Et si on parlait des M numériques sans écran?

Alesane
Avatar de l’utilisateur
Membre des Amis
Messages : 66
Depuis le 11 juil 2013
Beauvais
Mais c'est prévu pour très bientôt. Déjà quand j'avais upgradé mon ME suite aux problèmes qu'on connaît, je voulais prendre un MD mais ce n'était pas possible. Donc, cette fois-ci, je ne passe pas à côté.
Fred_G
Avatar de l’utilisateur
Habitué
Messages : 441
Depuis le 15 oct 2015
Nantes
Touyout a écrit :
Je pense que les aprioris sur ce boîtier sont dûs plus à une méconnaissance des possibilités de ce fantastique appareil plutôt qu’a un véritable fondement.

Personnellement, je pense que les a priori, voir parfois même le rejet, sont plus liés aux limites qu'apporte l'absence d'écran aux yeux de ceux qui ont vécu la photo numérique comme une libération.

Du temps de l'argentique, faire des photos techniquement correctes demandait une certaine réflexion, et une bonne dose d'"abstraction". Il fallait maitriser l'exposition, la mise au point et le cadrage sans possibilité de vérifier la pertinence de ses choix. La visualisation immédiate des photos prises rend l'acte photographique beaucoup moins engageant, puisque les erreurs peuvent être immédiatement identifiées et corrigées.

J'ai commencé la photo en argentique et j'en fais encore beaucoup. Au delà des différences de "rendu", je crois que ce qui la différencie le plus de la photo numérique est cette absence de visualisation immédiate qui oblige à être toujours tourné vers les prochaines photos à faire plutôt que sur celles qui sont déjà faites. Ça change complètement le comportement que l'on a pendant une prise de vues (pour tout dire, je trouve ça très reposant).

Je n'ai pas de M numérique, parce que je n'en ai pas les moyens, mais celui qui me fait le plus rêver est le M10-D ! Parce que, pour paraphraser Alesane, il a tous les avantages de l'argentique avec les avantages du numérique.
There's no dark side of the moon, really. Matter of fact, it's all dark.
"+1" de la part de : Touyout
Poulin52
Membre des Amis
Messages : 47
Depuis le 20 juil 2018
Haute Marne
Je me pose un peu la question...le "gap" est vraiment significatif entre le MD 262 et le M10 D ?
--LEICA M6 // VOIGTLANDER 50mmF1.5 // VOIGTLANDER 35mmF1.4--
--LEICA Q2--
michaelknight00
    Re: Et si on parlait des M numériques sans écran?
Régulier
Messages : 204
Depuis le 30 nov 2015
Haute-Savoie
Il semblerait que non : )
Par contre comme indique précédemment, il y a un vrai gap sur la capacite de la batterie. Et je peux confirmer, j'utilise mon MD durant des semaines avant d'avoir a me soucier de la batterie. J'ai meme pris la mauvaise habitude de ne plus du tout verifier le niveau de batterie quand je sors ! Je ne me suis pas encore fait avoir, mais ca va surement arriver un jour...
a.noctilux
Avatar de l’utilisateur
Membre des Amis
Messages : 8007
Depuis le 9 mars 2007
Montpellier
Poulin52 a écrit :
Je me pose un peu la question...le "gap" est vraiment significatif entre le MD 262 et le M10 D ?


Pour moi la différence n'est pas assez significative pour passer de M-D(typ 262) au dernier M10-D.
C'est au niveau de l'utilisation de chacun d'en décider : besoin de Fotos, EVF ? , mieux tenir ? avec moins d'épaisseur et "faux-levier".

Pour moi, l'affichage sur le dos de l'ISO du M-D (sans possibilité d'Auto-ISO que je n'utilise jamais) est plus "naturel" (comme sur un M à film habituel).

Pour faire un bracketing simple sur M-D, je passe en manuel et fais varier tout simplement le curseur ISO au dos (ce geste m'est devenu familier depuis quelque temps).
Possibilité, en cas de besoin de "jouer sur 1/3 EV" (rare besoin mais possible ! sauf à 200 ISO).

