LEICA
Accueil Dictionnaire

 

O

    Objectif

      Un objectif est, sur le plan théorique, assimilable à une lentille convergente (certains objectifs rudimentaires sont d’ailleurs constitués d’une lentille convergente unique) ; cette lentille fait converger les rayons lumineux, qui forment une image à leur intersection, inversée (haut en bas) par rapport à la réalité. Dans le cas d’un appareil photographique, cette image est recueillie par le film.
      Un objectif comporte généralement une association souvent complexe de plusieurs lentilles (convergentes et divergentes), destinée à corriger les défauts affectant l'image.
      Deux paramètres caractérisent un objectif : sa distance focale et son ouverture ; il comporte généralement une rampe hélicoïdale de mise au point et un diaphragme.

    obturateur

      Dispositif mécanique permettant de laisser la lumière impressionner le film d'un appareil photographique pendant un temps défini. Un obturateur permet généralement plusieurs vitesses d'obturation ("instantané") et peut demeurer ouvert pendant un temps plus long et variable ("pause"). Il existe deux types essentiels d'obturateurs : central (situé à l'intérieur de l'objectif) et focal (dit "à rideau", c'est le cas du Leica).

    OKARO

      OKARO/14058 (code Leitz à cinq lettres, puis référence numérique)
      Petit filtre orange à emboîter sur l’un des deux verres antérieurs du télémètre pour en augmenter le contraste.
      Destiné aux modèles Leica IIIb, IIc, IIIc, IIf et IIIf. Commercialisé par Leitz à partir de 1939, chromé.

    OKBZO

      OKBZO/14064 : lentille correctrice convenant au Leica IIIg (monture à emboîtement coiffant les oculaires jumelés), selon plusieurs corrections sphériques (de -5 à +4 dioptries).

    OLEYO

      Appareil photographique permettant de prendre une seule image, commercialisé par Leitz en 1934 (code Leitz à cinq lettres). .

    OLIGO

      L’OLIGO (code Leitz à cinq lettres), introduit en 1934, est nommé en français "dispositif mono-vue". C’est en quelque sorte une chambre miniature sur laquelle se montent à l’avant divers objectifs pour Leica, à l’arrière un dépoli de mise au point auquel on substitue ensuite un châssis (avec volet) recevant un petit morceau de film (qu’il faut évidemment charger dans le noir) correspondant à une seule image 24x36 mm (portant donc sur 8 perforations). L’obturateur est un obturateur central Ibsor (1 seconde à 1/125ème et pause) qui coiffe l’ objectif. Une griffe porte-accessoires permet de glisser un viseur. Deux écrous de pied permettent d’orienter ce petit appareil horizontalement ou verticalement. Le rôle essentiel de l’OLIGO était de faire certains contrôles ou des tests d’exposition en studio : le morceau de film exposé était immédiatement développé, et ensuite, tenant compte du résultat, la prise de vues au Leica pouvait être assurée avec la certitude d’une exposition correcte.

    OLLUX

      Parasoleil spécifique de la première version du Summilux 1,4/35 M de 1960, jusqu'au numéro 2166700, dont le diamètre externe de la couronne antérieure est de 46,5mm.

    OMIFO

      Adaptateur macro pour objectif Elmar 9cm f/4 sur boîtier vissant, permettant un rapport de reproduction 1:4
      Commercialisé de 1939 à 1952

    OOBAZ

      OOBAZ/16607 (code Leitz à cinq lettres, puis référence numérique)

      Ce dispositif de reproduction à glissière pour Leica à vis, datant de 1958, a succédé à un système analogue apparu vingt ans plus tôt (OOZAB) ; il est destiné à être monté sur un statif. Le cadrage et la mise au point s’effectuent sur un verre finement dépoli, à travers une loupe droite ou à visée redressée, puis la glissière est manœuvrée et le boîtier se substitue dans l’axe optique pour la prise de vue.

    OOFRC

      Dispositif d'armement et de déclenchement à distance (code Leitz à cinq lettres) d'un boîtier Leica, actionné par des cordelettes (1936).

    OOTGU

      OOTGU/16680 (code Leitz à cinq lettres, puis référence numérique)

      Dispositif de reproduction à glissière pour Leica "M" apparu en 1957, similaire à OOBAZ.

