Bonjour à tous , J'ai besoin de conseils

lumiere
    Bonjour à tous , J'ai besoin de conseils
Messages : 49
Depuis le 30 mars 2008
Suisse
:D Bonjour,
Voila j'aurais besoin de conseils avisés...J'ai un sérieux problème de choix de boîtier. Je traine un M4-2 depuis pas mal de temps...Comme il à vraiment vécu et pas mal chutté, il est temps pour moi d'envisager un nouvel achat.
Et c'est la que le problème se pose...J'ai fait de l'argentique j'usqua ce jour mais je fais pas de labo et le labo ou j'allais à fermé... J'ai essayé ailleurs j'en ai pleuré, travail bâclé fotos foutues une impression horrible et le temps perdu à attendre alors j'ai pensé à un numérique un seul peut-être un M9 avec un 35 et voila parceque c'est le seul obj qe j'utilise vraiment. Maintenant je rêve toujours d'un MP mais la je serais aussi tributaire des labos et d'un cout très élevé parceque une bonne photo c'est vraiment pas donné j'ai des amis autour de moi qui crachent comme pas permis sur le numérique
me disant que c'est juste de la daube , que c'est juste du graphisme et basta et que c'est trahir la photo... Bref des propos biens durs Donc j'arrive pas à y voir clair et à faire le bon choix comment faire si on à pas et que l'on ne veux pas avoir plusieurs boîtiers ??? Mon marchant me racontequ'il n'y aura bientôt plus de fils et dégeule déja sur le matériel que lui-même m'a vendu il y à des années en me disant que ce serait pour la vie !!!
Comment faites vous ? ceux qui ont de l'argentique ? vous scannez ? et pour l'impression ?
Et les numériques ? vous avez pas regretté d'être passé à une machine ultra moderne ?
Je précise que mes questions ne sont pas dans le but de provoquer une flambée entre les deux camps mais j'ai vraiment besoin d'y vir clair et je suis pas assez bon pour me faire une idée Quel serait le bon choix si je veux un boîtier M un seul ???
Merci de vos conseil à tous et toutes. :lol:
DARKVADOR
Habitué
Messages : 352
Depuis le 1 oct 2008
Grand Sud
Salut

Excellent état d'esprit que celui de ne pas vouloir "confronter "les deux techniques; :)

Personellement j'utilise (basiquement) le numérique pour le boulot, qui n'a rien à voir avec le traitement d'images, j'utilise juste l'extraordinaire flexibilité de ce média; :arrow:

Sinon je suis et reste photo argentique, "droit dans mes bottes", :lol:

Je n'écoute pas les sirènes, je fais ce que j'aime, par passion, sans prétention aucune; :!:

Avoir un hobbie passion c'est cool dans notre société je trouve :roll: :roll:

Bonne reflexion et bon choix;

dark
dolichocephale
    Re: Bonjour à tous , J'ai besoin de conseils
Avatar de l’utilisateur
Donateur
Messages : 1235
Depuis le 14 mai 2006
Paris
lumiere a écrit :
j'ai des amis autour de moi qui crachent comme pas permis sur le numérique me disant que c'est juste de la daube , que c'est juste du graphisme et basta et que c'est trahir la photo...

Change d'amis.
goldorak
Avatar de l’utilisateur
Régulier
Messages : 114
Depuis le 23 août 2010
Suisse
pour certaine photo je fait en numérique mais c' es tellement rare ...
est il ne faut pas craché dessu et je ne peux pas vu que j' ai fait la campagne de pub pour olympus avec le pen lol

http://www.olympus.fr/consumer/pen_e-pl1.htm?_s_icmp=Corporate_Home_PEN_Banner_P1#chris

mais rien de plus exitant de faire c' es photo et d'attendre d'être dans le labo pour les dev .... en plus au dev tu peux poussez ton film etc etc lui donné ta patte ....