Enfin, je comprends très bien le bien fondé du M10-D sur l'utilisation possible de Visoflex 020.
Alesane
Avatar de l’utilisateur
Membre des Amis
Messages : 66
Depuis le 11 juil 2013
Beauvais
Bonjour,

Personnellement, l’écart entre le MP 240 et le M10 ne m’a jamais paru justifier de quitter le premier pour le second. Je pense donc qu’il en est de même pour le MD et le M10D.
Touyout
    Re: Et si on parlait des M numériques sans écran?
Avatar de l’utilisateur
Spécialiste
Messages : 1397
Depuis le 3 août 2012
Mons
En terme d’image, ou d’autonomie franchement en effet rien ne justifie le changement. Et si on est pragmatique on ne doit pas changer.

Ce qui par contre peut influencer lorsque la photographie est autre chose que la prise d’image (avec tout ce qui peut être superflu et/ou superficiel) c’est:

Un look / qualité / ergonomie
Une compacité
Le viseur
Le Wifi et l’application Fotos et ce qu’elle permet en matière de réglages / prise de vue / visualisation
La possibilité de monter l’EVF
Une montée légèrement (mais légèrement) meilleure en iso

Et... c’est tout.
Apple, le beau et le bon matos...
Savoir gérer ses frustrations est la plus grande qualité de l'homme civilisé.
Alesane
Avatar de l’utilisateur
Membre des Amis
Messages : 66
Depuis le 11 juil 2013
Beauvais
Bonjour,

Un retour d'expérience sur une première demi-journée avec mon M10-D. Une surprise en le déballant, il n'y a pas de mode d'emploi papier dans le coffret, simplement un mode d'emploi succinct sur 6 pages ! Pour quelqu'un qui achète là son premier M, c'est un peu limite. Heureusement le mode d'emploi intégral est sur Leica Fotos et sur :vivesummilux:

Le paramétrage de base me va, j'ajoute simplement les Jpeg aux dng (les dng sont paramétrés seuls d'origine). Curieusement le boîtier me paraît moins lourd que celui du M10 normal qui m'avait paru, lorsque je l'avais essayé, de la densité d'une enclume. Après vérification, les deux boîtiers font le même poids.

Sur le terrain :
- Tout d'abord, on a l'impression d'avoir un argentique entre les mains. Le gabarit y est évidemment pour quelque chose, mais certainement aussi le fait qu'il n'y ait plus d'écran ni de menus. La seule différence avec l'argentique est qu'on peut à tout moment modifier la sensibilité alors qu'on ne peut le faire que tous les 20 ou 36 clichés en argentique (ou alors à nos risques et périls lors du développement).
- Le viseur est agréable, mais j'avoue ne pas avoir trouvé de grande différence par rapport au MP 240.
- Le faux levier d'armement ne m'a pas servi, mais ne m'a pas gêné non plus.
- Le déclencheur est extraordinaire, doux, précis et très très silencieux. Ça, c'est un réel point fort de ce boitier qui apporte un réel confort et qui le rend très agréable à utiliser.
- J'ai fait 164 clichés et au final le niveau de la batterie est de 75%, en laissant le boîtier toujours allumé mais sans utiliser la wifi, et bien sûr sans Visoflex. Ça laisse augurer une autonomie satisfaisante.
- A la visualisation des Jpeg sur ordinateur, il s'avère que tous les clichés sont un peu sous-exposés. Lorsque j'ai déballé le boîtier, la roue de correction de l'exposition était mise sur +2EV mais je l'ai remise à 0. Erreur ! Par contre, j'ai très peu de déchet (2 erreurs d'expo, et c'est tout).

En conclusion, c'est assez difficile à expliquer mais je dirais simplement que ce fut un moment très agréable, sans chercher à analyser plus avant cette sensation. A confirmer sur des journées entières de prises de vue.

Georges
Précédente

Retourner vers Leica M : boîtiers

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant cette section : Poulin52 et 9 invités