1607 résultats trouvés

Revenir à la recherche avancée

Défaut ?

On peut en effet considérer ce problème de fuite comme un défaut de conception du M5, d'autant que la forme du voile est identique sur plusieurs appareils. Leitz à l'époque a tardivement, 1975, trouvé la parade en allant jusqu'à proposer tissu et colle spécifiques pour réparation.
Ce qu'il faut noter c'est la constance de ce voile, toujours le même au même endroit, sur plusieurs appareils mais n'apparaissant que sur certaines prises de vues. Tout dépend de la qualité de lumière extérieure, de son intensité et de son orientation vers la fenêtre du télémètre. J'ai noté pour ma part l'apparition de ce voile en lumière extérieure à mi journée très ensoleillée. C'est dire que le passage de la fuite devait être infime. L'orientation de l'appareil au moment de la prise de vue peut peut-être expliquer aussi cette inconstance. Il m'est arrivé de faire un film entier avec l'apparition du voile que sur quelques prises de vues d'une même scène, tout le reste du film étant indemne.
par Jean
mercredi 28 novembre 2018 - 22:05
 
Forum: Leica M : boîtiers
Sujet: M5 quelques questions, réservées uniquement à la technique.
Réponses: 266
Vus: 37310

Incidence de la lumière

FRISCO a écrit :
Merci Jean pour ces informations fortes intéressantes.
Je viens de faire le test sur mon M5, RAS


Pour faire le test dans les règles de l'Art il faut certes occulter la fenêtre du télémètre en la rendant totalement étanche à la lumière, mais aussi charger un film et exposer l'appareil en lumière assez forte type lumière du jour au soleil, en l'inclinant dans tous les sens. Faire avancer le film et recommencer. Puis développer le film.
En effet la pénétration de la lumière invisible à l'oeil nu, ne peut se faire que sous certaines incidences. C'est vraiment piègeux. :wink:

Mais en vérité compte tenu sur ce que nous savons sur l'allure de la fuite sur un négatif, il est inutile d'occulter la fenêtre du télémètre. Dès lors que l'on retrouve le film voilé de cette manière après une utilisation en pleine lumière et dans différentes circonstances, le diagnostic devient évident et nous en connaissons la thérapeutique. :cool:
par Jean
dimanche 25 novembre 2018 - 21:32
 
Forum: Leica M : boîtiers
Sujet: M5 quelques questions, réservées uniquement à la technique.
Réponses: 266
Vus: 37310

Fenêtre du télémètre

Bonjour à tous,

J'ai raconté quelque part mes déboires avec Photo Suffren et mon M5 il y a plus de dix ans, Gérard Métrot venait de passer la main. Le SAV de Solms prit la suite mais le technicien compétent sur les M5 que je connaissais n’était plus là. Il venait de prendre sa retraite.
Le M5 donc me fut retourné avec toujours le même problème et une facture de révision totale conséquente !
Marc Nicolas avec qui j'entretenais les meilleurs liens d'amitié, refusait de dépanner les M5 au prétexte qu'il n'avait pas été formé dessus. Je dis "prétexte" car cet homme adroit et ingénieux aurait été tout à fait capable de régler le problème, mais il était comme cela Marc.
Devant le récit de mes ennuis il sortit de ses archives ces pages explicatives que je vous mets en pièces jointes. Je renvoyais mon boîtier au SAV de Solms avec ces documents qui devaient être ignorés, puisque la réparation put enfin être faite correctement !
Je vous les transmets à mon tour à toutes fins utiles, accompagnés d'une des photos avec ce voile tout à fait caractéristique. C’était au retour de la première intervention à Solms. Rien n’avait été réglé.
Maintenant si vous ne voulez pas dépenser des sommes folles en envoyant vos appareils au SAV de Wetzlar, je vous engage à trouver un réparateur aguerri connaissant bien les M5, Gérard Métrot (Atelier GMS) me paraissant actuellement le seul à pouvoir régler ce problème délicat, et à un tarif acceptable.
Bonne chance.





par Jean
dimanche 25 novembre 2018 - 17:40
 
Forum: Leica M : boîtiers
Sujet: M5 quelques questions, réservées uniquement à la technique.
Réponses: 266
Vus: 37310

Du M8 au M10

Richard est dans le vrai :neutral:
Ces propositions d'échanges avaient été mises en place quand le M8 s'était mis à présenter des taches brunes sur l'écran LCD. Leica était incapable de les remplacer le stock de LCD neufs de rechange s'étant rapidement épuisé. A cette époque Leica dépité, proposa un échange contre un M9 avec une soulte tout à fait raisonnable qui d'ailleurs avait créé quelques remous dans les CCL pour concurrence déloyale. Depuis après les problèmes de capteur du M9 que l'on sait, s'est progressivement installé un système de vente directe par remplacement d'un ancien appareil numérique par les modèles encore fabriqués dont le plus récent. Mais le montant de la soulte a bien changé ! Andreas Kaufmann s'y entend en matière de business. :shock:
par Jean
samedi 21 juillet 2018 - 5:03
 