pour les films je pense qu'il y a peu de chance que l' ont en trouve plus ... car plusieurs boite refont des films et certaine mode "LOMOGRAPHIE" fait en sorte que des petits jeunes s' intéresse a l' argentique ... par contre dans mon cas je scan mes photos avec un epson 750 et fait mes tirages avec une canon 9500 pro mark ii ...
et retravaille mes photos sous photoshop "légèrement" en gros je ferai mon travaille de masquage d' accentuation etc etc que j' aurai fait lors d'un tirage argentique...

ce qui me fait gagné du temps .... et permet d' avoir un flux de travaille assez soutenu ... donc dans ma situation je resterai surement a l' argentique pendant de nombreuse années et j' essai de poussé de nombreux pro numérique a passé au joie de l' argentique en faisant des ateliers a thèmes "dev simple a la maison,sténopé,cyanotype" etc etc et de plus en plus d' utilisateur sont conquis ....et j' en suis heureux

je pense que les deux monde sont complémentaire
:wink:
Jeromeaparis
Avatar de l’utilisateur
Spécialiste
Messages : 1070
Depuis le 9 juin 2005
Paris 15
Bonjour,
j'ai un M4-P custom et un M7 quasi neuf, je m'en sers pas beaucoup
depuis que j'ai un M8 silver.

Depuis longtemps je developpais mes films avec des revelateurs que je preparais de temps en pemps moi meme depuis les produits de base.
Je tirais moi-meme, j'avais à l'emplacement de mon clavier ou je tape de suite:
un Leitz focomat 1C 24x36 et un Beseler 23C2 6x6.

Je ne regrette pas le film, j'ai un scanner Nikon VED avec Vuescan pour les negas.
Le labo est remplacé par Capture One, et photoshop pour les scans.
Plus de noir, la "mine" pendant des heures, plus d'odeurs de produits, malgres la ventilation ni de bout des doigts abimés. Plus de nombreuses heures dans le noir à faire des essais pour une seule image...
C'est une nouvelle experience.

Pas de regret, je garde les boitiers films, et les cuves de developpement.
Je fais pas plus de photos en digital que avant avec films.

Le M8 n'est pas un 24x36, ce qui fait que la profondeur de champ est plus grande à cadrage egal. Moi, ca m'arrange, c'est plus rapide en instantané,
mais je comprend que ca peut gener certains et motiver en soi l'achat du M9

Jerome
"...et couper le monde à coup de rasoir afin de voir au fond du fruit le noyau noir, la vie n'est pas la vie que l'on nous fait croire..." (Gerard Manset "Entrez dans le reve").
Phil VDD
Avatar de l’utilisateur
Vieux briscard
Messages : 6109
Depuis le 3 sep 2007
Arquennes
Bonjour "lumière",

je crois que de dire qu'on choisit son camp est une réduction.

La pratique photographique peut s'exercer quel que soit le moyen de capture.
C'est la sensiblilté de celui qui est derrière l'appareil qui compte le plus.

Je ne sais pas quelles sont les possibilités dans ta région mais en ce qui me concerne je fais surtout du noir et blanc en argentique et je développe moi-même le négatif.

En tant qu'amateur, ça permet de pratiquer une activité qui nécessite un tour de main et quelques connaissances.
Le coût du matériel est faible et la satisfaction très grande, pour autant qu'on puisse se remettre en questions et assumer ses responsabilités quand ça ne se passe pas bien.
C'est en tout cas une belle leçon et surtout: c'est pas la faute des autres, si c'est raté.
Si c'est réussi, c'est une victoire!
:)

Il y a un aspect humain, presque philosophique qui vaut mieux que les discours économiques ou technologique qui passionnent.

Quand je fais de la couleur en argentique (et à part avec la pellicule inversible, je suis rarement content), je dépose dans un labo et je demande un développement négatif seul dans le circuit professionnel et sans couper le négatif.

Il faut ensuite scanner et traiter l'image, ce qui est une source d'expérimentation, de recherches, de construction du goût, de composition, ainsi qu'un exercice de soin et de précision.

Gants blancs, dépoussiérage, nettoyage... font appel à l'habileté, la connaissance, la recherche du progrès, l'apprentissage et parfois une forme de "compagnonnage" (ce forum est un réseau riche et dense).

Il est question de se mettre en question.