    OOZAB

      Dispositif de mise au point à glissière pour Leica à vis (couramment nommé "Focoslide"), apparu en 1938, destiné à être monté sur un statif. Le cadrage et la mise au point s’effectuent sur un verre finement dépoli, à travers une loupe droite ou à visée redressée, puis la glissière est manœuvrée et le boîtier se substitue dans l’axe optique pour la prise de vue.
      Ci-dessous, version OOZAB-G pour boîtier Leica IIIg :

    OPRTO

      OPRTO/14060 : lentille correctrice convenant du Leica IIIb au Leica IIIf (monture à emboîtement coiffant les oculaires jumelés), selon plusieurs corrections sphériques (de -5 à +4 dioptries).

    ORAKO

      ORAKO/14057 (code Leitz à cinq lettres, puis référence numérique)
      Petit filtre orange à emboîter sur l’un des deux verres antérieurs du télémètre pour en augmenter le contraste.
      Destiné aux modèles Leica II, III, IIIa et également au télémètre FOKOS.
      Commercialisé par Leitz à partir de 1936, noir ou chromé.

    ORTUX

      ORTUX/14068 : lentille correctrice convenant jusqu’au Leica IIIa (monture à visser sur chaque oculaire) et aussi au viseur universel et au télémètre adaptable, selon plusieurs corrections sphériques (de -5 à +4 dioptries).

    OTQNO

      Bague macro OTQNO/16468 pour être montée sur bague adaptatrice de mise au point OUAGO

    OTVXO

      Loupe de visée droite (dite "cheminée") à loupe 5x pour Visoflex II et III.
      L’oculaire possède une monture hélicoïdale permettant de l’adapter à sa vue.
      Référence numérique : 16461

    OTZFO

      Bague ultérieurement référencée 16464 (= 16464 K), permettant de monter sur les chambres Visoflex II et III les quatre objectifs suivants :

      • Elmar f:3,5/65 mm
      • tête optique de l’Elmarit f:2,8/90 mm
      • tête optique de l’Hektor f:4,5/135 mm
      • tête optique du Tele-Elmar f:4/135 mm
      Dans ces deux derniers cas, intercaler la bague OTSRO/16472.
      Voir ici (page 13) et (page 4).

    OUAGO

      La bague OUAGO/16467 (code Leitz à cinq lettres, puis référence numérique) permet de monter la tête optique d'un Elmar 9cm F/4 sur les chambres Visoflex II et III.
      Une bague OTQNO/16468 supplémentaire s'intercale pour la photographie macro

    OUBIO

      La bague OUBIO/16466 (code Leitz à cinq lettres, puis référence numérique) permet de monter sur les chambres Visoflex II et III les objectifs suivants :
      Hektor f:2,5/12,5 cm
      Hektor f:4,5/13,5 cm (en monture courte)
      Elmar f:4,5/13,5 cm (en monture courte)
      Elmar f:4/135 mm (en monture courte)
      Telyt f:4,5/20 cm
      Telyt f:4/200 mm
      Telyt f:4,8/280 mm
      Telyt f:5/40 cm
      Cette bague possède un pas de vis permettant de la fixer sur un trépied.

    OUFRO

      Bague adaptarice OUFRO/16469

    Ouverture

      L’ouverture (ouverture numérique) caractérise la quantité de lumière qu’un objectif peut laisser passer quand son diaphragme est grand ouvert. C’est un paramètre exprimé par le quotient entre sa distance focale et son diamètre. Dans la pratique, on dira par exemple qu’un Summicron et un Summilux sont respectivement ouverts à f:2 et f:1,4 : ce sont deux objectifs "lumineux" (grands ouverts, ils laissent passer beaucoup de lumière), et le second est deux fois plus "ouvert" que le premier.
      Conventionnellement, les graduations d’ouverture successives gravées sur la bague du diaphragme sont établies dans le rapport "racine de 2", ce qui signifie que, de l’une à l’autre, la surface de la pupille du diaphragme varie dans le rapport 2. Par exemple, si on "ouvre" le diaphragme en passant de l’ouverture f:5,6 à la suivante, qui est f:4, la surface de cette pupille double : par conséquent la quantité de lumière traversant l’objectif augmente du simple au double.

    OZTNO

      Adaptateur se vissant sur le déclencheur de boîtiers Leica M argentiques, afin de pouvoir utiliser un câble déclencheur souple à cloche (destiné aux boîtiers à vis) ou autres accessoires tel le retardateur APDOO par exemple.

      Référence numérique : 14088

    OZXVO

      Système déclencheur à câble unique permettant de coupler un boîtier Leica à vis avec une chambre Visoflex I.
      Référence numérique : 16493

    OZXVO-M

      Câble reliant la chambre Visoflex I et le boîtier Leica M

Références - A - B - C - D - E - F - G - H - I - J - K - L - M - N - O - P - Q - R - S - T - U - V - W - X - Y - Z