Forum: Leica M : boîtiers
Sujet: capteur M9 victime de corrosion et offre de reprise
Réponses: 60
Vus: 3782

Plaque Aluminium

Merci pour cette réponse précise et illustrée. :wink:
Voilà qui confirme les dires de Rogliatti et l'analyse de J.Ph. C'est donc bien de l'aluminium.
Une information que seul Rogliatti souligne. Je ne l'ai trouvée nulle part ailleurs.
par Jean
jeudi 5 juillet 2018 - 21:18
 
Forum: Leica à vis
Sujet: Leica transformé, "amélioré", converti
Réponses: 38
Vus: 3700

Leicas américains

Je reviens sur le Leica II de Liègeois pour y mettre mon grain de sel !

Ce que l’on sait :

Durant les années 40 Leitz New York se chargea de monter quelques modèles de boîtiers en versions chromées à partir vraisemblablement d’un surplus de pièces de rechanges dont cette agence disposait, le blocus économique interdisant toute importation en provenance d’Allemagne dès fin 41.

Ce furent le Leica II Model D et le Standard Model E. Ils étaient alors équipés du 3,5/50 Velostigmat de Wollensak-Rochester, aux allures d’Elmar 3,5/50.

Ces boîtiers reconstitués le furent avec la seule ceinture disponible sur place, celle du Leica III Modèle F.
Dès lors il fallut occulter par un bouchon l’orifice de la ceinture du Leica III prévu pour la commande des vitesses lentes.
Pour ce faire Leitz NY conçut une plaquette ronde, pleine, chanfreinée recouvrant l’orifice déshabité. Elle fut alors fixée par trois vis apparentes, sans grand souci esthétique, en lieu et place de l’habituel support du tambour de réglage des vitesses lentes du Leica III.

Après la guerre, quelques « Leicas américains », D et E continuèrent à être montés à NY pendant peu de temps mais, avec une ceinture dédiée normale pour ces boîtiers, sans orifice à boucher. Ces derniers exemplaires étaient recouverts d’une vulcanite « Shark Skin ».

Cette histoire particulière, conséquence de la 2nd guerre mondiale, fait de ces D et E des modèles intéressants et assez rares.

Ce que l’on peut penser :

Rien en effet nous interdit maintenant d’imaginer que Leitz NY, détenant l’ensemble des pièces constitutives des Leica II et Standard, pouvait transformer des boîtiers IA en Modèles D et E, mais uniquement en versions chromées, avec cette pastille occultante caractéristique, signant un modèle « Made in USA ».

Enfin :

Frisco nous fait remarquer que la couronne du déclencheur que l’on trouve sur le boîtier de Liégeois est très spécifique des modèles américains. Il a raison.

Leitz NY a conçu un déclencheur en cupule, pas très beau, sorte de « Soft Release », nomenclaturé SOREI. Mais ce peut être aussi une cupule simple de même allure, autour du déclencheur d’origine, répertoriée PROCU.


Une question pour Liégeois qui a l’appareil en mains.

G. Rogliatti dans son livre « Leica The First 70 years » nous dit que la rondelle plate tenue par trois vis pour camoufler le trou sur la ceinture destinée à l’origine au IIIF, est en aluminium ! 
Est-ce cela ? L’habillage général étant en laiton chromé. C’est assez surprenant que cette plaquette ronde soit en aluminium, véritable faute de goût ! Bien sûr c’était la guerre en Europe avec ses restrictions en matières premières, mais ce n’était pas le cas aux US.

Merci pour sa réponse.
par Jean
jeudi 5 juillet 2018 - 8:02
 
Forum: Leica à vis
Sujet: Leica transformé, "amélioré", converti
Réponses: 38
Vus: 3700

Aller au message

FRISCO a écrit :
Bonjour Jean

Je sais pas si cela correspond tout à fait à ce que vous pensez ou si çà peu aider mais nous avions un abordé un peu le sujet de cette pastille sur un autre fil.

Cordialement

viewtopic.php?f=26&t=84442&p=1191239&hilit=FRISCO#p1191239

Bonjour Frisco,
Le signalement que vous me faites du Fil "Leica transformé amélioré" me permet de voir la photographie du Leica N° 33831 d'amansjeanphilippe
C'est effectivement une transformation d'un IA en IID, mais c'est loin d'être un If. C'est toujours un Couplex mais synchronisé artisanalement au 1/20ème par un réparateur indépendant comme cela se faisait à l'époque après la guerre hors Wetzlar. Cela permettait à cette vitesse d'avoir le rideau entièrement ouvert le temps d'un éclair de flash, nouveauté d'après guerre. On obtenait ainsi à bon compte la possibilité d'utiliser un flash électronique.