Se faire livrer le négatif déjà scanné ou imprimé signifie passer outre de cette étape très instructive et la transformer en acte d'achat: ce drame moderne qui réduit tout à un niveau matériel et qui donne selon moi autant d'intérêt à la pratique de la photo que l'achat de pommes de terre.

Avec tout le respect que je porte à la variété "Bintje", "Désirée", "Nicola", "Cornes de gatte", "Esterling" et autre "Ratte".

Ce qui est intéressant c'est de produire et de développer ces variétés de tubercules et de les cuisiner dans un contexte donné.

Et là la science (et donc l'expérience) est incontournable.

Ce qui est formidable c'est que le "numérique" est un apport évident à l'argentique en ce sens que dès lors que le scanner transforme la l'image sur la pellicule photo en fichier numérique, on fait se rejoindre les deux techniques. Cette possibilité de réunion est une force.

Il devient possible de nettoyer, corriger, agir sur certaines zones, plus facilement que sous l'agrandisseur.

Vient ensuite la problématique liée à l'impression des images qui méritent d'être montrées, accrochées, publiées ou vendues.

Certains services "en ligne" sont très performants et on réalise maintenant des travaux photo de qualité. Ca donne aussi du travail au facteur!

Il y a sur ce forum des artisans qui peuvent te proposer ce service dans un cadre professionnel. C'est "tarifé" et donc, on sait à quoi s'attendre. La qualité est au rendez-vous car tu as affaire à une personne et pas à une société commerciale qui aurait pour seul objectif de "faire du chiffre". De soutenir ces artisans a un effet positif sur la qualité de vie.

Sinon, selon les moyens dont tu disposes ou pour le dire mieux, selon tes priorités, il y a la possibilité de travailler sur un écran de référence, calibré, et de réaliser des impressions de très grande qualité à la maison.

Tout cela a un prix et c'est à chacun de définir sa notion de valeur et d'en changer éventuellement.

Certains sont obstinés!

Pour ce qui est de passer au Leica numérique, mon expérience avec le M8 et celle qui suit au M9, m'ont appris que la pratique de la photo numérique n'est certainement pas une trahison de la photographie.

La production d'une image, quand elle est associées à une réflexion artistique, à une recherche graphique, au désir de communiquer ou de témoigner, à la découverte du monde et des êtres qui le peuplent, c'est faire de la photographie.

Il y a des images de fleurs faites au "D-Lux"(*) et qui ajoutent la beauté du regard de leur auteur à celle de la nature.

Quel que soit le moyen technique, la voie.

C'est donc ta propre conception de la photographie qui doit rencontrer l'instrument adapté. Il se fait qu'ici on parle de Leica, mais beaucoup utilisent plusieurs appareils et voyagent dans l'univers de l'image à bord de "vaisseaux" très divers.

Nous avons l'énorme chance de vivre une époque où le choix entre différentes pratiques photographiques est possible.

La disponibilité d'équipements "argentiques" d'occasion n'a probablement jamais été aussi grande et des appareils de rêve sont financièrement accessible à l'amateur.
Paradoxalement, l'offre commerciale pour des appareils bon marché, utilisant les technologies numériques s'est généralisée et le grand public s'est engouffré dans un grand mouvement.
Beaucoup ont dans leurs mains des instruments extrêmement sophistiqués mais peu ont un regard à partager.
Certains ne se cachent pas d'ailleurs, pour affirmer qu'ils n'ont rien à montrer.

Ce qui semble certain c'est qu'on ne s'achète pas un "oeil photographique".

La sensibilité ne s'exprime pas en ISO mais en qualités de coeur, elle se mesure sur l'échelle des degrés de la curiosité, elle repose sur des frissons, des larmes, des joies: ces instants éphémères font la photographie.

C'est le seul conseil que je puisse donner: choisis ton appareil en fonction de la photographie que tu souhaites pratiquer.
Sachant qu'il y a autant d'approches qu'il y a d'histoires personnelles, et que les solutions sont plus nombreuses que les problèmes, il y a matière à expériences.

