    Rep : Re: du numerique vers l'argentique avec M
Avatar de l’utilisateur
Régulier
Messages : 259
Depuis le 11 sep 2016
Belgique
j2ailes a écrit :
.....

Le négatif, est par essence conçu pour être développé sous agrandisseur (sur un vrai Baryté !!)


...


C'est aussi mon avis :content-anim:

Intéressant de constater qu'on est de plus en plus nombreux à s'inscrire dans cette démarche de cohabitation argentique-numérique, non pas pour les opposer comme ce fut souvent le cas dans le passé, mais bien pour profiter au mieux des 2 technologies :cool:
rudobra
    Rep : Re: du numerique vers l'argentique avec M
Avatar de l’utilisateur
Habitué
Messages : 706
Depuis le 30 août 2016
Lyon
j2ailes a écrit :
Bonsoir à tous,
je reprend la conversation de ce fil, pour apporter mon témoignage.
...

Ca fait du beau matos tout ça !

pour ma part, je ne me trouve pas tellement limité en numérisation, même avec mon modeste minolta calé à 2820 dpi (je ne fais que du NB). En tout cas, ce qui ressort c'est le plaisir que procure la pratique de l'argentique là où l'efficacité du numérique donne moins de frissons appareil en main. Et puis faut dire qu'un M argentique, c'est quand même une sacré pièce.
Hier je me suis rendu dans une boutique sur Lyon, il y avait as mal de boîtier "old school" mytiques : nikkormat, Olympus OM, pentax,etc...et un M4. Rien y fait, même si ce sont d'excellent boitier, y'a un monde d'écart avec les Leica.
Bref, bonne continuation dans ta pratique j2ailes !
j2ailes
    Rep : Re: du numerique vers l'argentique avec M
Messages : 35
Depuis le 15 mai 2017
toulouse
rudobra a écrit :
j2ailes a écrit :
Bonsoir à tous,
je reprend la conversation de ce fil, pour apporter mon témoignage.
...

Ca fait du beau matos tout ça !

pour ma part, je ne me trouve pas tellement limité en numérisation, même avec mon modeste minolta calé à 2820 dpi (je ne fais que du NB).


Bonsoir rudobra,
Je trouve mes scans pas mal du tout et extrêmement satisfaisant pour du tirage Piezo jusqu'en A2 (rarement... plus souvent A3+). Je dis simplement que le développement numérique est beaucoup moins souple qu'avec un DNG, mais en même temps, je trouve qu'il y a beaucoup moins à retoucher avec mes scans négatifs (N&B aussi).
Il est évident que l'information réelle contenue sur le négatif est beaucoup plus riche que ce que le scan peut capter, même à haute résolution.
Je me souviens d'une photo prise il y a trèèèèès longtemps... :sad: (une photo sans grand intérêt par ailleurs) d'un épouvantail sur laquelle apparaissait en arrière plan un ciel gris uniforme très plat sans aucun relief.

Au tirage, suite à une mauvaise manip de ma part, j'ai sur-exposé avec un fort grade (me souviens plus exactement des détails....) ce négatif. Evidemment l'épouvantail est ressorti complètement bouché/ noir (zone 0 ou I du Zone system), en revanche, comme par magie, toute la profondeur des nuages composant le ciel s'est révélée... j'était bluffé de découvrir tous les plans de profondeur par couches successives des nuages constituant ce ciel, avec des zones denses, d'autres plus claires, des amas cotonneux type cumulus !!!! bref un ciel totalement invisible dans sa structure interne à la fois sur le négatif et dans la prise de vue (visuellement, il était gris plat !!) et pourtant le négatif avait capté cette information.

Je pense que seul le travail à l'agrandisseur peut révéler ce genre de détails, c'est en ce sens que je trouve la numérisation limitée et donc le travail d'interprétation de l'image à tirer.

Bon je pinaille un peu là, c'est mon côté "jusqu'auboutiste" un peu pénible quand je traite une image !!
Précédente

Retourner vers Leica M : divers

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant cette section : Aucun utilisateur enregistré et 2 invités