Comment un Leica peut vous faire rater votre avion...et en Allemagne....Gag !

penher
Avatar de l’utilisateur
Régulier
Messages : 171
Depuis le 30 avr 2011
Morbihan
Vol Lufthansa Paris==> San Francisco avec une escale rapide à Francfort..
Sachant que l'embarquement est à l'autre bout de l'aéroport...qu'il faudra repasser les contrôles de sécurité, nous ne prenons qu'un bagage cabine.
Mon gilet de photographe, avec 2 objectifs, en soute.
Juste mon M10 et un objectif dans mon sac.
Contrôle de sécurité..Scanner..et à la sortie du scanner un employé me dit : "Il faut que nous appelions la police pour vérifier si votre sac ne contient pas d'explosif !!
Le temps passe.....La police arrive ouvre notre sac et sort en souriant le boîtier !..."il est lourd" me dit il...
Est ce la masse du boîtier qui a provoqué l'interrogation ?..
Je lui réponds en souriant (tout le monde était très courtois..) et en plus, c'est fabriqué chez vous !!...
Au pas de course nous avons traversé l'aéroport...L'embarquement se terminait !...
Tout est bien qui fini bien.... :-) !
Heureux de m'inscrire sur ce forum et de partager notre passion.
Blowupster
Avatar de l’utilisateur
Membre des Amis
Messages : 5153
Depuis le 5 juin 2007
Genève Suisse
Pas fan d'être traité comme du bétail alors j'essaye d'éviter de faire escale à Frankfort et d'Heathrow. Pas trop le choix si on va loin depuis un trou comme Genève.
"+1" de la part de : penher
tenmangu81
Avatar de l’utilisateur
Membre des Amis
Messages : 1120
Depuis le 7 jan 2012
Paris
Sur certains vols, scanner le sac qui contient le boitier et éventuellement les optiques ne suffit plus. On m'a fait une fois me remettre en queue de la file de contrôle avec une injonction pas très courtoise de l'agent de sécurité qui m'a dit : "Sortez votre matériel photo du sac, déposez le dans le bac, et repassez le au scanner. Retournez !!".
Sympa.....
Et ce n'était ni à Heathrow, ni à Frankfurt !!
"Les masses sont de plus en plus éclairées, mais les lumières sont de plus en plus basses".
Jean Grenier

Mon site
"+1" de la part de : penher
Laurent B
Avatar de l’utilisateur
Régulier
Messages : 298
Depuis le 17 sep 2013
Orléans
J'ai tendance à sortir mon matos du sac (mais je transporte peu de choses généralement) entre autres depuis mon passage par Helsinki.

Cette fois là, mon sac est repassé 3 ou 4 fois dans le scan, puis les contrôleurs se sont mis à discuter entre eux (dommage je ne parle pas Finnois).
Finalement la plus jeune a été déléguée (à mon avis elle n'avait pas d'enfant donc était la plus sacrifiable :-D ) pour me demander ce qu'il y avait dans mon sac.

Quand je lui ai dit "un appareil photo" (en fait mon Rolleiflex) elle n'a pas eu l'air convaincue, puis a refusé catégoriquement que j'ouvre le sac.
J'ai bien sûr tout de même ouvert ce sac, sorti le boitier mais même là elle ne voyait pas bien comment cette brique pouvait être un appareil.

Je lui ai donc proposé d'ouvrir le boitier, même refus catégorique et limite panique ("purée, faut que ça tombe sur moi, je vais mourir bêtement avec une bombe artisaale"), donc je suis aussi passé outre et lui ai montré l'intérieur vide du Rolleiflex...

Et du coup, soulagement général et j'ai pu embarquer

Je ne ferais pas ça à Paris!
"+1" de la part de : penher
cedric-paris
Avatar de l’utilisateur
Membre des Amis
Messages : 3773
Depuis le 20 oct 2013
Océan Austral
J'ai eu la même chose à plusieurs reprises au Moyen-Orient. Aux rayons X, nos objectifs et boîtiers ne ressemblent pas à ce qu'ils ont l'habitude de voir. C'est une minute de plus et ça se termine par des sourires.
Cédric
"+1" de la part de : penher
Dali
Avatar de l’utilisateur
Messages : 60
Depuis le 12 mai 2010
Philadelphie
Laurent B a écrit :
J'ai tendance à sortir mon matos du sac (mais je transporte peu de choses généralement) entre autres depuis mon passage par Helsinki.

Cette fois là, mon sac est repassé 3 ou 4 fois dans le scan, puis les contrôleurs se sont mis à discuter entre eux (dommage je ne parle pas Finnois).
Finalement la plus jeune a été déléguée (à mon avis elle n'avait pas d'enfant donc était la plus sacrifiable :-D ) pour me demander ce qu'il y avait dans mon sac.

Quand je lui ai dit "un appareil photo" (en fait mon Rolleiflex) elle n'a pas eu l'air convaincue, puis a refusé catégoriquement que j'ouvre le sac.
J'ai bien sûr tout de même ouvert ce sac, sorti le boitier mais même là elle ne voyait pas bien comment cette brique pouvait être un appareil.

Je lui ai donc proposé d'ouvrir le boitier, même refus catégorique et limite panique ("purée, faut que ça tombe sur moi, je vais mourir bêtement avec une bombe artisaale"), donc je suis aussi passé outre et lui ai montré l'intérieur vide du Rolleiflex...

Et du coup, soulagement général et j'ai pu embarquer

Je ne ferais pas ça à Paris!


Meme (mes)aventure au depart de Philadelphie, pas avec un Rolleiflex mais avec un Ikoflex. Le jeune gars qui verifiait mon sac photo a ete dubitatif devant cette "brique" quand je lui ai dit que c'etait un appareil photo. Ouverture du dos, explication succinte du maniement de la bête, ca l'a convaincu et j'ai pu embarquer a temps. Depuis, j'evite les appareils "exotiques"...
"+1" de la part de : penher
mikebrand
Avatar de l’utilisateur
Vieux briscard
Messages : 3247
Depuis le 25 avr 2005
Paris/Antwerpen
Petite discussion avec un agent à l'aéroport d'Amsterdam avant de m'envoler pour Singapour, qui prend le temps de contrôler mon sac, qui contient plus d'une trentaine de films, et on dérive sur la survie de l'argentique et la chance de pouvoir encore shooter au film....
Jamais eu de pb avec les films, par contre plus d'une fois, mes boitiers et optiques étaient passés au contrôle par frottement de petites lingettes quand j'avais encore un numérique (ça doit remonter à bien 7-8 ans..)

Retourner vers Leica M : divers

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant cette section : Aucun utilisateur enregistré et 3 invités