Tu peux aussi faire réparer et entretenir ton Leica 4-2. Par chance, les Leica vissants et les "M" peuvent être mis dans les mains de spécialistes qui font des merveilles sur des appareils qui ont 80 ans.

La disponibilité de Leica M8 d'occasion à des prix très raisonnables permet aussi de se faire une idée à propos des "M-numériques". Le M9 est, selon moi, plus difficile à maîtriser en ce sens qu'il exige encore plus de son opérateur.

Bonne chance dans la recherche que tu entreprends.





(*) certains disent dans le cas de ces appareils "Panasonic rebadgé" et m'inspirent des frayeurs: comme si on voulait de la marque "pure race".
"Toute photographie est une fiction qui se prétend véritable. (...) la photographie ment toujours, elle ment par instinct, elle ment parce que sa nature ne lui permet pas de faire autre chose." Joan Fontcuberta
MonsieurHarold
    Re: Bonjour à tous , J'ai besoin de conseils
Avatar de l’utilisateur
Vieux briscard
Messages : 3140
Depuis le 30 juin 2009
Paris
... Tant de choses à dire sur le sujet ! ...

Je me rapprocherais clairement du point de vue de Phil VDD concernant le traitement de l'argentique :

Phil VDD a écrit :
[en] noir et blanc en argentique et je développe moi-même le négatif.

et
Phil VDD a écrit :
Quand je fais de la couleur en argentique, je dépose dans un labo et je demande un développement négatif seul dans le circuit professionnel et sans couper le négatif.

Il faut ensuite scanner et traiter l'image, ce qui est une source d'expérimentation, de recherches, de construction du goût, de composition [...]


Intégrer chez soi un maximum d'étapes de traitement des négas permet de maîtriser (ou tout du moins d'essayer) l'ensemble des étapes de la construction d'une image. Et chaque étape compte !

Pour moi, limiter la photo à la simple prise de vue est très réducteur.
Une image trouve sa profondeur, sa finesse, une partie de son sens, etc. qu'avec la post production.

J'ai toujours eu la sensation que travailler avec un labo était possible mais que trouver le "bon" labo tenait du miracle. Il faudrait trouver LA personne qui sache exactement ce à quoi tu pensais au moment où tu as posé le doigt sur le déclencheur...

Même si ma mère savait utiliser des Paterson.... Non, non, pardon, je divague...
:wink:

Et malheur à ceux qui hurlent/argumentent le négatif intouché et intouchable...
A ceux-là, je leur demande de m'écrire une liste entière de ce qui est possible de faire sous un agrandisseur. Et la liste est longue ! On le sait tous.


Si je continue à dérouler les points que tu abordes :
lumiere a écrit :
:j'ai des amis autour de moi qui crachent comme pas permis sur le numérique me disant que c'est juste de la daube


et là je me permets de citer quelqu'un d'autre en soulignant son point 3 ou 4 fois :
dolichocephale a écrit :
Change d'amis.


Dire que tout est merdique en numérique tient de l'absurdité la plus totale...
Je ne m'étendrais pas sur ce point mais je trouve que ce genre d'avis hyper tranché fait carrément flipper (et pourtant je ne fais que de l'argentique...).

Regardons nos (mes) idoles... Mais pour ne citer que Steve McCurry, il a travailler pendant des années à la Kodachrome et aujourd'hui il traîne un H4D...
(On ne joue pas dans la même cour, c'est sûr... :? )



Enfin tu sembles dire que le traitement argentique te coûte cher. Si je peux me permettre :
Combien coûte un M9 + 35mm ?
Aux bas mots 7000€, disons 6000€ d'occasion.

Et surtout : Combien de temps vas tu pouvoir l'utiliser ?
Et c'est là que le bât blesse... L'amortissement d'un tel objet est vraiment tendu en tant qu'amateur (je trouve).

Car, que l'on soit clair, ces petites bêtes numériques bourrées d'électronique ne dureront jamais autant que ton M4-2...