Je me pencherai plus tard sur le fil consacré au boîtier "américain" que je n'avais pas remarqué. :???:
par Jean
samedi 30 juin 2018 - 13:31
 
Forum: Leica à vis
Sujet: C'est-y pas beau un vissant ?
Réponses: 1507
Vus: 101008

Rep : IIIF transformé en IIf Synch

DRUON a écrit :
Jean a écrit :
DRUON a écrit :
Bonjour.
Attention Dopacosum, il va falloir réviser! :lol:
c'est un IIf sync . L'arrondi autour de l'objectif indique qu'il s'agit d'un 1A transformé en IIf .

L'objectif est un Hektor 6,3/28. Le plus grand angle , pour l'époque. ( 1933)

La prochaîne fois, c'est l'heure de colle!
en attendant: y'a lecture: :lol:

http://www.summilux.net/avis/index.php


Il me semble que ce n'est pas exact. Compte tenu de la présence d'une pastille occultant l'emplacement des vitesses lentes s'il s'agit bien d'un IIf Synch selon la teminologie de Leitz de l'époque, cette transformation n'a pu être faite qu'à partir d'un IIIF noir laqué. Je ne vois pas d'autre alternative. Il serait intéressant de connaître le numéro de ce boîtier pour confirmer, mais je serais surpris qu'il en soit autrement. :cool:


Bonjour Jean!
Très désireux de connaître votre verdict éclairé. J'avais suivi votre avis sur les fils consacrés aux vissants, pour l'identification. Si celà peut vous aider, j'ai démonté la ceinture et n'ai pas vu, une fois la vulcanite enlevée, de cercle au dos, comme sur les IA. En revanche, le n° a bien été reproduit sous la semelle.
Le n° en image:



Merci pour cette image et ses commentaires. Elle me permet d'affiner ma première réponse.
Votre boîtier, très beau,est un II Synch, issu de la transformation d'un I A de 1929.
C'est dire qu'il a l'aspect général d'un Leica "court" avec une platine supérieure surmontée d'un capot de viseur télémétrique amovible transformé pour recevoir le disque des vitesses synchronisées et les marquages des réglages en fonction des types d'ampoules de flash. Remarquons qu'à partir du IIIc les boîtiers sont plus long de 3mm, capot et platine étant usinés d'un seul bloc.
La disparition de l'orifice de visite sur la face postérieure qui existait sur le IA originel est dans l'ordre des choses puisque Leitz lors de la transformation en II Synch utilisait une ceinture de III ou IIIa où il n'y avait pas d'orifice permettant le réglage du tirage du boîtier, mais ou bien sûr il fallait occulter l'emplacement dédié au tambour de réglage des vitesses lentes.
Un numéro identique à celui du capot écrit au crayon à l'intérieur de la semelle souligne l'appartenance de cette semelle au boîtier qui recevra un capot avec le numéro du IA comme c'était usage à Wetzlar.






:iboitier: Panasonic DMC-FZ48

Merci Jean , pour vos lumières.
par Jean
samedi 30 juin 2018 - 12:56
 
Forum: Leica à vis
Sujet: C'est-y pas beau un vissant ?
Réponses: 1507
Vus: 101008

Aller au message

amansjeanphilippe a écrit :
Hello
mon 1 de 1930 N°33831 transformé en IID a aussi cette pastille occultant l'emplacement des vitesses lentes et dispose d'une ceinture shark-skin et synchro de IF
J.Ph.

Bonjour J.Ph.

Une photo de votre LeIca II Modèle D issu d’un Modèle A puis équipé secondairement d’une synchronisation flash de If m’intéresserait beaucoup. En effet Leitz ne prévoyait pas ce type de transformation à partir des Leicas dits « courts ». (ceinture de 3mm de moins que les c puis les f) en un If synch.
A partir des modèles du A au G dits « courts » (par opposition aux « longs » ayant une ceinture de 3 mm de plus à partit du IIIc), on ne pouvait obtenir de Leitz que des transformations en II Synch ou IIIa Synch.*
Ce n’est qu’à partir du Ic que cette transformation en If était prévue avec la pastille en lieu et place du tambour des vitesses lentes supportant la prise de flash.
Donc que s’est-il passé avec votre IA N° 33821 ? Il présente une hybridation non offerte par le SAV de Wetzlar.
Je ne comprends pas aussi comment une ceinture courte puisse être enrobée d’une vulcanite « peau de requin » qui n’est apparue que sur les Leicas dits « longs » avec le boîtier IIIc.
Je vous mets en pièce jointe une copie de la page 142 du « Leica The First 70 Years par Rogliatti », édition de 1995.
Ce retour aux sources me permet de corriger une erreur que j’ai commise hier en parlant d’un Leica III alors qu’il s’agissait vraisemblablement d’un IIIa. Leitz ne proposait pas de transformation à partir du Leica III modèle F, ce qui est assez surprenant.

par Jean
samedi 30 juin 2018 - 11:30
 
Forum: Leica à vis
Sujet: C'est-y pas beau un vissant ?
Réponses: 1507
Vus: 101008

IIIF transformé en IIf Synch

DRUON a écrit :
Bonjour.
Attention Dopacosum, il va falloir réviser! :lol:
c'est un IIf sync . L'arrondi autour de l'objectif indique qu'il s'agit d'un 1A transformé en IIf .