Tu en auras plié des M9 avant de jeter ton M4-2 ! :wink:


Personnellement, j'ai fait le choix de l'argentique pour de pures raisons financières.
Si demain je gagne au loto (à l'euromillions, soyons fous !) j'irai directement m'acheter un M9.
(Et j'aurais même pas besoin de l'attendre... contrairement à certains... :wink:)

En attendant, mon petit M argentique me convient très bien.
Je n'ai pas l'impression de mettre ouvert les veines pour me le payer (ou presque pas).


PS : Peut être celui là ? A voir...

PS2 : par contre le M8... J'ai essayé et :?
lumiere
    Merci à vous tous
Messages : 49
Depuis le 30 mars 2008
Suisse
Merci de votre aide j'y vois plus clair ,en fait je vais faire avec les moyens du moment et on verra :wink:
Fox-1
Habitué
Messages : 485
Depuis le 17 sep 2009
PARIS
J'adore les mecs qui crachent sur le numérique... Un peu les vieux briscards d'un temps révolu... N'est pas Cartier-Bresson qui veut !
Un peu comme certains Leicaistes qui dénigrent les japonais car il croient que parce qu'ils ont une pastille rouge sur leur boitier, leurs photos n'en seront que meilleures...
Risible ou ridicule, j'hésite...
Il faut vivre avec son temps !
Je n'ai jamais fait d'argentique et cela ne me manque pas le moins du monde.
Maintenant, pour avoir un M9 et un 35 Summicron, je n'arrive pas à m'y faire... préférant, et de loin, mon D3x et même mon fabuleux GF1.

Bref, essaye de t'en faire prêter un avant de finaliser ton achat.
MonsieurHarold
Avatar de l’utilisateur
Vieux briscard
Messages : 3140
Depuis le 30 juin 2009
Paris
Non...

Il ne faut pas cracher sur le numérique mais il ne faut pas non plus dénigrer l'argentique en disant que c'est dépassé.

L'argentique c'est la magie !

Je pense qu'il faut faire les deux en fait.
Yannick O.
Avatar de l’utilisateur
Vieux briscard
Messages : 3181
Depuis le 3 jan 2010
Paris
Il faut surtout faire ce qu'on a envie de faire, et laisser les autres en faire autant. Prétendre que l'argentique est dépassé est tout aussi stupide que d'affirmer que le numérique, c'est nul ; a fortiori dans le cadre de discussions entre amateurs.
Fox-1
Habitué
Messages : 485
Depuis le 17 sep 2009
PARIS
Yannick O. a écrit :
Il faut surtout faire ce qu'on a envie de faire, et laisser les autres en faire autant. Prétendre que l'argentique est dépassé est tout aussi stupide que d'affirmer que le numérique, c'est nul ; a fortiori dans le cadre de discussions entre amateurs.


Bizaremment, je ne connais aucun photographe pro qui shoote encore à l'argentique...
Merde !!! Il faut d'urgence dire à Lachapelle et à Harcourt qu'ils se sont gauffrés et qu'ils doivent d'urgence repasser au film ! D'urgence !!!! :roll:
MonsieurHarold
Avatar de l’utilisateur
Vieux briscard
Messages : 3140
Depuis le 30 juin 2009
Paris
Fox-1 a écrit :
Bizaremment, je ne connais aucun photographe pro qui shoote encore à l'argentique...


Énormément de pros bossent encore au film.
Phil VDD
Avatar de l’utilisateur
Vieux briscard
Messages : 6109
Depuis le 3 sep 2007
Arquennes
Fox-1 a écrit :
Bizaremment, je ne connais aucun photographe pro qui shoote encore à l'argentique...


Raymond, explique-leur...
:D :lol:
"Toute photographie est une fiction qui se prétend véritable. (...) la photographie ment toujours, elle ment par instinct, elle ment parce que sa nature ne lui permet pas de faire autre chose." Joan Fontcuberta
Fox-1
Habitué
Messages : 485
Depuis le 17 sep 2009
PARIS
Et ils bossent au Leica parce-que-c'est-forcément-plus-beau-et-plus-pro-parce-que-j'ai-une-pastille-rouge-sur-mon-boitier ?
(ceci est une simple question bien sûr...)
Suivante

Retourner vers Leica M : boîtiers

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant cette section : Aucun utilisateur enregistré et 12 invités