L'objectif est un Hektor 6,3/28. Le plus grand angle , pour l'époque. ( 1933)

La prochaîne fois, c'est l'heure de colle!
en attendant: y'a lecture: :lol:

http://www.summilux.net/avis/index.php


Il me semble que ce n'est pas exact. Compte tenu de la présence d'une pastille occultant l'emplacement des vitesses lentes s'il s'agit bien d'un IIf Synch selon la teminologie de Leitz de l'époque, cette transformation n'a pu être faite qu'à partir d'un IIIF noir laqué. Je ne vois pas d'autre alternative. Il serait intéressant de connaître le numéro de ce boîtier pour confirmer, mais je serais surpris qu'il en soit autrement. :cool:
par Jean
vendredi 29 juin 2018 - 22:22
 
Forum: Leica à vis
Sujet: C'est-y pas beau un vissant ?
Réponses: 1507
Vus: 101008

Aller au message

C'est vrai qu'il n'est pas cher, mais quel est son état ?
par Jean
jeudi 28 juin 2018 - 1:18
 
Forum: Occasions - Renseignements
Sujet: Leica Leitz Summaron 2.8cm f5.6 LTM m39
Réponses: 6
Vus: 552

Aller au message

Personnellement je ferai le choix d'un MP240, mais "les conseilleurs ne sont pas les payeurs". Ce n'est que mon avis et il est toujours facile de disposer de la bourse des autres.
A vous donc de voir.
Faire réparer le M9 est aussi une option car c'est quand même un excellent boîtier avec lequel on obtient des résultats magnifiques. En outre pour qui les apprécie il est esthétiquement plus proche des M classiques avec le viseur optique télémétrique ,spécifique de ces boîtiers. :cool:
par Jean
mercredi 27 juin 2018 - 18:26
 
Forum: Leica M : boîtiers
Sujet: capteur M9 victime de corrosion et offre de reprise
Réponses: 60
Vus: 3782

Aller au message

C'est bien le MP 240 qu'il est préférable d'acquérir, amélioration du M 240. D'où ma suggestion. :wink:
par Jean
mercredi 27 juin 2018 - 16:50
 
Forum: Leica M : boîtiers
Sujet: capteur M9 victime de corrosion et offre de reprise
Réponses: 60
Vus: 3782

Aller au message

Et pour un M-P 240 soulte de combien ?
par Jean
mercredi 27 juin 2018 - 16:32
 
Forum: Leica M : boîtiers
Sujet: capteur M9 victime de corrosion et offre de reprise
Réponses: 60
Vus: 3782

M240 contre M9

pharaon a écrit :
Je ne pardonnerai cependant jamais à Leica de ne pas avoir prévenu ses clients enregistrés des problèmes de capteur et de l'offre limitée dans le temps du changement de capteur gratuit.
Gilles


Bonjour Gilles,

Là je m'inscris en faux car Leica plusieurs mois à l'avance, il y a un an environ, a annoncé via son site qu'à partir d'une date précisée le capteur des M9 ne serait plus remplacé gratuitement.
J'ai bénéficié il y a trois ans de la même proposition d'échange de mon M9 P contre un M240 plus une soulte équivalente à l'actuelle. J'ai accepté et je ne l'ai pas regretté car c'est quand même une belle évolution du boîtier M numérique. Ce sont deux boîtiers différents et le M10 n'a pas toutes les fonctionnalités d'un M240. Je n'a! eu aucun problème depuis.
Je tenterai cependant d'avoir un M P 240, si Wetzlar le veut bien ce qui peut être difficile car les teutons sont têtus et si ce n'est pas prévu on ne déroge pas à la règle ! :roll: Quant aux subtilités entre CCD et CMOS quitte à passer pour un béotien je n'ai guère vu de différences. Je fais moi même mes tirages et impressions après conversion avec Camera Raw des fichiers pris en Raw.
par Jean
mercredi 27 juin 2018 - 13:11
 
Forum: Leica M : boîtiers
Sujet: capteur M9 victime de corrosion et offre de reprise
Réponses: 60
Vus: 3782
Suivante

Revenir à la recherche avancée